Témoignage video

Agate (Agi) Rubin décrit les événements qui ont suivi l'occupation allemande de la Hongrie

En avril 1944, après l'occupation allemande de la Hongrie, Agi, sa mère, son frère de six ans et sa tante furent conduits dans le ghetto de Munkacs. Avant sa déportation vers Auschwitz, Agi fut contrainte de travailler dans l'usine de briques du ghetto. A Auschwitz, Agi, alors âgée de quatorze ans, fut intégrée à un Sonderkommando. Ce détachement de main-d'oeuvre forcée devait trier les vêtements et les biens des prisonniers et des victimes d'Auschwitz. En janvier 1945, Agi et d'autres prisonniers furent engagés dans une marche vers la mort au départ d'Auschwitz. Elle fut libérée par les forces soviétiques en avril/mai 1945.

Transcription complète

C'est arrivé très soudainement, bien que ce fut déjà dans l'air. Je veux dire, nous sentions que le choses n'allaient pas depuis le début de l'année déjà. Les écoles étaient fermées. La vie n'était plus comme avant. Nous portions des Etoiles jaunes pour nous distinguer comme Juifs et lorsque les Allemands ont occupé -- c'était la Hongrie à l'époque -- les Allemands ont pris la ville, et en un rien de temps, on nous a juste dit de prendre cinq kilos de bagages et ils nous ont emmenés à pied vers l'usine de brique de notre ville. Nous y vivions dans des conditions précaires. Ma tante, je m'en souviens, avait improvisé une chambre dans un traineau. Nous avions nos propres oreillers, et nous dormions à la belle étoile, mais nous devions nous protéger sur les côtés. Nous avons construit notre propre chambre avec des briques... nous avons monté des briques. Et je me souviens que ma mère s'inquiétait de voir son enfant travailler aussi dur et nous sommes restés là pendant quatre semaines. Et une nuit, en avril... tout se passait toujours quand il faisait sombre dehors. On nous a ordonné de nous mettre en rang. Avant que nous l'ayons su, nous étions dans les wagons à bestiaux, en route vers le travail. Sans que nous le sachions, nous sommes arrivés au célèbre camp d'Auschwitz, et nous ne savions toujours pas où nous allions. La seule préoccupation de ma mère lors de ce voyage vers Auschwitz dans le wagon était -- où nous avions notre petit coin, ma mère, ma tante, mon frère qui avait six ans à l'époque -- sa seule préoccupation était notre bien-être à mon père et à moi, et elle disait, j'espère que vous n'aurez pas faim, que vous n'aurez jamais faim, parce que je sais que tu as des maux de tête, mon enfant.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.