<p>Quartier général de la Gestapo (police secrète d’Etat) et du RSHA (Office principal de Sûreté du Reich). Berlin, Allemagne, date incertaine.</p>

1934 : dates importantes

24 janvier
Le gouvernement allemand interdit aux Juifs d'adhérer au Front allemand du travail. Tout personnel salarié devant faire partie de cette organisation, le décret retire alors aux Juifs la possibilité d'obtenir un emploi dans le secteur privé et empêche ceux déjà en poste d'en percevoir les avantages.

30 juin-2 juillet
Dans « l'affaire Röhm », plus connue sous le nom de « Nuit des longs couteaux », Hitler ordonne la purge de hauts fonctionnaires au sein de la formation paramilitaire du Parti nazi, la SA (Sturmabteilungen, Section d'assaut). Le chancelier a besoin des commandants d'armée allemands pour succéder à Paul von Hindenburg, dont la mort est imminente. C'est sous leur pression qu'il se sert de la SS pour assassiner le responsable de la SA, Ernst Röhm, et ses chefs entre le 30 juin et le 2 juillet. La SS s'en prend également à des personnalités ouvertement critiques du régime, notamment le prédécesseur d'Hitler à la chancellerie, le général Kurt von Schleicher, et l'ancien ministre-président bavarois Gustav von Kahr. À la demande d'Hitler, le parlement allemand (Reichstag) justifie la légitimité des meurtres par l'accusation, fallacieuse, portée contre Röhm et ses commandants qui auraient prévu de renverser le gouvernement.

20 juillet
Satisfait du rôle de la SS et de son chef, le Reichsführer Heinrich Himmler, dans la purge contre Ernst Röhm, Hitler annonce que l'organisation sera désormais indépendante et placée sous sa direction en tant que Führer. La SS n'est désormais plus sous la coupe de la SA.

2 août
Le président allemand von Hindenburg meurt. Soutenu par les forces armées allemandes, Hitler lui succède à la tête du pays.

19 août
Hitler abolit la fonction de président et s'autoproclame Führer du Reich et du peuple allemand, tout en restant chancelier. Il peut désormais prendre des décisions sans tenir compte des lois ni de l'État, ce qui fait de lui le dictateur absolu du pays, dont l'autorité n'est limitée par aucun système juridique ou constitutionnel.

7 octobre
À travers tout le pays, des congrégations de Témoins de Jéhovah envoient au gouvernement un courrier déclarant leur neutralité politique, tout en rejetant les restrictions imposées sur la pratique de leur religion.

Novembre-décembre
Le chef de la SS Heinrich Himmler renforce son contrôle sur la police allemande d'État. Il en fait un organisme unifié, la Gestapo, dont le siège se trouve à Berlin sous l'autorité de son adjoint, Reinhard Heydrich.

10 décembre
Himmler fonde l'Inspection des camps de concentration et place le général Theodor Eicke à sa tête. Cette initiative officialise la prise de pouvoir SS et centralise le système concentrationnaire installé en juillet 1934.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.