Filtrer par titre :

| Affichage des résultats 101-123 sur 217 pour "Article" |

  • Le terme « Aryen »

    Article

    Le terme aryen a une longue histoire. À l’origine, il est utilisé pour désigner des groupes de personnes qui parlaient diverses langues apparentées, y compris la plupart des langues européennes et plusieurs langues asiatiques. Avec le temps, cependant, le mot prend des significations nouvelles et différentes. À la fin du XIXe et au début du XXe siècle, des chercheurs, entre autres, transforment les Aryens en une « race » mythique qu’ils prétendent supérieure aux autres. En Allemagne,…

  • Le Traité de Versailles, juin 1919

    Article

    L'impact de la Première Guerre mondiale La Première Guerre mondiale fut le conflit le plus destructeur de l'histoire moderne, avec plus de 10 millions de soldats tués. Ces lourdes pertes, subies par tous les belligérants, étaient dues en partie à l'apparition de nouvelles armes, comme la mitrailleuse et le gaz de combat, ainsi qu'à l'échec des chefs militaires à adapter leurs tactiques à une guerre de plus en plus mécanisée. La politique d'usure, notamment sur le front de l'ouest, coûta la…

    Le Traité de Versailles, juin 1919
  • Le travail forcé : introduction

    Article

    Des millions de gens, Juifs et autres victimes du nazisme, furent soumis aux travaux forcés dans des conditions atroces. Dès l'hiver 1933, avec la création des premiers camps de concentration et des sites de détention, le travail forcé — souvent vide de sens et humiliant, infligé sans que ne soient fournis équipement, vêtements, nourriture, ni repos adéquats — constitua un élément central du régime concentrationnaire. Déjà avant la guerre, les nazis imposaient cette peine aux civils…

    Le travail forcé : introduction
  • Le Tribunal militaire international de Nuremberg

    Article

    CONTEXTE Dès le début de l'hiver 1942, les gouvernements des forces alliées annoncèrent leur détermination à punir les criminels de guerre nazis. Le 17 décembre 1942, les dirigeants des États-Unis, de Grande-Bretagne et d'Union soviétique publièrent la première déclaration conjointe. Celle-ci prenait officiellement acte du massacre des Juifs d'Europe et exprimait la volonté de poursuivre les responsables de violences contre les populations civiles. Bien que certains dirigeants politiques…

    Le Tribunal militaire international de Nuremberg
  • Le tribunal militaire international de Nuremberg (version abrégée)

    Article

    Le Tribunal militaire international de Nuremberg - Photographie Le procès des principaux responsables allemands devant le Tribunal militaire international (TMI) est le plus célèbre des procès pour crime de guerre tenus après la Seconde Guerre mondiale. L'ouverture officielle eut lieu à Nuremberg, en Allemagne, le 20 novembre 1945, seulement six mois et demi après la capitulation du pays. Chacune des quatre grandes nations alliées (les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Union soviétique et la…

  • Le Troisième Reich

    Article

    L'arrivée au pouvoir des Nazis marqua la fin de la République de Weimar, une démocratie parlementaire instaurée en Allemagne après la Première Guerre mondiale. Après la nomination d'Adolf Hitler au poste de chancelier, le 30 janvier 1933, l’État nazi (également appelé « le Troisième Reich ») devint vite un régime où les droits les plus élémentaires n'étaient plus garantis. Un incendie suspect au Reichstag (le Parlement allemand) le 28 février 1933 donna lieu à la publication d'un…

    Mots-clés: Adolf Hitler
    Le Troisième Reich
  • Le Troisième Reich (version abrégée)

    Article

    L'arrivée au pouvoir des nazis mit fin à la République de Weimar, une démocratie parlementaire instaurée en Allemagne après la première guerre mondiale. Après la nomination d'Adolf Hitler au poste de chancelier le 30 janvier 1933, l'Etat nazi (aussi appelé Troisième Reich) devint rapidement un régime dans lequel les droits fondamentaux ne furent plus respectés. La culture, l'économie, l'éducation et les lois passèrent sous le contrôle des nazis. Une propagande massive fut utilisée pour…

