Auschwitz (version abrégée)

Auschwitz fut le plus grand complexe concentrationnaire créé par les nazis. Dans ses trois camps principaux, des prisonniers étaient soumis au travail forcé. En outre, l’un des camps fonctionnait comme centre de mise à mort. La construction commença à Auschwitz (environ 60 kilomètres à l’ouest de Cracovie, en Pologne) en mai 1940. On estime qu'entre 1940 et 1945, les SS et la police allemande déportèrent au minimum 1,3 million de personnes à Auschwitz. Parmi elles, 1,1 million furent tuées par les responsables du camp.

La construction d’Auschwitz II, ou Auschwitz-Birkenau, commença en octobre 1941. Des trois camps, Auschwitz-Birkenau était celui qui comptait le plus grand nombre de prisonniers, ainsi que les installations pour un centre de mise à mort. Son rôle dans la mise en œuvre de la solution finale fut central, avec l'utilisation du gaz Zyklon B pour l'extermination de masse. Au total, quatre grands crématoriums furent construits entre mars et juin 1943. Chacun comprenait trois éléments : une zone de déshabillage, une grande chambre à gaz et des fours crématoires. Les SS continuèrent les opérations de gazage à Auschwitz-Birkenau jusqu’en novembre 1944.

De 1942 à la fin de l’été 1944, des trains transportant des Juifs provenant de pratiquement tous les pays d'Europe occupés ou alliés de l'Allemagne arrivèrent à Auschwitz-Birkenau. En tout, environ 1,1 million de Juifs furent déportés à Auschwitz. Les SS et les autorités de police y déportèrent environ 200 000 autres victimes, dont 140 000 à 150 000 Polonais non juifs, 23 000 Tsiganes et 15 000 prisonniers de guerre soviétiques.

Les nouveaux arrivants à Auschwitz-Birkenau subissaient une sélection. Le personnel SS jugeait la majorité d'entre eux inaptes au travail forcé, et les envoyait immédiatement dans les chambres à gaz, présentées comme des douches. Au moins 960 000 Juifs furent tués à Auschwitz. Environ 74 000 Polonais, 21 000 Tsiganes, 15 000 prisonniers de guerre soviétiques et 10 000 à 15 000 personnes d’autres nationalités (tchèque, yougoslave, française, allemande et autrichienne) furent également assassinés.

Auschwitz III, également appelé Buna ou Monowitz, fut créé en octobre 1942 pour loger les prisonniers affectés aux travaux forcés à l'usine de caoutchouc synthétique du conglomérat allemand I.G. Farben. Entre 1942 et 1944, les autorités SS construisirent à Auschwitz 39 camps secondaires. Les détenus étaient forcés de travailler dans des mines de charbon et des usines d’armement. Certains se virent tatouer un numéro d’identification sur le bras gauche. Les prisonniers que les SS jugeaient trop faibles pour continuer à travailler étaient transportés à Auschwitz-Birkenau et tués.

A la mi-janvier 1945, à l’approche des forces soviétiques, les SS détruisirent les installations de gazage restantes et commencèrent à évacuer Auschwitz. Les gardes SS forcèrent près de 60 000 prisonniers à marcher vers l’ouest et tuèrent ceux qui ne pouvaient pas suivre. Les prisonniers souffraient également de la faim et du froid. Au total, environ 15 000 prisonniers moururent durant les marches d’évacuation d’Auschwitz. Des milliers furent également tués dans les camps les jours précédant les évacuations. Le 27 janvier 1945, l’armée soviétique entra dans Auschwitz et libéra près de 7 000 prisonniers, dont la plupart étaient malades et mourants.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.