Filtrer par titre :

| Affichage des résultats 51-97 sur 380 pour "Article" |

  • Charles E. Coughlin

    Article

    Charles E. Coughlin (1891-1979) est né le 25 octobre 1891 à Hamilton (Ontario) au Canada. Diplômé en 1911 de l'Université de Toronto, il fréquenta ensuite le Séminaire de Saint-Basile à Toronto, puis fut ordonné prêtre catholique en 1916. FORMATION ET OPINIONS Ses opinions de prêtre furent influencées par les doctrines catholiques conservatrices militantes de la fin du XVIIIème siècle et par la congrégation de Saint-Basile (à laquelle il appartenait), fondée en France au début du…

    Mots-clés: L'antisémitisme
  • Chelmno-Kulmhof

    Article

    Le village de Chelmno (en allemand Kulmhof) est situé à environ 70 km au nord-ouest de Lodz, le long du Ner, un affluent de la rivière Warta dans le centre-ouest de la Pologne d'aujourd'hui. Sous l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, Chelmno était situé dans le Reichsgau Wartheland (ou Warthegau), le territoire de Grande Pologne occupé, annexé et incorporé au troisième Reich qui avait pour chef lieu Poznan. Les autorités de la police et de la SS y créèrent un camp de mise…

    Chelmno-Kulmhof
  • Chelmno-Kulmhof (version abrégée)

    Article

    Pendant la Shoah, les SS tuèrent au moins 152 000 personnes au centre de mise à mort de Chelmno, à environ 50 kilomètres au nord-ouest de Lodz, en Pologne. Ce fut la première installation fixe où du gaz toxique fut utilisé pour le génocide des Juifs. Le centre de mise à mort comprenait un manoir et son parc dans la ville de Chelmno ainsi qu'une grande forêt à proximité. Le personnel et les gardes du camp étaient hébergés dans d’autres bâtiments en ville. La propriété et le camp de la…

  • Chiune (Sempo) Sugihara

    Article

    Chiune (Sempo) Sugihara, né le 1er janvier 1900, fut le premier diplomate japonais en poste en Lituanie. Il venait d'une famille de la classe moyenne qui vivait dans la préfecture de Gifu, sur la plus grande île du Japon, Honshu. Sugihara était parfois appelé « Chiune », terme qui traduit en japonais ancien une partie de son nom officiel « Sempo ». Sugihara était diplômé de Harbin Gakuin, un prestigieux centre japonais de formation d'experts sur l'Union soviétique. Devenu directeur au…

    Chiune (Sempo) Sugihara
  • Chronologie du génocide

    Article

    Cette chronologie montre les avancées conceptuelles et juridiques majeures dans l’évolution du « génocide ». Elle ne cherche pas à détailler tous les cas pouvant être considérés comme des génocides, mais à montrer comment le terme a intégré le vocabulaire politique, juridique et éthique pour exprimer les menaces de violences contre des groupes. 1900 : Raphaël LemkinRaphaël Lemkin, qui inventera plus tard le terme « génocide », est né en 1900 dans une famille juive polonaise.…

    Mots-clés: après l'Holocauste
    Chronologie du génocide
  • Le négationnisme : dates clés

    Article

    Cette chronologie répertorie quelques événements clés dans l’évolution du négationnisme.

  • Corrie ten Boom

    Article

    Le 12 décembre 1967, l'Institut commémoratif Yad Vashem décerna le titre de "Juste parmi les nations" à Corrie ten Boom (1892-1983) pour avoir caché des Juifs, pendant l'occupation allemande des Pays-Bas, afin de les soustraire aux arrestations et aux déportations. En s'opposant aux persécutions nazies et en coopérant avec la Résistance néerlandaise, Corrie ten Boom agit selon ses croyances religieuses et son expérience familiale. Ses actions lui valurent d'être emprisonnée puis internée dans…

    Mots-clés: résistance
    Corrie ten Boom
  • Cracovie

    Article

    LA POPULATION JUIVE DE CRACOVIE La ville de Cracovie fut fondée avant la fin du premier millénaire. Située aujourd'hui au sud de la Pologne, elle fut la capitale de la dynastie Piast puis, jusqu'au début du XVIIe siècle, la capitale du royaume de Pologne. En 1795, avec le troisième partage de la Pologne, Cracovie devint le chef lieu de la Galicie, alors province de l'Empire d'Autriche. Depuis 1918 et la restauration de l'Etat polonais, Cracovie est l'une des plus importantes ville du pays. La…

