Témoignage video

Murray Pantirer décrit l'une des tentatives de sauvetage d'Oskar Schindler

Les Allemands occupèrent Cracovie en 1939. La famille de Murray fut confinée dans le ghetto de Cracovie avec le reste de la population juive de la ville. En 1942, Murray et l'un de ses frères furent déportés aux travaux forcés dans le camp voisin de Plaszow. En mai 1941, son frère fut transféré à Auschwitz et Murray fut envoyé au camp de Gross-Rosen en Allemagne. Murray fut ensuite transféré à Bruennlitz, dans les Sudètes, dans le cadre des travaux forcés pour le compte d'un industriel allemand, Oskar Schindler. Schindler aida les Juifs qui travaillaient pour lui à survivre à la guerre. Murray fut libéré en 1945.

Transcription complète

Ils ont commencé à liquider tous les petits camps. Ils ont commené à emmener des gens de notre camp puis ils ont liquidé le camp de l'Emalia [Deutsche Emailwaren Fabrik], et pour la première fois, j'ai entendu les gens parler de l'Emalia, qu'il y avait un certain Oskar
Schindler. Et Oskar Schindler, dans son camp, personne n'était battu,
personne n'avait faim, et personne ne travaillait plus qu'il ne devait, alors je n'y comprenais rien, alors pourquoi emmenaient-ils des gens de l'Emalia à Plaszow, pourquoi les mettaient-ils dans des wagons de chemin de fer -- nous devions être en août et le soleil était insupportable, brûlant dans les wagons à bestiaux, et il avait soudoyé [le commandant de Plaszow] Amon Goeth. Alors, je suis revenu de la cuisine avec d'abord pour leur apporter leur soupe, et j'ai ouvert les
portes pour faire entrer un peu d'air. Il aidait les gens et on m'avait
demandé de faire la même chose. Il y avait des tuyaux d'arrosage, et nous avons arrosé les toits des wagons à bestiaux à l'eau froide, et il
hurlait aux Allemands, Oskar Schindler, que les Juifs étaient tous
mécaniciens, ingénieurs, que les Allemands avaient besoin d'eux et il
a donné sa parole que personne ne s'enfuirait, pour qu'on leur ouvre les portes à nouveau. Alors, je me suis demandé, je me suis dit, "Est-ce un Allemand, ou est-ce un ange ?" Il était en civil. Je n'avais aucune idée de qui il pouvait être. Je savais seulement qu'il allait prendre en charge l'usine d'Emalia et qu'il était le seul à n'avoir pas mis les Juifs dehors -- son nom? le propriétaire de l'usine s'appelait Benks -- et non seulement il a repris cette usine, mais il a également acheté une casse et il a construit des baraquements et a ainsi sauvé quelques centaines de Juifs.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.