Musique

Mon rêve

Titre original: Mayn kholem

Musicien: Daniel Kempin
Chanteur: Mordecai Gebirtig
Compositeur: Mordecai Gebirtig/Daniel Kempin

Parolier et poète folklorique yiddish, Mordecai Gebirtig est né en 1877 à Cracovie, en Pologne. En 1940, il fut contraint de fuir Cracovie occupée par les Allemands pour gagner Lagiewniki, une ville située non loin de là. En mai 1941, il a écrit "Mon rêve" --chanson où il rêve de paix et de vengeance. En mars 1942, Gebirtig fut contraint d'aller habiter dans le ghetto de Cracovie, où il fut tué en juin 1942.

Je viens d'avoir le rêve le plus doux --
Je peux encore sentir battre mon cœur --
La paix est venue ! Oui, la paix est venue !
La paix dans le monde tout entier.

Les chants emplissent les rues,
Les enfants dansent, dansent aussi les vieux ;
Rangée par rangée, les gens se rassemblent --
Chantant les nouvelles joyeuses.

La paix est venue ! Oui, la paix est venue !
Les ennemis ont fait place aux amis ;
Plus que les autres, les Juifs chantent,
Pour célébrer leur jour le plus grand.

Les hommes sont bons les uns envers les autres,
Comme si le Messie était venu ;
Soudain, j'entends des chaînes qui s'entrechoquent --
Quelle vision était devant mes yeux !

Dans une cage, enfermé dans l'acier,
Gît la figure d'un homme nu,
Comme une créature farouche, sauvage,
Plus affamé qu'un loup de la forêt.

Hommes, femmes, enfants aussi,
Passants de tous âges,
Le traitent comme une carcasse pourrissante --
Le visent et crachent dans la cage.

Et avec passion, et avec plaisir,
Ils lui crachent droit au visage ;
Tandis qu'un essaim d'insectes voraces
Attend patiemment son tour dans la pluie de crachats.

"Crachez-lui dessus ! Crachez-lui dessus !" J'entends le cri,
"Il a empoisonné notre monde tout entier !
Eternellement, il porte le nom de Caïn --
Que son nom soit damné dans le sang !"

"Crachez-lui dessus ! Crachez sur lui !" résonnent les rues,
Répétant le cri ;
Et pendant que la multitude passe devant sa cage,
Tout le monde s'applique et laisse échapper un filet de crachat.

J'ai eu cette vision dans un rêve ;
J'espère seulement que très bientôt
Ce magnifique et doux rêve qui fut le mien
Devienne réalité.