Témoignage video

Blanka Rothschild décrit le rôle qu'ont joué le partage et l'amitié pour survivre aux conditions qui régnaient dans le ghetto de Lodz

Blanka était la fille unique d'une famille très unie de Lodz, en Pologne. Son père mourut en 1937. Après l'invasion de la Pologne par les Allemands, Blanka et sa mère restèrent à Lodz avec la grand-mère de Blanka, incapable de se déplacer. Avec d'autres de ses proches, elles furent placées dans le ghetto de Lodz en 1940. Là, Blanka travailla dans une boulangerie. Sa mère et elle travaillèrent ensuite dans un hôpital du ghetto de Lodz jusqu'à la fin de l'année 1944. Elles furent alors déportées dans le camp de Ravensbrück, en Allemagne. De Ravensbrück, Blanka et sa mère furent envoyées dans le camp annexe de Sachsenhausen. Blanka fut obligée de travailler dans une usine d'aviation (Arado-Werke). Sa mère fut envoyée dans un autre camp. Les forces soviétiques libérèrent Blanka au printemps 1945. Blanka, s'abritant dans des maisons abandonnées, repartit à Lodz. Elle découvrit qu'aucun de ses proches, pas même sa mère, n'avait survécu. Blanka s'en fut alors vers l'Ouest, à Berlin, dans un camp accueillant les populations déplacées. Elle émigra aux Etats-Unis en 1947.

Transcription complète

L'une de mes camarades d'école -- je fréquentais une école privée pour filles -- l'une des filles de mon école était aussi dans le ghetto, avec sa mère. Elle est tombée très malade et ils ont voulu la déporter. Nous, qui étions ses amies, avons décidé de lui réserver une partie de notre maigre ration et allions lui apporter tous les jours. Vous ne pouvez vous rendre compte à quel point la nourriture était précieuse à cette époque, mais nous la partagions. J'avais un gant, et nous étions gelées. Alors, tout le monde portait ce gant, mon amie aussi, et mes amies aussi. Nous partagions ce seul et unique gant, alors, pendant quelques minutes, une main sortait de l'engourdissement. Je ne sais pas à qui ce gant appartenait en réalité, mais on me l'avait donné, et nous le partagions. Je me souviens de ce gant. Et lorsque j'ai rencontré l'un des filles après la guerre, en Angleterre, elle me dit, "Blanka, te souviens-tu de ton gant?" "Oui, je me souviens de ce gant."


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.