Témoignage video

Selma (Wijnberg) Engel décrit la déportation vers Sobibor

Selma était la benjamine des quatre enfants nés de parents juifs. Lorsqu'elle eut sept ans, Selma et sa famille partirent s'installer à Zwolle où ses parents dirigèrent un petit hôtel. Lorsque les Allemands envahirent les Pays-Bas en 1940, ils leur confisquèrent l'hôtel. La famille dut aller vivre dans la pauvreté du quartier juif de la ville. Selma alla se cacher mais elle fut trahie puis envoyée dans le camp de Westerbork. En avril 1943, elle fut déportée à Sobibor, où elle travaillait au tri des vêtements. Là, les prisonniers essayaient de dérober de la nourriture et des objets de valeur et abîmaient les vêtements pour que les Allemands ne puissent pas les utiliser. Selma rencontra son futur mari, Chaim, qui participait à la mise sur pied d'un soulèvement de prisonniers. Lorsque la révolte commença, ils s'enfuirent et échangèrent l'argent qu'ils avaient trouvé dans les vêtements contre un refuge dans une grange. Ils quittèrent la Pologne après la guerre à cause de la violence de l'antisémitisme, et s'installèrent tout d'abord aux Pays-Bas en 1945, puis en Israël en 1951 et enfin aux Etats-Unis en 1957.

Transcription complète

Le voyage vers Sobibor a duré trois jours et trois nuits. Quand ils arrêtaient le train parfois, dans chacun des wagons de marchandises, il y avait une petite fenêtre en haut, et tout le monde essayait d'y jeter un coup d'oeil, alors, quand on avait la chance de pouvoir regarder, on voyait des gens, des gens là, et ils faisaient comme ça, et nous pensions que c'était juste des anti-juifs, et ils savaient que nous les Juifs ne les aimions pas, mais nous ne savions aucunement qu'ils nous diraient que nous allions vers notre mort. Et à chaque fois que le train s'arrêtait, les Allemands tiraient vers le haut du train, et les chiens nous encerclaient, et c'était une panique terrible, c'était terrifiant, et nous espérions, vous savez, nous les filles sommes très soudées, et nous nous aidions les unes les autres en nous remontant le moral. Au bout de trois jours et trois nuits, nous pensions être arrivés en Russie, tout le monde avait l'air si pauvre, et nous n'avions aucune idée de l'endroit où nous nous trouvions, puis nous descendons et nous voyons une grande pancarte, Sobibor, et quand nous y sommes entrés, tout avait l'air joli, des petites fenêtres et des fleurs et, et les maisons étaient peintes en vert et rouge, et ça avair l'air joli, puis ils ont ouvert les portes, les grandes portes pour que nous descendions, ils ont commencé à hurler et à nous fouetter, et nous devions tous descendre, il y avait un petit chariot, un wagonnet qu'utilisent les mineurs, on peut l'ouvrir de façon à ce que les gens puissent sortir facilement, alors, tous ceux qui ne pouvaient pas marcher, ils les mettaient dedans, ainsi que les enfants séparés de leurs parents, ils devaient monter dans le wagonnet, et ce wagonnet allait directement vers la chambre à gaz.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.