Témoignage video

Alice (Eberstarkova) Masters décrit son arrivée dans un Kindertransport (transport d'enfants) en 1939 et son intégration dans un foyer pour enfants réfugiés au sud de l'Angleterre

Alice grandit dans un petit village de Tchécoslovaquie. Elle était la cadette de trois soeurs d'une famille aisée et très unie. Ses parents étaient pratiquants et très actifs au sein de la communauté juive. Après l'annexion allemande de certaines parties de la Tchécoslovaquie en mars 1939, l'antisémitisme se fit plus pronocé. L'un des oncles d'Alice, un homme d'affaires qui s'était installé en Grande-Bretagne, aida ses parents à intégrer Alice et ses deux soeurs au programme du Kindertransport (Transport des Enfants) vers l'Angleterre. les soeurs vécurent dans un foyer pour enfants au sud de l'Angleterre, près de la côte. Elles durent être évacuées de la région en 1941. Alice fréquenta ensuite l'école, obtint des diplômes et travailla dans une librairie de Londres pendant près d'une année. En 1943 ou 1944, elle commença à travailler comme secrétaire bilingue pour le gouvernement tchèque en exil. Alice émigra en Amérique en 1948.

Transcription complète

Alors nous sommes arrivés en Angleterre, ce qui était très excitant. Encore une fois, c'était une foule énorme. Tout ce dont je me souviens c'est de ces centaines d'enfants qui portaient des étiquettes numérotées sur eux. Et un haut parleur, les gens prenaient les enfants qiu'on leur avait attribué. C'était un choc énorme et j'étais, et notre nom n'a pas été appelé pendant longtemps. Et nous avons attendu et attendu pendant très longtemps et, enfin, on a appelé notre nom, et notre oncle est venu nous chercher. Et il est venu avec mon tuteur parce que, chacun de nous, pour pouvoir rester en Angleterre, nous devions avoir chacun un tuteur. Cela voulait dire qu'il lui fallait une signature pour chacun de nous. Je crois que c'est comme cela que ça fonctionnait, chaque enfant devait avoir un tuteur. A présent, mon oncle avait des tuteurs pour nous trois. Ma soeur aînée, Josie, et ma petite soeur, la tutrice d'Ellie, elle s'appelait Dame Myra Hess, elle était pianiste, c'était une pianiste célèbre. Ma tutrice était Mademoiselle Fannie Bandit, elle était violoniste. Puis elle, mon oncle est venu à la gare nous chercher avec Fannie Bandit, ma tutrice, qui était vieille fille, une femme aisée. Et elle est venue nous chercher à la gare et mon oncle a dit, "Maintenant, nous allons vous conduire là où vous allez vivre, à Burgess Hill. C'est un foyer pour enfants." Et nous avons été totalement choquées parce que nous pensions que nous allions résider chez mon oncle. Je ne savais pas que nous allions dans un foyer pour enfants. Et je ne suis pas sure, je ne sais pas, bien sûr, mon oncle, il était bizarre. J'ai compris ce qui se passait mais ma soeur aînée était très en colère contre mon oncle parce qu'elle pensait qu'il allait emmener ma petite soeur, qui avait dix ans. Mais mon oncle était dans une situation précaire parce qu'il venait juste de se marier, et il avait un bébé, et ils avaient un petit appartement à Londres. Et je crois que sa femme n'était pas disposée à accueillir un enfant, bien qu'elle l'ait dit -- et elle était, elle est très proche de nous maintenant -- je veux dire, nous sommes très proches. Elle a dit qu'elle participait, qu'elle était celle qui avait le plus oeuvré pour obtenir nous faire sortir de Tchécoslovaquie. Mais ce n'était pas le genre de personne à vouloir accueillir un enfant. je veux dire, je ne sais pas comment ça s'est passé. Mais, quoi qu'il en soit, nous sommes toutes les trois allées dans ce foyer dans le Sussex. Ca s'appelait Wyberley, W-y-b-e-r-l-e-y, Wyberley. C'était autrefois un foyer de convalescence pour les Juifs. Ca se trouvait à Burgess Hill, dans le Sussex. Il y avait de beaux jardins, c'était un bel endroit, une jolie maison. Et ils avaient construit une sorte de dépendance à l'arrière de cette énorme maison où nous étions hébergés, les enfants étaient hébergés. Lorsque nous sommes arrivées, je peux vous dire que nous étions très tristes que mon oncle nous ait conduites ici.


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.