<p>Entrée du camp de Plaszow. Plaszow, Pologne, 1943-1944.</p>

Plaszow

  • Twitter
  • Facebook
  • Citer
  • Imprimer
  • Français

    Cette page est également disponible en

Le camp de Plaszow, ouvert en 1942 sous l'autorité des dirigeants de la SS et de la police de Cracovie, était à l'origine un camp de travaux forcés pour les Juifs. Le site originel du camp comprenait deux cimetières juifs. Les SS agrandirent petit à petit le camp qui atteignit sa taille maximale en 1944, année où il devint camp de concentration. Jusqu'à cette date, la plupart des gardes du camp étaient des auxiliaires de police ukrainiens, sélectionnés parmi les soldats soviétiques des camps allemands de prisonniers de guerre et entraînés au camp de Trawniki, à Lublin.

Plaszow était entouré d'une clôture de barbelé électrique et divisé en plusieurs sections. Le camp disposait de baraquements pour le personnel allemand, d'usines, de hangars, d'un camp pour hommes, d'un camp pour femmes et d'un "camp d'éducation par le travail" destiné aux travailleurs polonais qui n'avaient pas respecté la discipline de travail. Polonais et Juifs étaient séparés. A son apogée, Plaszow comptait plus de 20 000 prisonniers. Des milliers y furent tués, généralement par fusillade.

L'industriel allemand Oskar Schindler créa une usine d'ustensiles en émail à Cracovie, à proximité du camp. Il tenta de protéger ses ouvriers juifs (900 personnes) des mauvais traitements pratiqués à Plaszow et de la déportation vers les centres de mise à mort. En 1944, quand il déplaça l'usine et son personnel juif dans les Sudètes (une zone anciennement tchécoslovaque), il empêcha la déportation de plus de 1 000 Juifs.

Comme l'armée soviétique approchait à l'été 1944, les Allemands se préparèrent à démanteler Plaszow. Les SS transférèrent les prisonniers vers d'autres camps de concentration en Allemagne et en Autriche. D'autres furent déportés vers le camp de mise à mort d'Auschwitz-Birkenau et y furent tués. Les Allemands tentèrent de supprimer toute trace des crimes commis dans le camp. Ils ordonnèrent que les fosses communes de Plaszow soient ouvertes et que les corps en soient exhumés et brûlés. En janvier 1945, les derniers prisonniers de Plaszow furent envoyés à Auschwitz pour être évacués plus à l'ouest.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.