Témoignage video

Ludmilla Page décrit le sabotage de la production de munitions dans l'usine de Schindler à Bruennlitz

Ludmilla naquit au sein d'une famille juive bien intégrée à Kishinev, en Roumanie. Sa mère, médecin, et elle vivaient en Pologne lorsque les Allemands l'envahirent le 1er septembre 1939. Elles furent emmenées à Cracovie ; sa mère fut conduite dans le ghetto de Varsovie. Ludmilla travailla dans une usine du camp de travail de Plaszow pour le compte d'un homme d'affaires ami de l'industriel Oskar Schindler. En octobre 1944, Schindler tenta de sauver plusieurs travailleurs juifs en les réaffectant dans une usine de munitions de Bruennlitz, dans les Sudètes. Ludmilla fit partie de la liste de Schindler, désignant les personnes à réaffecter. Elle et près de trois cents autres femmes furent brièvement détenues à Auschwitz avant d'arriver à Bruennlitz. Là-bas, certains des travailleurs cherchèrent à saboter la production de munitions. Ludmilla fut libérée au début du mois de mai 1945.

Transcription complète

Il n'y avait aucune sécurité sous l'occupation allemande. Il n'y avait aucune sécurité parce que les gens étaient des tortionnaires, des assassins, il n'y avait aucune logique, pas de raison, c'était purement de la haine et des meurtres, tout le temps. Mais Schindler supposait que si ses ouvriers travaillaient pour l'effort de guerre, cela changerait. A Bruennlitz, il a transformé sa production d'émail en une production de cartouches. Parce qu'il devait vraiment prouver, parce qu'ils l'avaient arrêté deux fois, pensant qu'il ne travaillait pas pour l'aviation, l'effort de guerre et tout ça. Alors nous faisions, nous fabriquions des cartouches, et nous étions censés polir ces cartouches. Mais toute la production était défectueuse parce que, dans un objectif de sabotage, elles n'étaient jamais comme elles devaient être. Il y avait toujours un défaut dans ces cartouches pendant les mois que nous avons passés à Bruennlitz. Et c'est ainsi qu'il a pu nous sauver, en prouvant que son usine était indispensable à l'effort de guerre.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.