  • Le voyage du Saint-Louis

    Article

    Le 13 mai 1939, le Saint-Louis, un paquebot transatlantique allemand, quittait le port de Hambourg, en Allemagne, pour rejoindre La Havane, à Cuba. Il y avait à bord 937 passagers, dont presque tous étaient des Juifs fuyant le Troisième Reich. La plupart étaient citoyens allemands, d'autres venaient d'Europe de l'Est et quelques-uns étaient officiellement « apatrides ». La majorité des passagers juifs avaient demandé des visas américains et ne projetaient de rester à Cuba que jusqu'à ce…

    Le voyage du Saint-Louis
  • Le voyage du Struma

    Article

    Le port roumain de Constanta, sur la mer Noire, était un lieu d’embarquement important pour les Juifs qui tentaient de quitter l’Europe et rejoindre la Palestine. Des milliers d'entre eux, cherchant désespérément à échapper aux Allemands, firent le voyage en bateau en passant par la Turquie, malgré les restrictions britanniques à l’immigration.En décembre 1941, à Constanta, 767 Juifs montèrent à bord d’un navire appelé le Struma. Ils projetaient de se rendre à Istanbul, y déposer une…

    Le voyage du Struma
  • Les auteurs des crimes (version abrégée)

    Article

    Les membres de la SS (la garde d'élite du régime nazi) jouèrent un rôle clé dans la "Solution finale", le projet d'extermination des Juifs d'Europe. Le chef de la SS, Heinrich Himmler et ses subordonnés, dont Reinhard Heydrich et Kurt Daluege, mirent en place la SS et l'Etat policier sous Adolf Hitler et dirigèrent les efforts de mise en oeuvre du programme idéologique du régime. C'est dans cet objectif que les SS perpétrèrent d'innombrables massacres de masse. Les SS et les commandants de la…

  • Les autodafés (version abrégée)

    Article

    Le terme "autodafé" désigne la destruction rituelle de livres par le feu. Généralement réalisé en public, l’autodafé résulte d’une opposition culturelle, religieuse ou politique aux idées exprimées dans ces livres. En 1933, Joseph Goebbels, ministre nazi de la Propagande et de l'Instruction publique, s'employa à mettre en conformité les arts et la culture avec les buts du nazisme. Les Juifs et les personnes considérées comme politiquement suspectes, ainsi que les artistes produisant ou…

    Mots-clés: Les autodafés
  • Les autres procès de Nuremberg (version abrégée)

    Article

    Après la conclusion du Tribunal militaire international de Nuremberg (TMI), le général américain Telford Taylor fut désigné Procureur général pour ce qu'on appela « les autres procès de Nuremberg ». Comme le TMI avait déjà établi l’incrimination de crimes de guerre, de guerre d’agression et de crimes contre l’Humanité, les autres procès furent destinés à déterminer la culpabilité de nazis de second rang, accusés de ces crimes. Au total, les États-Unis inculpèrent…

  • Les camps de concentration, 1933-1939

    Article

    Sous le régime nazi, des milliers d'Allemands sont détenus ou enfermés. Leurs conditions de vie sont en général pénibles et ne respectent aucunement les normes juridiques d'arrestation et d'emprisonnement d'une démocratie constitutionnelle.

    Les camps de concentration, 1933-1939
  • Les camps de concentration, 1939-1942

    Article

    Entre 1939 et 1942, le système des camps de concentration se développa considérablement. En 1938, les autorités SS avaient déjà commencé à exploiter économiquement le travail des prisonniers des camps. En septembre 1939, la guerre leur fournit un prétexte facile pour refuser toute libération, donnant à la SS un réservoir de main d'œuvre disponible. Les autorités SS établirent de nouveaux camps à proximité d'usines (par exemple la fabrique de briques de Neuengamme en 1940) ou de lieux…

    Les camps de concentration, 1939-1942
  • Les camps de concentration, 1942-1945

    Article

    Après la défaite allemande de la bataille de Moscou en décembre 1941 et l'entrée en guerre des États-Unis le 11 décembre 1941, les autorités allemandes comprirent que la guerre serait longue. Pour faire face à la pénurie aiguë de main-d'œuvre et à la nécessité de produire des armes, des machines, des avions et des bateaux pour remplacer les pertes allemandes, la SS créa davantage d'entreprises et signa des contrats avec des entreprises publiques et privées pour produire des biens et fournir…

    Les camps de concentration, 1942-1945
  • Les camps de travail et d'internement en Afrique du Nord

    Article

    En Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Afrique-Occidentale Française, les autorités collaborationnistes de Vichy établissent un réseau de camps : camps de travail, d'internement, et pénitentiaires. Y sont détenus des réfugiés européens juifs et non juifs, ceux qui vivaient dans l'Afrique française avant 1940, ceux qui ont été déportés pour travaux forcés dans le Sahara, des prisonniers de guerre alliés et des civils.