    Cracovie
  • Dachau

    Article

    En mars 1933, le gouvernement national-socialiste (nazi) créa son premier camp de concentration à Dachau. Heinrich Himmler, alors président de la police de Munich, qualifia officiellement Dachau de "premier camp de concentration pour prisonniers politiques". Il fut installé dans les bâtiments d'une usine de munitions à l'abandon, dans la partie nord-est de la ville de Dachau, à environ 15 km au nord-ouest de Munich, en Bavière (dans le sud de l'Allemagne). La première année, le camp comptait…

    Dachau
  • Dachau (version abrégée)

    Article

    Crée en mars 1933 par les nazis, le camp de concentration de Dachau se situait à environ 15 km au nord-ouest de Munich, dans le sud de l'Allemagne. Des communistes, des socio-démocrates, des syndicalistes, des Témoins de Jéhovah, des Tsiganes, des homosexuels et des délinquants criminels récidivistes allemands furent parmi les premiers prisonniers du camp. Le nombre de prisonniers juifs à Dachau s'accrut à la suite de la Nuit de cristal ( Kristallnacht 10-11 novembre 1938) lorsque plus de 10 000…

  • Danemark

    Article

    En 1933, les Juifs de Copenhague célébrèrent, lors d'un service auquel assistait le roi danois Christian X, le centième anniversaire de leur synagogue. Au cours des sept années suivantes, le Danemark accueillerait environ 4500 réfugiés juifs originaires d'Allemagne et d'Europe orientale. Environ 3000 d'entre eux étaient des chalutzim (le mot hébreu pour pionniers) venus au Danemark pour suivre une formation agricole avant d'émigrer en Palestine. Lorsque l'Allemagne occupa le Danemark le 9 avril…

    Mots-clés: sauvetage
    Danemark
  • Dantzig

    Article

    Par le Traité de Versailles de 1919, les puissances victorieuses de la Première Guerre mondiale (les Etats-Unis, la Grande Bretagne, la France et les autres Etats alliés) imposèrent à l'Allemagne vaincue des mesures punitives territoriales, militaires et économiques. L'une des dispositions exigeait que l'Allemagne cédât la Prusse occidentale au nouvel Etat reconstitué de Pologne. Dantzig, une ville peuplée majoritairement par des Allemands, devint une "ville libre" sous la protection de la…

    Dantzig
  • Deuxième Guerre mondiale : chronologie

    Article

    18 septembre 1931Le Japon envahit la Mandchourie. 2 octobre 1935–mai 1936L’Italie fasciste envahit, conquiert et annexe l’Éthiopie. 25 octobre–1er novembre 1936L’Allemagne nazie et l’Italie fasciste signent un traité de coopération le 25 octobre; le 1er novembre, l’axe Rome-Berlin est proclamé. 25 novembre 1936L’Allemagne nazie et l’Empire du Japon signent le pacte anti-Komintern dirigé contre l’Union soviétique et le mouvement communiste…

    Deuxième Guerre mondiale : chronologie
  • Documenter le nombre de victimes de l'Holocauste et des persécutions nazies

    Article

    L'Holocauste est le cas de génocide le mieux documenté. Malgré cela, calculer le nombre d'individus tués en conséquence des politiques nazies est une tâche impossible. Il n'existe pas de document unique qui détaille le nombre de gens assassinés. Et dans certains cas, contrairement aux idées reçues, il n'existait pas non plus de registre officiel.

    Documenter le nombre de victimes de l'Holocauste et des persécutions nazies
  • Dora-Mittelbau

    Article

    Le camp de Dora-Mittelbau (également connu sous les noms de Dora-Nordhausen et de Nordhausen) fut créé en Allemagne centrale, au sud du massif du Harz et au nord de la ville de Nordhausen. Il s'agissait à l'origine d'un sous-camp de Buchenwald. Des prisonniers de Buchenwald furent envoyés sur ce site en août 1943 pour commencer la construction d'un vaste complexe industriel. En octobre 1944, les SS firent de Dora-Mittelbau un camp de concentration indépendant possédant lui-même plus de trente…

    Dora-Mittelbau
  • Drancy

    Article

    Entre 1933 et 1945, l'Allemagne nazie et ses alliés mettent en place plus de 44 000 camps et lieux d'incarcération (ghettos compris). Les auteurs des crimes utilisent ces sites à des fins diverses, notamment : le travail forcé, la détention de supposés « ennemis de l'État », et le meurtre de masse. Des millions de gens y endurent des souffrances et y meurent, ou bien y sont tués. L'un de ces sites est le camp de transit de Drancy, en France.

