<p>Etalage éparpillé d’une boutique appartenant à un Juif, détruite au cours de la Nuit de cristal (Kristallnacht). Berlin, Allemagne, 10 novembre 1938.</p>

1938 : dates importantes

11-13 mars
L'Allemagne proclame l'Anschluss : ses troupes envahissent l'Autriche et l'annexe au Reich. S'ensuit, au cours des mois suivants, une vague de violence contre les Juifs et leurs biens dans les rues de Vienne et d'autres villes du « Grand Reich », qui atteindra son paroxysme avec les émeutes de la Nuit de cristal (Kristallnacht), le 9 novembre.

21-30 avril
La Gestapo (police secrète allemande) et la Kripo (police criminelle) rassemblent environ 1500 personnes soupçonnées d'être « réfractaires au travail » pour les incarcérer dans des camps de concentration.

26 avril
Le gouvernement allemand exige que tous les Juifs déclarent leurs biens dès lors que leur valeur dépasse 5000 reichsmarks. Ceux-ci sont mis à disposition d'Hermann Goering, délégué au « Plan de quatre ans », pour « les besoins de l'économie allemande ».

3 mai
Les autorités SS ouvrent le camp de concentration de Flossenbürg, au nord de la Bavière, en Allemagne.

29 mai
La Hongrie adopte une législation antijuive détaillée qui exclut les Juifs de nombreuses professions.

13-18 juin
La police criminelle allemande envoie dans les camps de concentration 9000 « asociaux » et délinquants récidivistes lors d'une l'opération contre les « réfractaires au travail » dans le Reich (Aktion Arbeitsscheue Reich). Environ un millier de Juifs se trouvent parmi eux. C'est la première arrestation de masse les concernant dans l'Allemagne nazie.

6-15 juillet
Des délégués de 32 pays et des représentants d'organisations d'aide aux réfugiés se réunissent à la conférence d'Evian, en France. Ils y abordent les possibilités d'accueil des Juifs fuyant le nazisme pour immigrer ailleurs en Europe, en Amérique, en Asie et en Australie. Cependant, les États-Unis et la plupart des autres pays ne sont pas disposés à modifier leurs restrictions migratoires pour eux.

8 août
La SS ouvre le camp de concentration de Mauthausen, près de Linz, en Autriche.

17 août
Le ministère de l'Intérieur du Reich décrète que tous les hommes juifs résidant en Allemagne et dont les noms ne sont pas à consonance juive porteront le deuxième prénom « Israel ». Les femmes doivent changer le leur en « Sarah »

20 août
Adolf Eichmann, qui se définit comme « expert » sur les Juifs, en poste au Service de sécurité du Parti nazi (Sicherheitsdienst ou SD), ouvre le Bureau central pour l'émigration juive (Zentralstelle für jüdische Auswanderung) à Vienne.

29-30 septembre
L'Allemagne, l'Italie, la Grande-Bretagne et la France signent les Accords de Munich, selon lesquels la Tchécoslovaquie doit céder sa zone frontalière (les Sudètes) et sa défense militaire à l'Allemagne nazie. Celle-ci occupe la région entre le 1er et le 10 octobre 1938.

26-28 octobre
L'Allemagne expulse environ 18 000 Juifs apatrides d'origine polonaise qui résidaient dans les frontières du Reich. Parmi eux se trouvent les parents de Herschel Grynszpan, qui, le 9 novembre à Paris, se vengera en tuant par balle le diplomate allemand Ernst vom Rath.

9-10 novembre
Dans tout le pays, le Parti nazi et d'autres formations semblables organisent un pogrom contre la population juive, qui restera dans les mémoires comme la « Nuit de cristal » (Kristallnacht). Des synagogues sont incendiées, des foyers et des commerces pillés, et au moins 91 Juifs sont tués. Avec le concours de la police locale en uniforme, la Gestapo arrête 30 000 hommes puis les envoie dans les camps de concentration de Dachau, Sachsenhausen et Buchenwald.

12 novembre
Le gouvernement allemand promulgue un décret visant à l'élimination des Juifs de la vie économique (Verordnung zur Ausschaltung der Juden aus dem deutschen Wirtschaftsleben). Ceux-ci n'ont plus le droit de vendre au détail, de tenir un magasin, de pratiquer une activité artisanale, ni de vendre des biens et services.

15 novembre
Les autorités allemandes interdisent que des enfants juifs fréquentent les écoles publiques. Ils ne peuvent être scolarisés que dans des établissements séparés, financés et gérés par la communauté juive.

3 décembre
Le gouvernement promulgue un décret sur l'utilisation des avoirs juifs (Verordnung über den Einsatz des jüdischen Vermögens), instaurant officiellement « l'aryanisation » de l'économie allemande. Les Juifs doivent vendre leurs biens immobiliers, leurs entreprises et leurs actions à des non-juifs, souvent largement en dessous de leur valeur.

8 décembre
Un décret d'Heinrich Himmler apporte une réponse officielle à la prétendue « question tsigane » : la « lutte contre le fléau tsigane » définit cette population comme une race inférieure. La police criminelle allemande est chargée de mettre en place une base de données nationale pour identifier les Tsiganes qui vivent sur le sol du Grand Reich. Le docteur Robert Ritter est désigné comme « expert » en la matière, et son Centre de recherche en hygiène raciale et biologie des populations est chargé de déterminer l'appartenance à la « race tsigane ».

Décembre 1938-août 1939
Le Royaume-Uni accueille entre 9000 et 10 000 enfants réfugiés, principalement des Juifs, venus du Grand Reich.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.