L'antisémitisme (version abrégée)

Le mot antisémitisme signifie préjugé contre les juifs ou haine des Juifs. La Shoah (la persécution et l'extermination systématiques et bureaucratiques d'environ six millions de Juifs par le régime nazi et ses collaborateurs entre 1933 et 1945) est dans l'histoire l'exemple le plus extrême d'antisémitisme. Le terme antisémitisme fut créé en 1879 par le journaliste allemand Wilhelm Marr. Cependant, la haine spécifique des Juifs précèda l'ère moderne et l'invention du terme antisémitisme. Parmi les manifestations les plus communes d'antisémitisme à travers l'histoire, on trouve les pogroms (violentes émeutes des populations locales dirigées contre les Juifs et fréquemment encouragées par les autorités). Les pogroms avaient souvent pour prétextes des fausses rumeurs selon lesquelles les Juifs utilisaient le sang d'enfants chrétiens pour leurs rituels religieux.

A l'ère moderne, l'antisémitisme prit une dimension politique. Au cours du dernier tiers du XIXème siècle, des partis politiques antisémites virent le jour en Allemagne, en France et en Autriche. Des publications telles que les Protocoles des Sages de Sion générèrent ou corroborèrent de fausses théories d'une conspiration juive internationale. Une puissante composante de l'antisémitisme politique fut le nationalisme dont les adeptes dénonçaient à tort les Juifs comme étant des citoyens déloyaux. Le parti nazi, fondé en 1919 et dirigé par Adolf Hitler, donna une expression politique aux théories de racisme. Le parti nazi obtint en partie sa popularité par la diffusion d'une propagande anti-juive.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.