Les Einsatzgruppen (unités mobiles d'extermination) (version abrégée)

Les Einsatzgruppen (unités mobiles d'extermination) étaient des escadrons de SS et de policiers allemands. Pendant l'invasion de l'Union soviétique en juin 1941, ils suivirent l'armée allemande qui s'avançait profondément en territoire soviétique. En s'appuyant souvent sur des civils et sur la police locale, les Einsatzgruppen procédèrent à des opérations d'extermination de masse. Parmi leurs victimes, on compte des Juifs, des Tsiganes, des fonctionnaires de l'Etat soviétiques et des dirigeants du parti communiste. Les Einsatzgruppen assassinèrent aussi des milliers de handicapés mentaux et physiques placés en institution. Alors que plus tard, les Juifs seraient déportés de leurs villes ou ghettos vers des camps de mise à mort, les Einsatzgruppen se rendaient directement dans les communautés locales des Juifs et les massacraient.L'armée allemande apporta un soutien logistique aux Einsatzgruppen en leur fournissant matériel, transport, logement et occasionnellement main d'œuvre pour garder et transporter les prisonniers. Au début, les Einsatzgruppen exécutèrent principalement des hommes juifs. Puis, à partir de la fin de l'été 1941, les Einsatzgruppen tuèrent des hommes, des femmes et des enfants juifs, sans considération d'âge ou de genre, puis les enterrèrent dans des fosses communes. Les Juifs étaient recensés puis rassemblés, souvent avec l'aide d'indicateurs et d'interprètes locaux. Ils devaient ensuite marcher ou étaient transportés par camion jusqu'au lieu de l'exécution où des tranchées avaient été préalablement creusées. Dans certains cas, les victimes devaient creuser leur propre tombe avant d'être fusillées.

La mort par balle était la forme d'exécution la plus fréquemment utilisée par les Einsatzgruppen. Cependant à la fin de l'été 1941, Heinrich Himmler, constatant la charge psychologique que produisaient les exécutions de masse sur ses hommes, demanda qu'un autre mode d'assassinat fût développé. Le camion à gaz en fut le résultat: une chambre à gaz mobile montée sur un châssis de camion utilisant le monoxyde de carbone sortant du pot d'échappement pour asphyxier les victimes. Les camions à gaz firent leur première apparition sur le front de l'Est à la fin de l'automne 1941 et finirent par être utilisés par les Einsatzgruppen, en plus des exécutions par balle, dans la plupart des régions dans lesquelles ils opérèrent. A la fin du printemps 1943, les Einsatzgruppen et les bataillons de l'Ordnungspolizei avaient tué plus d'un million de Juifs soviétiques et des dizaines de milliers d'autres victimes parmi lesquelles des commissaires politiques soviétiques, des résistants, des Tsiganes et des handicapés. Les méthodes d'exécution mobiles, en particulier les exécutions par balles, s'avérèrent inefficaces et psychologiquement lourdes pour les assassins. Alors même que les Einsatzgruppen effectuaient leurs opérations, les autorités allemandes planifièrent et entamèrent la construction d'infrastructures fixes de gazage dans des centres de mise à mort dans le but d'assassiner les Juifs en grand nombre.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.