    Mots-clés: déportations
    Drancy
  • Eduard Schulte

    Article

    Eduard Schulte (1891-1966) fut un grand industriel allemand et un anti-nazi secret qui fit passer à l'Ouest le premier rapport indiquant que les nazis avaient l'intention d'exterminer tous les Juifs d'Europe. Schulte naquit à Düsseldorf dans une famille conservatrice de la classe moyenne supérieure. En 1925, il était devenu directeur général d'un grand conglomérat qui avait des liens avec des entreprises polonaises, suisses et américaines. Basé à Breslau, le conglomérat était le plus grand…

  • Enfants cachés : la vie quotidienne

    Article

    Au cours de la Shoah, certains enfants doivent vivre cachés pour échapper aux persécutions nazies. Après un changement d'identité et souvent physiquement maintenus à l'écart du monde extérieur, ces jeunes ne cessent d'affronter la peur, les difficultés et un grand danger. Leur vie se déroule dans l'ombre, où une remarque imprudente, une dénonciation ou les murmures de voisins curieux peuvent mener à être découvert et tué.

    Mots-clés: Holocauste
    Enfants cachés : la vie quotidienne
  • Enfants cachés : les épreuves

    Article

    Au cours de la Shoah, certains enfants doivent vivre cachés pour échapper aux persécutions nazies. Après un changement d'identité et souvent maintenus physiquement à l'écart du monde extérieur, ces jeunes ne cessent d'affronter la peur, les difficultés et un grand danger. Les enfants cachés et leurs sauveteurs doivent surmonter d'énormes obstacles et de terribles épreuves.

    Mots-clés: sauvetage
    Enfants cachés : les épreuves
  • Enfants cachés : l'expression artistique

    Article

    Pendant toute la Shoah, des artistes et écrivains juifs relatèrent avec passion de ce qu'ils vivaient dans les camps, les ghettos, les forêts et autres lieux secrets. Les occasions d'exprimer leurs joies, leurs douleurs, leurs désirs, leurs colères et leurs peines dans des créations littéraires et artistiques, tout comme le matériel pour le faire, étaient fortement limitées. Il n'en reste pas moins qu'une somme impressionnante d'œuvres, réalisées tant par des adultes que des enfants, ont…

    Enfants cachés : l'expression artistique
  • Enfants cachés : à la recherche des familles

    Article

    Au cours de la Shoah, certains enfants doivent vivre cachés pour échapper aux persécutions nazies. Après un changement d'identité et souvent physiquement maintenus à l'écart du monde extérieur, ces jeunes ne cessent d'affronter la peur, les difficultés et un grand danger. Après la guerre, les parents juifs seront nombreux à rechercher, des mois et des années durant, les enfants qu'ils avaient placés dans la clandestinité.

    Enfants cachés : à la recherche des familles
  • Estonie

    Article

    L'Estonie est le plus petit et le plus septentrional des Etats baltes. Elle fut une république indépendante entre la fin de la Première Guerre mondiale et 1940. En 1939, la communauté juive d'Estonie comptait environ 4 500 personnes, soit un pourcentage infime de la population. Près de la moitié des Juifs estoniens vivaient à Tallinn, la capitale, les autres vivaient dans d'autres villes, telles que Tartu, Valga, Parnu, Narva, Viljandi, Rakvere, Voru et Nomme. L'Union soviétique occupa l'Estonie en…

    Estonie
  • Flossenbürg

    Article

    Près de la petite ville de Flossenbürg, les autorités SS remarquèrent, le 24 mars 1938, un site "convenant" à l'établissement d'un camp de concentration car situé à proximité d'une carrière de granit propre à la construction. L'endroit se trouvait dans le nord de la Bavière, près de la frontière tchèque, à une vingtaine de km au nord-est de Weiden. Les prisonniers dans le camp Six semaines plus tard, le 3 mai 1938, les 100 premiers prisonniers transférés de Dachau arrivèrent au nouveau…

    Flossenbürg
  • France

    Article

    L'ENTRE-DEUX-GUERRES Entre les deux guerres, la France comptait parmi les nations les plus généreuses dans sa politique d'accueil envers les immigrés juifs, dont beaucoup venaient d’Europe de l'Est. Après la Première Guerre mondiale, la France représentait une terre d'égalité et d'avenir. Des milliers de Juifs contribuèrent ainsi à faire de Paris un centre florissant de la culture juive. Cependant dans les années 30, déstabilisés par un afflux important de réfugiés fuyant l'Allemagne…

