<p>Vue de l'entrée d'un tunnel à l’usine de fusées du camp de concentration de Dora-Mittelbau, près de Nordhausen. Allemagne, avril-mai 1945.</p>

Dora-Mittelbau

  • Citer
  • Share
  • Imprimer

Le camp de Dora-Mittelbau (également connu sous les noms de Dora-Nordhausen et de Nordhausen) fut créé en Allemagne centrale, au sud du massif du Harz et au nord de la ville de Nordhausen. Il s'agissait à l'origine d'un sous-camp de Buchenwald. Des prisonniers de Buchenwald furent envoyés sur ce site en août 1943 pour commencer la construction d'un vaste complexe industriel. En octobre 1944, les SS firent de Dora-Mittelbau un camp de concentration indépendant possédant lui-même plus de trente sous-camps.

Les bombardements alliés sur les complexes industriels du Reich conduisirent à la construction d'installations souterraines de production. Les prisonniers du camp de concentration creusèrent d'immenses tunnels dans les montagnes environnantes pour abriter les zones de production et de stockage. En 1943, les prisonniers de Dora-Mittelbau commencèrent à construire de vastes usines souterraines ainsi que des infrastructures de développement pour le programme de fusées V-2 et autres armes expérimentales. Ces “armes de représailles” (Vergeltungswaffen), comme les appelaient les Allemands, furent fabriquées et stockées dans des installations souterraines et dans des abris à l'épreuve des bombes.

Jusqu'au printemps 1944, les prisonniers furent détenus essentiellement sous terre, privés d'air frais et de la lumière du jour, enfermés dans des tunnels à la structure instable. Le taux de mortalité y était plus élevé que dans la plupart des autres camps de concentration. Ceux qui étaient trop faibles ou trop malades pour travailler étaient envoyés à Auschwitz-Birkenau ou à Mauthausen où ils étaient assassinés. En 1944, un complexe destiné à abriter les travailleurs forcés fut construit au-dessus du niveau du sol au sud de l'usine principale. A partir de l'automne 1944, une fois la pleine production des missiles lancée, au moins 12 000 prisonniers étaient en permanence détenues à Dora-Mittelbau.

Dora-Mittelbau était entouré d'une clôture électrifiée en fils barbelés; l'entrée principale était située à l'est du camp, à l'ouest se trouvait la place d'appel où les prisonniers étaient rassemblés avant d'être envoyés à pied au travail. A l'est, après l'entrée, se trouvait le camp SS. Le four crématoire était situé au nord du camp. La prison se trouvait dans la partie sud du camp.

LES SOUS-CAMPS DE DORA-MITTELBAU

Le camp de Dora-Mittelbau devint le centre d'un vaste réseau de camps de travail forcé construits en 1944-1945 dans toute la région montagneuses du Harz, dont les camps des villes voisines de Niedersachswerfen, Nordhausen et Neusollstedt. Les prisonniers du réseau de camps de Dora-Mittelbau extrayaient des pierres, travaillaient sur des projets de construction ainsi que sur des projets en rapport avec le développement et la production d'armement, et dans des usines de munitions et d'ammoniac qui se trouvaient à proximité.

A Dora-Mittelbau, les prisonniers créèrent une organisation de résistance qui cherchait principalement à retarder la production des armes de représailles et de saboter les fusées qui étaient fabriquées. Les prisonniers suspectés de sabotage étaient généralement exécutés et plus de 200 furent pendus en public.

LA LIBERATION DE DORA-MITTELBAU

Au début d'avril 1945, les nazis commencèrent à évacuer les prisonniers de Dora-Mittelbau. En quelques jours, la plupart des prisonniers restants furent envoyés à Bergen-Belsen, en Allemagne du nord. Des milliers d'entre eux furent tués pendant les marches de la mort qui se déroulèrent dans des conditions épouvantables. Lorsque l'armée américaine libéra Dora-Mittelbau en avril 1945, il ne restait qu'un petit nombre de prisonniers dans le camp.

Thank you for supporting our work

We would like to thank Crown Family Philanthropies and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.