<p>Passagers du “Saint Louis.” Ces réfugiés fuyant l’Allemagne nazie furent contraints de retourner en Europe après le refus de Cuba et des Etats-Unis de leur accorder l’asile. Mai ou juin 1939.</p>

1939 : dates importantes

17 janvier
Le gouvernement allemand interdit aux Juifs d'exercer les professions d'infirmier, de vétérinaire, de pharmacien et de dentiste.

24 janvier
En tant qu'adjoint d'Adolf Hitler, Führer du Reich et du peuple allemand, Hermann Goering autorise le chef de la Police de sécurité et de la SD Reinhard Heydrich à coordonner les solutions pour une émigration forcée des Juifs hors du Grand Reich, et pour mettre en place un Office central pour l'émigration juive à Berlin.

30 janvier
Lors d'un discours au parlement allemand, Hitler déclare que, en cas de guerre mondiale — dont il tiendrait « la finance juive internationale » responsable — le résultat ne serait pas la « bolchevisation de la terre et par là la victoire du judaïsme, mais l'anéantissement de la race juive en Europe. »

9 février
Le sénateur Robert Wagner, de New York, et la députée Edith Rogers, du Massachusetts, proposent un projet de loi au Sénat. Celle-ci permettrait l'entrée sur le territoire américain de 20 000 enfants réfugiés, âgés de 14 ans au plus, venus du Grand Reich allemand, ce sur deux ans (1939 et 1940) et hors du système de quota en place. Le texte ne passe pas et la proposition est enterrée à l'été 1939.

14 mars
Sous pression allemande, la Slovaquie déclare son indépendance de l'État tchéco-slovaque.

15 mars
Les troupes allemandes pénètrent dans ce qu'il reste du territoire de la Tchécoslovaquie, occupent ses provinces et instaurent le « Protectorat de Bohème-Moravie ».

13 mai-17 juin
Le Saint-Louis quitte le port de Hambourg, en Allemagne, avec plus de 900 réfugiés à son bord. Ils se rendent à Cuba, où ils espèrent recevoir un visa pour les États-Unis. Aucun des deux pays ne les accepte, les obligeant à faire demi-tour et retourner en Europe.

15 mai
Les autorités SS mettent en place le plus vaste camp de concentration pour femmes à Ravensbrück, au nord de Berlin.

4 juillet
Les autorités allemandes instaurent l'Union des Juifs d'Allemagne (Reichsvereinigung der Juden in Deutschland), dont les responsables sont soigneusement sélectionnés par la police de sécurité. C'est la seule organisation juive légale du pays.

23 août
Les gouvernements soviétique et allemand signent le Pacte Molotov-Ribbentrop, un pacte de non-agression qui servira de base à un accord d'invasion et de partage de la Pologne. Il vise à diviser le reste de l'Europe orientale en plusieurs sphères d'influence.

1er septembre
L'Allemagne envahit la Pologne, déclenchant la Seconde Guerre mondiale en Europe.

2 septembre
Les autorités SS mettent en place le camp pour prisonniers civils de Stutthof, près de Dantzig (Gdansk). Le 7 janvier 1942, l'Inspection des camps de concentration le redéfinira comme camp de concentration.

3 septembre
Honorant leur accord sur les frontières polonaises, la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Allemagne.

17 septembre
Les troupes soviétiques envahissent la Pologne par l'est.

21 septembre
Le lieutenant général SS Reinhard Heydrich, chef de la Police de sécurité (Sicherheitspolizei) et des Services de sécurité (SD ou Sicherheitsdienst), rencontre la Police secrète (Sipo) et la SD à Berlin pour leur transmettre les instructions suivantes : 1) Les Juifs polonais doivent être rassemblés dans des grandes villes proches de nœuds ferroviaires, 2) tous les Juifs doivent être transférés hors du Reich vers la Pologne, 3) Les 30 000 Tsiganes vivant encore en Allemagne doivent être déportés vers la Pologne, et 4) les wagons de marchandise des chemins de fer allemands (Reichsbahn) serviront à les transporter.

27 septembre
Heinrich Himmler, chef de la SS et de la police allemande, fusionne la Police de sécurité (Gestapo et Kripo) et la SD pour créer le RSHA, Office central de sécurité du Reich, et place Reinhard Heydrich à sa tête. C'est au RSHA qu'Hitler confiera la coordination de l'extermination des Juifs d'Europe.

Automne
À l'automne 1939, Hitler signe une autorisation (plus tard antidatée au 1er septembre) qui protège les médecins allemands de futures poursuites judiciaires pour leur travail dans le programme dit « d'euthanasie ». Ce programme vise à l'extermination systématique des Allemands handicapés physiques et mentaux vivant dans des institutions, ainsi que des hommes et femmes jugés, par ces médecins, « incurables » et donc « indignes de vivre ».

20-26 octobre
La police de sécurité allemande déporte environ 3800 Juifs autrichiens, tchèques et polonais de Vienne, Moravska Ostrava et Katowice vers un camp de fortune à Zarzecze, près de Nisko, dans le district de Lublin et le Gouvernement général.

26 octobre
L'Allemagne annexe les régions polonaises de Haute-Silésie, Prusse occidentale, Poméranie, Poznan (Posen), Ciechanow (Zichenau), une partie de Lodz et la ville libre de Dantzig (Gdansk). Sur ces nouveaux territoires, le gouvernement allemand crée deux districts administratifs (Reichsgaue) : Dantzig-Prusse occidentale et Posen (qui deviendra ensuite le Reichsgau Wartheland ou, plus communément, Warthegau). Les zones polonaises occupées, non annexées directement par l'Allemagne ou l'Union soviétique, mais sous administration civile allemande prennent le nom de « Generalgouvernement ».

23 novembre
Les autorités allemandes imposent à tous les Juifs de plus de 10 ans résidant dans le Generalgouvernement le port d'un brassard blanc orné d'une étoile de David.

28 novembre
Le chef du RSHA Reinhard Heydrich ordonne les premières déportations vers le Generalgouvernement de Juifs et de Polonais depuis le district du Wartheland (la zone de Pologne occidentale annexée directement au Reich), ce que fera la Police de sécurité à partir du 1er décembre, trois jours plus tard. jusqu'à 1941, environ 100 000 Juifs seront déportés du Wartheland et de Dantzig-Prusse occidentale.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.