    France
  • Fuir l'Europe occupée

    Article

    Avant même le début de la Seconde Guerre mondiale, un grand nombre de Juifs tentèrent de fuir les pays contrôlés par les nazis. Entre 1933 et 1939, plus de 90 000 Juifs allemands et autrichiens se réfugièrent dans les pays voisins (France, Belgique, Pays-Bas, Danemark, Tchécoslovaquie et Suisse). Mais la fuite devint beaucoup plus difficile après le 1er septembre 1939 et le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Si l'émigration à partir du Reich fut permise par les nazis jusqu'en novembre…

    Mots-clés: sauvetage
    Fuir l'Europe occupée
  • Gross-Rosen

    Article

    Le camp de concentration de Gross-Rosen fut créé, en août 1940, comme un sous-camp du camp de concentration de Sachsenhausen. Il fut nommé d'après le village voisin de Gross-Rosen (appelé aujourd'hui Rogoznica) situé à environ 60 km de Wroclaw (l'ancienne Breslau), dans l'ouest de la Pologne actuelle. Il devint un camp autonome en mai 1941. LES SOUS-CAMPS DE GROSS-ROSEN Les prisonniers furent tout d'abord employés principalement comme travailleurs forcés à la construction du camp et dans la…

    Mots-clés: camps
  • Grèce

    Article

    Le 28 octobre 1940, l'Italie fasciste envahit la Grèce à partir de ses bases en Albanie — qu'elle avait occupée et annexée en avril 1939. Quelques jours suffirent pourtant à l'armée grecque pour repousser les troupes italiennes dans les montagnes albanaises. Le conflit se retrouva alors dans une impasse. Pour sécuriser son flanc dans les Balkans dans la perspective de son attaque imminente de l'Union soviétique (prévue pour le 22 juin 1941), Hitler donna l'ordre d'envahir la Yougoslavie et la…

    Grèce
  • Gurs

    Article

    Le camp de Gurs fut l'un des premiers et des plus grands camps créés dans la France d'avant-guerre. Il se trouvait au Pays Basque, dans le sud-ouest de la France, juste au sud du village de Gurs au pied des Pyrénées. Il était situé à environ 80 km de la frontière espagnole au nord-ouest de la ville d'Oloron-Sainte-Marie. Le gouvernement français créa le camp de Gurs en avril 1939, avant la guerre avec l'Allemagne et bien avant l'occupation de la France en juin 1940. A l'origine, Gurs servit de…

    Mots-clés: camps
    Gurs
  • Génocide

    Article

    Le terme "génocide" n'existait pas jusqu'en 1944. Il désigne spécifiquement des crimes violents perpétrés contre des groupes avec l'intention de détruire leur existence en tant que groupe. Les droits de l'homme, tels qu'ils ont été définis dans la Déclaration des droits américaines (US Bill of Rights) ou dans la Déclaration universelle des droits de l'homme des Nations Unies (1948), se rapportent aux droits des individus. En 1944, Raphaël Lemkin (1900-1959), un juriste juif polonais,…

    Génocide
  • Hadj Amin al-Husseini : chronologie

    Article

    189?Mohammed Amin al-Husseini naît à Jérusalem. 2 novembre 1917Le ministre britannique des Affaires étrangères publie la Déclaration Balfour annonçant l'intention des Britanniques d'autoriser la création d'un foyer national juif en Palestine. 1918Les troupes britanniques occupent la Palestine. Février-avril 1920Al-Husseini et d'autres organisent des manifestations à Jérusalem, revendiquant l'indépendance arabe et l'union avec la Syrie. Lorsque les manifestations tournent à la violence,…

    Mots-clés: dates clés
  • Hadj Amin al-Husseini : le Mufti de Jérusalem

    Article

    RÉSUMÉ Mohammed Amin al-Husseini (189?-1974) était le Mufti (chef de l'autorité religieuse musulmane) de Jérusalem, de 1921 à 1937, sous le mandat britannique. Ses principales causes politiques étaient : 1) la création d'une fédération ou d'un État panarabe ; 2) l'opposition à toute nouvelle immigration juive en Palestine et aux aspirations nationales juives en Palestine ; 3) son autopromotion en tant que chef panarabe et religieux musulman. En exil entre 1937 et 1945, al-Husseini, qui…

    Mots-clés: L'antisémitisme
  • Hadj Amin al-Husseini : nationaliste arabe et leader musulman

