Témoignage video

Rochelle Blackman Slivka décrit la constitution du ghetto de Vilno

L'Allemagne occupa Vilno en juin 1941. En octobre, Rochelle et sa famille furent confinées dans le ghetto de Vilno où sa mère mourut. Son père, membre du conseil juif, fut tué dans un camp en Estonie. Lorsque le ghetto fut détruit en 1943, Rochelle et sa soeur furent tout d'abord déportées dans le camp de Kaiserwald en Lettonie, puis à Stutthof, près de Dantzig. En 1945, lors d'une marche vers la mort de six semaines au cours de laquelle les deux soeurs étaient obligées de protéger leurs pieds nus avec des guenilles, l'armée soviétique les libéra.

Transcription complète

En 1941, juste avant les fêtes juives,  les SS décidèrent d'installer un ghetto dans notre ville, à Vilno. Et il y avait un quartier pauvre où de nombreux Juifs habitaient. Et la maison de retraite juive y était installée, ainsi que la plus grande synagogue de Vilno. L'orphelinat. l'hôpital
juif était situé là aussi. Et beaucoup de Juifs pauvres vivaient dans ce
quartier. Une nuit, les SS, aidés par la police ukrainienne et les Lituaniens, sont venus et ils ont emmené tous les Juifs pour les emmener à Ponary, dans la banlieue de Vilno et là, ils les ont tous tués. Nous entendions des hurlements et des appels et des cris pendant la nuit, mais nous n'avions pas le droit de regarder par la fenêtre, parce que ceux qui y regardaient étaient tués. Nous n'avons pas su ce qui s'était passé jusqu'au lendemain, où nos voisins nous ont raconté. Là-bas, nous avions beaucoup de proches. Les cousins de ma mère vivaient là, tous les proches de ma mère vivaient là. Et deux semaines plus tard, ils ont raflé
tous les Juifs de la ville et des environs et les ont placés dans ce ghetto, et ont construit des murs autour de nous, avec des gardes, et nous avons dû vivre dans un appartement, à deux ou trois familles dans un deux pièces.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.