<p>Enseigne en allemand et en letton, avertissant que les gens tentant de traverser la clôture ou d'entrer en contact avec les habitants du ghetto de Riga seront exécutés. Riga, Lettonie, 1941-1943.</p>

Lettonie

  • Twitter
  • Facebook
  • Citer
  • Imprimer
  • Français

    Cette page est également disponible en

La Lettonie, l'un des trois pays baltes, se situe entre l'Estonie, au nord, et la Lituanie, au sud. Elle fut une république indépendante de la fin de la Première Guerre mondiale à 1940. En 1935, 94 000 Juifs y vivaient, soit 5% de la population, avec la moitié d'entre eux environ dans la capitale, Riga. Les Juifs lettons étaient présents dans toutes les classes sociales. Il existait un important réseau d'écoles juives, plus de 100 établissements au total.

L'Union soviétique occupa la Lettonie en juin 1940 et l'annexa deux mois plus tard. Puis en juin et juillet 1941, l'Allemagne envahit le pays qui fut alors incorporé dans le Reichskommissariat Ostland, le Commissariat du Reich pour les territoires de l'Est. Cette division administrative allemande comprenait les États baltes et la Biélorussie occidentale.

Des détachements d'Einsatzgruppen (unités mobiles d'extermination) allemands, assistés d'auxiliaires lettons et lituaniens, massacrèrent la plupart des Juifs de Lettonie. Des ghettos furent mis en place dans les principales villes du pays, à savoir Riga, Dvinsk, et Liepaja. Dans celui de Riga, plusieurs centaines de Juifs organisèrent un mouvement de résistance contre les Allemands et de petits groupes tentèrent de s'en échapper.

En 1941 et au début de 1942, les Nazis déportèrent des milliers de Juifs allemands et autrichiens dans le ghetto de Riga. Presque tous furent assassinés par les Einsatzgruppen et la police. Au début de l'année 1943, il ne restait que 5 000 Juifs environ en Lettonie, regroupés dans les ghettos de Riga, Dvinsk et Liepaja, et dans quelques camps de travail. Le plus important d'entre eux était à Kaiserwald, près de Riga, qui devint par la suite un camp de concentration.

En 1944, l'armée soviétique réoccupa la Lettonie, qui devint à nouveau une république soviétique. Il ne restait alors que quelques centaines de Juifs. Environ 1 000 d'entre eux revinrent des camps de concentration. Plusieurs milliers d'autres, qui étaient parvenus à s'enfuir en Union soviétique pendant la guerre, survécurent également. Il n'en reste pas moins que les pertes terribles subies dans le cadre de la politique d'extermination nazie ravagèrent la communauté juive lettonne.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.