    Article

    Amin al-Husseini est né à Jérusalem au cours de la dernière décennie du dix-neuvième siècle. Les membres masculins de sa famille occupaient le poste de mufti de Jérusalem depuis la fin du dix-huitième siècle. La personne qui exerçait cette fonction était autorisée à émettre des avis juridiques non contraignants (fatwa) basés sur la loi islamique (charia), des coutumes et des précédents. En 1918, al-Husseini devint président du Club arabe (al-Nadi al-'Arabi). Récemment créé, ce club…

    Mots-clés: L'antisémitisme
  • Hadj Amin al-Husseini : propagandiste de guerre

    Article

    COLLABORATEUR DE L'AXE Pendant la guerre, le régime nazi trouva dans le monde entier de nombreux collaborateurs qui cherchaient à faire avancer leurs objectifs politiques et à étendre l'influence de l'Axe. De nombreux dirigeants politiques en exil – comme le nationaliste indien Subhash Chandra Bose, le rebelle syrien Fawzi al-Qawuqji, l'ex-Premier ministre irakien Rachid Ali al-Gillani et le Grand Mufti de Jérusalem Hadj Amin al-Husseini (nationaliste arabe et éminent chef religieux musulman) –…

  • Histoire de la croix gammée

    Article

    La croix gammée, ou svastika, est un symbole ancien que l'on trouve dans de nombreuses cultures pendant au moins 5000 ans avant qu'Adolf Hitler ne la mette au cœur du drapeau nazi. Aujourd'hui, sa présence dans certains groupes extrémistes encourage la haine.

    Histoire de la croix gammée
  • Histoire du Musée Mémorial de l'Holocauste à Washington

    Article

    L'idée de la création de l'United States Holocaust Memorial Museum (le musée du Mémorial de l'Holocauste des Etats-Unis ou USHMM) remonte à 1978. Il est à la fois un mémorial érigé en souvenir des millions de personnes assassinées pendant la Shoah et un institut de documentation et de recherche sur l'histoire de la Shoah. L'USHMM a acquis une renommée internationale et accueille chaque année deux millions de visiteurs. Le 1er novembre 1978, le président Jimmy Carter constitua la Commission du…

    Histoire du Musée Mémorial de l'Holocauste à Washington
  • Introduction à la Shoah

    Article

    La Shoah désigne la persécution et l'extermination systématiques et cautionnées par l'État de 6 millions de Juifs d'Europe par le régime allemand nazi, ses alliés et ses collaborateurs. Elle constitue un processus graduel qui s'est déroulé à travers l'Europe entre 1933 et 1945.

    Introduction à la Shoah
  • Italie

    Article

    CONTEXTE En octobre 1922, le roi Victor Emmanuel III nomma le dirigeant du parti fasciste italien, Benito Mussolini, au poste de Premier ministre. Au cours des sept années suivantes, les fascistes mirent en place et consolidèrent une dictature à parti unique. Mussolini échoua cependant à établir une dictature absolue, à deux égards. La monarchie resta indépendante du parti fasciste et continua, théoriquement, à diriger les forces armées. De plus, alors que Mussolini était le leader reconnu…

    Mots-clés: déportations
    Italie
  • Janowska

    Article

    En septembre 1941, les Allemands réquisitionnèrent une usine située dans la rue Janowska, dans la banlieue nord-est de Lvov, en Pologne du Sud-Est. Cette usine fut intégrée au réseau des usines d'armement allemandes (D.A.W) détenu et géré par la SS. Les Juifs y étaient utilisés comme travailleurs forcés, principalement pour les travaux de menuiserie et de métallurgie. Un camp pour loger les travailleurs forcés fut établi en octobre 1941 à proximité de l'usine. Janowska fut aussi un camp de…

    Janowska
  • Jasenovac

    Article

    La camp de Jasenovac était constitué de cinq sites de détention créés entre août 1941 et février 1942 par les autorités de l'Etat indépendant de Croatie. Lors de l'invasion et du démembrement de l'Etat yougoslave par l'Allemagne et ses alliés de l'Axe en avril 1941, cet Etat avait été proclamé par le mouvement terroriste, nationaliste, fasciste et séparatiste croate des Oustachis le 10 avril 1941 et reconnu par l'Allemagne et l'Italie. Une fois au pouvoir, les autorités oustachies…

    Mots-clés: camps
    Jasenovac
  • John Demjanjuk : les poursuites contre un collaborateur des nazis

