Film d’archives

Le "St. Louis" arrive à Anvers

Le navire allemand "St. Louis" quitta Hambourg pour Cuba avec presque 1000 réfugiés juifs à bord le 13 mai 1939. La plupart des passagers avaient des certificats de débarquement cubains. Cependant, le gouvernement cubain annula les certificats. Quand le "St. Louis" parvint à La Havane le 27 mai, l'entrée à Cuba fut refusée à la plupart des passagers. Les Etats-Unis ayant eux aussi refusé d'accepter les réfugiés, le bateau retourna en Europe, où il jeta l'ancre à Anvers. Par la suite, la Grande-Bretagne, la France, la Belgique et les Pays-Bas acceptèrent d'accueillir les réfugiés.

Transcription complète

Le "St. Louis," refoulé à Cuba, porte enfin sa cargaison humaine au port.
Neuf cent sept pauvres Juifs apatrides sont autorisés à débarquer en Belgique
après cinq semaines de suspense en mer. Grâce à la générosité américaine,
ils vont au moins trouver un abri temporaire en France, en Hollande et en Angleterre.
Mais ce n'est qu'une minorité à qui le retentissement de l'affaire a épargné le destin de leurs compagnons.
Dix mille d'entre eux sont encore en haute mer, à la recherche vaine d'un havre. Trois millions sont encore en esclavage. en Europe centrale.
Victimes sans secours d'un régime impitoyable qui n'épagne personne, riches, pauvres, malades, vieux ou jeunes,
qui les privent de presque tout sauf de leurs vêtements et les expulse.
Et pourtant, pour ceux d'entre eux, rares, qui sont parvenus à fuir, sans argent mais sains et saufs, la vie semble douce.


  • UCLA Film and Television Archive
Références Références

Share This