Passengers on board the "Exodus 1947" refugee ship, which has just arrived at the Haifa, Palestine port, peer out of cabin windows. [LCID: 69111]

L'Exodus 1947

Plus d'informations sur cette image
  • Twitter
  • Facebook
  • Citer
  • Imprimer
  • Français

    Cette page est également disponible en

L'Exodus 1947 était un vieux bateau côtier de passagers battant pavillon américain, lancé en 1928. Baptisé à l'origine President Warfield, il avait navigué dans la baie de Chesapeake entre Baltimore et Norfolk pendant plus d'une décennie. Le President Warfield fut remis à la Grande-Bretagne, dans le cadre de l'accord de prêt-bail, parmi un lot de navires à faible tirant d'eau. Il fut plus tard déployé lors du débarquement en Normandie puis retourna, après la Seconde Guerre mondiale, dans les eaux américaines. Cependant ce bateau devait encore participer à un événement qui lui assura une place dans l'Histoire en symbolisant la lutte pour une immigration sans restriction en Palestine.

Initialement vendu comme ferraille pour un peu plus de 8 000 dollars, ce bateau fut acheté par la Hagana (l'organisation militaire juive clandestine de Palestine). Des membres de la Hagana réussirent à mettre le bateau à quai en Europe afin de transporter des Juifs qui cherchaient à immigrer illégalement en Palestine. Le sort des passagers de ce bateau devait attirer l'attention du monde entier. En juillet 1947, le President Warfield quitta le port de Sète, en France, à destination de la Palestine, avec à son bord plus de 4 500 hommes, femmes et enfants juifs, tous survivants de la Shoah ou "personnes déplacées". Avant même que le navire (qui avait alors été rebaptisé Exodus 1947) n'atteignît les eaux territoriales de la Palestine, il fut encerclé par les destroyers britanniques. Une lutte s'ensuivit au cours de laquelle un membre d'équipage et deux passagers juifs trouvèrent la mort. Des dizaines de personnes furent blessées, notamment par balles.

Voulant faire de l'Exodus 1947 un exemple, les Anglais transférèrent les passagers dans trois bâtiments de transport de la marine qui retournèrent en Europe. Les navires accostèrent tout d'abord à Toulon, en France, où ordre fut donné aux passagers de débarquer. Les autorités françaises refusèrent de les faire débarquer de force, et les autorités britanniques, craignant des réactions négatives de l'opinion publique, décidèrent d'attendre jusqu'à ce que les passagers débarquent d'eux-mêmes. Mais lorsque les passagers, dont de nombreux orphelins, protestèrent en entamant une grève de la faim, les Britanniques furent obligés de les renvoyer à Hambourg, dans la zone d'occupation britannique de l'Allemagne. L'opinion publique mondiale cria au scandale, et les autorités britanniques ordonnèrent alors aux passagers de débarquer ; certains furent débarqués du bateau par la force. Ils furent ensuite transférés dans des camps de personnes déplacées en Allemagne.

Lorsqu'elles prirent connaissance de ces événements, les personnes déplacées des camps de toute l'Europe protestèrent avec véhémence et entamèrent des grèves de la faim. Des manifestations importantes éclatèrent des deux côtés de l'Atlantique. L'embarras qui en résulta pour la Grande-Bretagne joua un rôle important dans le basculement diplomatique favorable à la cause des Juifs puis la reconnaissance de l'Etat d'Israël en 1948.