    Article

    Vue d'ensemble Né en Ukraine, John (Ivan) Demjanjuk fut inculpé dans le cadre de quatre procédures judiciaires distinctes qui concernèrent des crimes commis au moment où il collabora avec le régime nazi. Les investigations concernant le passé de Demjanjuk à l'époque de l'Holocauste commencèrent en 1975. Les procédures judiciaires aux États-Unis le déchurent à deux reprises de sa nationalité américaine, ordonnèrent une fois son expulsion et l'extradèrent deux fois des États-Unis afin…

    John Demjanjuk : les poursuites contre un collaborateur des nazis
  • Josef Mengele

    Article

    Le SS Josef Mengele est le plus connu des médecins nazis qui procèdent à des expériences médicales inhumaines sur des prisonniers à Auschwitz, causant d'énormes souffrances ou la mort.

    Josef Mengele
  • Josef Nassy

    Article

    Josef Nassy (1904-1976) était un artiste noir d'origine juive qui vivait en Belgique au moment où la Seconde Guerre mondiale éclata. Il fut l'un des 2 000 civils détenteurs de passeports américains internés dans des camps allemands pendant la guerre. Josef Nassy, de son vrai nom Joseph Johan Cosmo Nassy, naquit à Paramaribo au Surinam (Guyane hollandaise). Son père était un homme d'affaires, descendant de Juifs qui avaient fui l'Espagne lors de l'Inquisition. La famille ne pratiquait cependant…

  • Kamenets-Podolski

    Article

    La ville de Kamenets-Podolski, située en Ukraine occidentale, alors partie intégrante de l'Union soviétique. fut occupée par les troupes allemandes lors de l'invasion de Union soviétique en juin 1941. La Hongrie, alliée de l'Allemagne, déclara la guerre à l'Union soviétique le 27 juin 1941. Peu de temps après, les responsables de l'agence chargée des étrangers vivant en Hongrie décida de déporter les Juifs d'origine étrangère. Il s'agissait pour l'essentiel de Juifs polonais et russes, mais…

    Kamenets-Podolski
  • Kaunas (Kovno)

    Article

    Entre 1920 et 1939, Kovno (ou Kaunas), au centre de la Lituanie, était la capitale et la plus grande ville du pays. On y dénombrait de 35 000 à 40 000 Juifs, soit environ un quart de la population totale. Ils travaillaient principalement dans les secteurs du commerce, de l’artisanat et des professions libérales. Kovno était également un centre d’études juives. La Yeshiva (école talmudique) de Slobodka, quartier pauvre de la ville, était l’une des institutions d'études juives les plus…

    Mots-clés: Les ghettos
    Kaunas (Kovno)
  • Kiev et Babi Yar

    Article

    Kiev était la capitale de l'Ukraine soviétique (actuelle Ukraine, nation indépendante) lors de l'invasion de l'Union soviétique par l'armée allemande en juin 1941. Quelque 160 000 Juifs y vivaient, soit environ 20 % de la population de la ville. Une centaine de milliers parvinrent à fuir avant l'entrée des troupes allemandes le 19 septembre 1941. Les puissances de l'Axe tuèrent ou firent prisonniers plus de 600 000 soldats soviétiques dans l'immense encerclement que fut la bataille de Kiev.…

    Kiev et Babi Yar
  • Klaus Barbie, le boucher de Lyon

    Article

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, Nikolaus « Klaus » Barbie est le chef de la Gestapo à Lyon, alors un centre vital de la Résistance française. Il est responsable de l'exécution ou du meurtre de plus de 4000 individus et de la déportation de 7500 Juifs, dont la majorité a péri à Auschwitz. Après la guerre, Barbie travaille pour les services de renseignement américains, avant de s'échapper en Amérique du Sud. Il est extradé en France en 1983 où il est jugé pour crimes de guerre.

    Mots-clés: auteurs des crimes
  • Kurt Gerstein

    Article

    Kurt Gerstein (1905-1945), officier SS affecté à l'Institut d'hygiène de la Waffen SS, fut chargé d'aider à la mise en oeuvre de la "Solution finale". Gerstein était le sixième d'une famille luthérienne aisée de sept enfants de Münster, en Westphalie. Le père de Gerstein, un juge autoritaire et ardent nationaliste allemand, insuffla à ses enfants un patriotisme inébranlable. La mère de Gerstein, fatiguée par ses grossesses et par l'éducation de ses enfants, mourut alors qu'il était encore…

    Mots-clés: La Solution finale

Thank you for supporting our work

We would like to thank Crown Family Philanthropies and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.