Adolf Eichmann (version abrégée)

Adolf Eichmann fut l’un des acteurs centraux de la déportation des Juifs européens pendant la Shoah. Né en Allemagne, il déménagea en Autriche durant son enfance. En 1932, Adolf Eichmann entra au parti nazi autrichien et adhéra à la SS. Il monta ensuite rapidement dans les rangs de ces organisations nazies. Après l’annexion allemande de l’Autriche en mars 1938, Adolf Eichmann organisa à Vienne un Bureau central pour l'émigration juive qui « facilita », entre août 1938 et juin 1939, l’émigration de 110 000 Juifs autrichiens. La réussite de ce Bureau dans l'organisation de cette émigration forcée fut telle qu'il devint un modèle pour le Bureau central pour l'émigration juive à l’échelle du Reich. Après la création du Service central de l'émigration du Reich en septembre 1939, Adolf Eichmann entra dans la Gestapo et devint directeur des départements chargés des déportations et autres « affaires juives ». A ce poste, Adolf Eichmann tint un rôle clé dans la déportation de plus d’1,5 million de Juifs de toute l’Europe vers des centres et autres lieux de mise à mort situés en Pologne occupée et dans l’Union soviétique occupée.

En janvier 1942, Adolf Eichmann participa à la Conférence de Wannsee durant laquelle l’extermination des Juifs européens fut planifiée. Adolf Eichmann et ses équipes organisèrent la déportation de centaines de milliers de Juifs de Slovaquie, des Pays-Bas, de France et de Belgique. En 1943 et 1944, ils planifièrent la déportation des Juifs de Grèce, du nord de l’Italie et de Hongrie. Adolf Eichmann ne s'impliqua directement dans le processus de déportation qu’en Hongrie. De la fin avril au début juillet 1944, Adolf Eichmann et ses assistants supervisèrent la déportation de quelque 440 000 Juifs vers des centres de mise à mort.

À la fin de la guerre, Adolf Eichmann fut emprisonné par les Américains, mais s’échappa en 1946. Avec l’aide de responsables de l’Église catholique, il fuit vers l’Argentine et vécut sous le nom d’emprunt de Ricardo Klement. En 1960, des agents du Service de sécurité israélien s’emparèrent d'Adolf Eichmann et le transférèrent en Israël pour le faire juger. Le procès devant un tribunal de Jérusalem suscita un intérêt mondial pour la Shoah. Le 15 décembre 1961, Adolf Eichmann fut reconnu coupable de crimes contre le peuple juif. Il fut pendu à minuit dans la nuit du 31 mai au 1er juin 1962, seule fois que l’État d’Israël prononça la peine de mort ; ses cendres furent dispersées en mer.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.