Ohrdruf (version abrégée)

Le camp d'Ohrdruf était une annexe du camp de concentration de Buchenwald. Il fut le premier camp nazi libéré par les troupes américaines. Fondé par les nazis en novembre 1944, près de la ville de Gotha en Allemagne, Ohrdruf fournissait des prisonniers soumis au travail forcé pour la construction de voies ferrées. A la fin mars 1945, le camp comptait 11 700 prisonniers qui furent presque tous évacués, au début du mois d'avril, vers Buchenwald dans des marches de la mort. Les gardes SS tuèrent de nombreux prisonniers trop faibles pour marcher. Lorsque les soldats de la 4e Division blindée américaine entrèrent dans le camp, ils découvrirent des amas de corps dont certains partiellement incinérés.

La nature horrible de leur découverte conduisit le général Dwight D. Eisenhower, commandant en chef des Forces Alliées en Europe, accompagné des généraux George S. Patton et Omar Bradley, à visiter le camp le 12 avril. La découverte des crimes nazis commis à Ohrdruf eut un tel impact sur Eisenhower qu'il voulut que le monde entier apprenne ce qui s'était passé dans les camps de concentration. Il demanda que des membres du Congrès américain et des journalistes viennent voir les camps récemment libérés afin de montrer aux Américains l'horreur des atrocités nazies. La découverte du camp d'Ohrdruf par la 4e Division blindée ouvrit les yeux de beaucoup sur les atrocités perpétrées par les nazis pendant la Shoah.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.