Témoignage video

John Dolibois

John Dolibois émigra aux États-Unis en 1931 à l'âge de 13 ans. Après avoir obtenu son diplôme, Dolibois rejoignit la 16e division blindée de l'armée américaine. Grâce à ses compétences linguistiques en allemand, il participa au renseignement militaire. Il revint en Europe à ce titre vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dolibois interrogea des prisonniers de guerre allemands, dont des nazis haut placés, afin de préparer les procès d'après-guerre des criminels de guerre. Par la suite, il fut nommé ambassadeur américain au Luxembourg, son lieu de naissance.

Transcription complète

Mais le plus difficile, et je pense que c'est là-dessus que notre entraînement à Ritchie insistait le plus... ne pas s'investir personnellement, ne pas montrer de compassion, ni même de compréhension. En ce qui concerne le langage corporel, nous essayions de ne pas montrer notre approbation, de ne pas hocher la tête lorsqu'ils faisaient une de leurs importantes déclarations, car ils auraient pu penser « il est d'accord avec moi, il aurait fait la même chose à ma place. » Il ne fallait pas leur laisser l'occasion de faire un transfert de leurs actions sur nous, de leur philosophie, en d'autres termes, « il est peut-être l'ennemi, mais il est d'accord avec moi, parce que je l'ai vu hocher la tête, je l'ai vu sourire quand j'ai dit ça. » Nous devions donc apprendre à rester froids et impassibles, à ne pas nous laisser atteindre par ce qu'ils disaient et parfois ce qu'ils faisaient. C'est pourquoi le langage corporel était très important lorsque nous nous adressions à eux.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.