    Les camps de travail et d'internement en Afrique du Nord
  • Les camps nazis

    Article

    Entre 1933 et 1945, l'Allemagne nazie et ses alliés mettent en place plus de 42 000 camps et autres lieux d'incarcération (notamment des ghettos). Les auteurs des crimes utilisent ces sites à des fins diverses, entre autres le travail forcé, la détention de prétendus ennemis de l'État et le meurtre de masse.

    Les camps nazis
  • Les camps nazis (version abrégée)

    Article

    Entre 1933 et 1945, les nazis créèrent environ 20 000 camps pour emprisonner leurs millions de victimes. Ces camps, utilisés à différentes fins, comprenaient des camps de travail forcé, des camps de transit servant d'étapes temporaires et des centres de mise à mort construits essentiellement ou exclusivement pour perpétrer des massacres de masse. Les Allemands et leurs collaborateurs assassinèrent plus de trois millions de Juifs dans les seuls centres de mise à mort. Seule une infime minorité…

  • Les centres de mise à mort

    Article

    Les camps de mise à mort furent construits par les Nazis dans l'unique but de perpétrer des meurtres de masse. Contrairement aux camps de concentration qui étaient surtout des centres de détention et de travail, les camps de mise à mort (appelés également “camps de la mort”) étaient presque uniquement des “usines de mort”. Près de 2,7 millions de Juifs furent tués dans les camps de mise à mort, soit gazés, soit abattus. CHELMNO, BELZEC, SOBIBOR ET TREBLINKA Le premier camp de mise…

    Les centres de mise à mort
  • Les centres de mise à mort : détails

    Article

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, dans l'Europe occupée par l'Allemagne, le centre de mise à mort était un lieu établi dans le but principal ou exclusif d'exterminer de manière systématique et organisée des êtres humains en masse. Les quelques prisonniers sélectionnés pour survivre, temporairement, servaient cet objectif aussi, d'une manière ou d'une autre. Les centres de mise à mort sont parfois également désignés comme des « camps d'extermination » ou « camps de la…

    Les centres de mise à mort : détails
  • Les centres de mise à mort (version abrégée)

    Article

    Les centres de mise à mort - Notice biographique/Témoignage video Les centres de mise à mort furent créés par les nazis en Pologne annexée et occupée pour mettre en œuvre la « Solution finale ». Contrairement aux camps de concentration, qui servaient essentiellement de centres de détention et de travail, les centres de mise à mort (également appelés « camps d'extermination », « camps de mise à mort » et « camps de la mort ») furent presque exclusivement des…

  • Les Chemins de fer allemands et la Shoah

    Article

    La Conférence de Wannsee se tint à Berlin, le 20 janvier 1942, afin de coordonner la mise en oeuvre de la "Solution finale" de la question juive. À Wannsee, les SS estimèrent que la "Solution finale" — qui était déjà en cours — concernerait 11 millions de Juifs européens ; "les planificateurs nazis prévoyant d'y inclure les Juifs vivant dans les pays neutres ou non-occupés comme l'Irlande, la Suède, la Turquie et la Grande-Bretagne. Le réseau ferroviaire européen joua un rôle crucial…

    Les Chemins de fer allemands et la Shoah
  • Les Conseils juifs (Judenraete)

    Article

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands créèrent des conseils juifs, appelés des Judenräte (Judenrat au singulier). Ces administrations municipales juives étaient tenus de veiller à ce que les décrets et les règlements nazis soient mis en oeuvre. Les membres des conseils juifs eurent aussi la charge de fournir des services collectifs essentiels à la population juive enfermée dans les ghettos. Contraints de mettre en oeuvre la politique nazie, les conseils juifs demeurent un sujet…

    Mots-clés: Les ghettos
    Les Conseils juifs (Judenraete)

Thank you for supporting our work

We would like to thank Crown Family Philanthropies and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.