<p>Portrait d'une famille juive. Pinsk, Pologne, vers 1922.</p>

La population juive d'Europe en 1933 : données démographiques par pays

  • Twitter
  • Facebook
  • Citer
  • Imprimer
  • Français

    Cette page est également disponible en

En 1933, la population juive d'Europe comptait environ 9,5 millions de personnes soit 1,7% de la population totale. Ce nombre représentait plus de 60% de la population juive mondiale de l'époque, qui était estimée à 15,3 millions de personnes.

La majorité des Juifs dans l'Europe d'avant-guerre habitait en Europe orientale. Les plus importantes communautés juives étaient celle de Pologne, avec environ 3 000 000 de Juifs (9,5% de la population), celle de la partie européenne de l'Union soviétique, avec 2 525 000 personnes (3,4%), celle de la Roumanie, avec 756 000 personnes (4,2%), et celles des trois pays baltes, dont la population juive représentait au total environ 255 000 personnes dont 95 600 en Lettonie (soit 4,9% de la population), 155 000 en Lituanie (7,6% ) et 4 560 en Estonie (0,4%). La population juive des pays baltes représentait 5% de la population totale de la région.

En Europe centrale d'avant-guerre, la communauté juive la plus importante était celle d'Allemagne, qui comptait environ 525 000 membres (0,75% de la population). Elle était suivie par celles de Hongrie avec 445 000 personnes (5,1%), de Tchécoslovaquie avec 357 000 personnes (2,4%), et d'Autriche avec 191 000 personnes (2,8%) dont la plupart résidait à Vienne.

En Europe occidentale, les communautés juives les plus nombreuses étaient celle de Grande-Bretagne, avec 300 000 Juifs (0,65%), celle de France, avec 250 000 Juifs (0,6%), et celle des Pays-Bas, avec 156 000 Juifs (1,8%). De plus, 60 000 Juifs (0,7%) vivaient en Belgique, 4 000 (0,02%) en Espagne, et 1 200 (0,02%) au Portugal. Près de 16 000 Juifs vivaient en Scandinavie, dont 6 700 (0,11%) en Suède, 5 700 (0,15%) au Danemark, 1 800 (0,05%) en Finlande et 1 400 (0,05%) en Norvège. En Europe du Sud, c'est la Grèce qui avait la population juive la plus nombreuse, avec environ 73 000 personnes (1,2%).

Il y avait également des communautés juives importantes en Yougoslavie avec 68 000 personnes (0,49%), en Italie avec 48 000 personnes (0,11%) et en Bulgarie avec 48 500 personnes (0,8%). 200 Juifs (0,02%) vivaient en Albanie.

Avant la prise du pouvoir par les nazis en 1933, l'Europe possédait une grande variété de cultures juives, dont beaucoup étaient très dynamiques et très développées, et qui résultait de centaines, voire dans certaines régions, d'un millénaire ou plus de présence juive. La nature diverse des communautés juives se traduisait dans les professions, les pratiques religieuses, la participation, l'intégration dans la vie régionale et nationale, ainsi que dans d'autres domaines, et montrait en Europe une vie juive féconde et aux aspects multiples. Dans de nombreux pays, des personnalités culturelles et politiques étaient juives et avaient participé à la Première Guerre mondiale aux côtés des non-Juifs.

En un peu plus d'une décennie, la plupart de l'Europe allait être conquise, occupée et annexée par l'Allemagne nazie, et la majorité des Juifs européens — deux sur trois — allait être assassinée.