View of the Wannsee villa. On January 20, 1942, the villa was the site of the Wannsee Conference, at which the decision to proceed with the "Final Solution to the Jewish Question" was announced.

1942 : dates importantes

7 janvier
La SS a ouvert le camp pour prisonniers civils de Stutthof, près de Dantzig (Gdansk) le 2 septembre 1939. Le 7 janvier 1942, l'Inspection des camps de concentration le redéfinit comme camp de concentration.

16 janvier
Les autorités allemandes commencent les déportations de Juifs et de Tsiganes depuis le ghetto de Lodz jusqu'à Chelmno. Entre janvier 1942 et mars 1943, le détachement spécial SS de Lange y tue au moins 145 000 Juifs et quelques milliers de Tsiganes, environ la moitié des victimes du ghetto.

20 janvier
Le chef de l'Office central de sécurité du Reich (RSHA), Reinhard Heydrich, organise la conférence de Wannsee dans une villa en banlieue de Berlin. Il y présente ses projets de coordination d'une « solution finale à la question juive » aux hauts fonctionnaires de l'État et du Parti nazi présents.

1er mars
L'Inspection des camps de concentration ouvre un second camp à Auschwitz, appelé Auschwitz-Birkenau, ou Auschwitz II. Les premiers à y être emmenés sont quelques détenus polonais qui se trouvaient à Auschwitz I ainsi que des prisonniers de guerre soviétiques, au nombre de 945. D'abord conçu pour y incarcérer ces derniers en masse, le complexe continue à fonctionner comme camp de concentration, mais sert également de centre de mise à mort entre mars 1942 et novembre 1944.

9 mars
Les autorités slovaques ordonnent à tous les Juifs de porter l'étoile jaune sur leurs vêtements extérieurs.

17 mars
La SS et la police allemande commencent les premières déportations de Juifs depuis les ghettos de Lublin et Lvov vers le centre de mise à mort de Belzec. C'est le début des déportations de masse prévues par l'Opération Reinhard. Entre le 17 mars et le 31 décembre 1942, le détachement spécial SS en poste à Belzec extermine au moins 434 508 Juifs dans des chambres à gaz à l'aide de monoxyde de carbone. Sont également assassinés un nombre indéterminé de Tsiganes.

26 mars
Les autorités slovaques commencent les déportations systématiques de Juifs. Entre mars et octobre 1942, un peu moins de 58 000 d'entre eux sont remis aux Allemands, qui vont en déporter près de 19 000 à Auschwitz et 39 000 vers le district de Lublin. Neuf mille d'entre eux sont sélectionnés pour les travaux forcés dans le camp de concentration de Lublin/Majdanek, et au moins 24 378 sont emmenés au centre de mise à mort de Sobibor.

27 mars
Les autorités allemandes commencent les déportations systématiques des Juifs de France. Le premier train emmène environ un millier d'entre eux depuis les camps de détention de Compiègne et Drancy, en direction du centre de mise à mort d'Auschwitz-Birkenau pour une majorité d'entre eux. Entre mars et août 1944, ce sont plus de 75 000 Juifs qui seront déportés vers l'est. Moins de 3000 survivront.

27 avril
Aux Pays-Bas, le chef de la SS et de la police promulgue un décret obligeant tous les Juifs à porter l'étoile jaune sur leur vêtement extérieur.

Mai
Au centre de mise à mort d'Auschwitz-Birkenau, les fonctionnaires SS procèdent aux premières sélections de victimes envoyées dans les chambres à gaz. Un médecin SS trie les prisonniers faibles, malades, et « inaptes » placés en isolation, pour les emmener par camion vers un bunker où ils sont assassinés au zyklon B (acide prussique). Entre mai 1940 et janvier 1945, les autorités du camp exterminent plus d'un million de personnes sur le complexe concentrationnaire. Parmi les prisonniers, 865 000, essentiellement des Juifs, ne seront pas enregistrés, très probablement gazés dès leur arrivée.

7 mai
Après des essais en avril, le détachement SS spécial en poste au centre de mise à mort de Sobibor entame les opérations de gazage. Jusqu'en novembre 1943, au moins 170 000 Juifs ainsi qu'un nombre indéterminé de Polonais, de Tsiganes et de prisonniers de guerre soviétiques y seront exécutés ou tués au monoxyde de carbone.

27 mai
En Belgique occupée, les autorités allemandes promulguent un décret obligeant tous les Juifs à porter l'étoile jaune.

29 mai
Les autorités allemandes obligent tous les Juifs résidant en France à porter une étoile jaune sur le vêtement extérieur à compter du 7 juin.

1er juin
La police de sécurité allemande et la SD prennent les rênes du camp de Westerbork, aux Pays-Bas. Mis en place par le gouvernement néerlandais pour y interner les réfugiés juifs entrés illégalement sur le territoire, il devient un camp de transit.

1er-6 juin
Les autorités allemandes commencent à déporter des Juifs du ghetto de Cracovie. Au cours des deux jours suivants, 6000 d'entre eux sont emmenés au centre de mise à mort de Belzec.

7 juin
Le port obligatoire de l'étoile jaune pour tous les Juifs résidants en France décrété le 29 mai 1942 prend effet.

11 juin
Les autorités du complexe d'Auschwitz ouvrent un camp sur le site de l'usine I.G. Farben, près de Monowitz. Le camp de travaux forcés devient le sous-camp de la Buna, ou Monowitz.

4 juillet
Les autorités allemandes procèdent au gazage systématique des Juifs au centre de mise à mort d'Auschwitz.

15 juillet
Les autorités allemandes commencent la déportation de Juifs néerlandais depuis les camps de Westerbork, Amersfoort et Vught vers des centres de mise à mort et des camps de concentration en Allemagne et en Pologne occupée. Jusqu'au 3 septembre 1944, une centaine de trains transporteront plus de 100 000 personnes vers Auschwitz, Sobibor, Theresienstadt et Bergen-Belsen, dont 60 000 Juifs à Auschwitz et environ 34 000 à Sobibor.

19 juillet
Le Reichsführer, ou chef SS, Heinrich Himmler ordonne au chef de la police et de la SS dans le Generalgouvernement de « réinstaller » tous les Juifs y résidant dans des centres de mise à mort ou dans des camps situés dans de grandes villes, et ce avant le 31 décembre 1942.

22 juillet
Entre le 22 juillet et le 12 septembre, la SS et la police allemande, aidées de leurs auxiliaires, déportent environ 265 000 Juifs du ghetto de Varsovie vers le centre de mise à mort de Treblinka. Au cours de ces opérations, environ 35 000 d'entre eux seront tués dans le ghetto.

23 juillet
Le détachement spécial SS commence les opérations de gazage au centre de mise à mort de Treblinka 2. On estime à 925 000 Juifs le nombre de personnes tuées entre juillet 1942 et novembre 1943, en plus d'un nombre indéterminé de Polonais, de Tsiganes et de prisonniers de guerre soviétiques.

28-31 juillet
Lors d'une opération d'exécution de masse, environ 9000 Juifs du ghetto de Minsk sont assassinés par la SS et la police allemande, avec l'aide de leurs auxiliaires.

1er-29 août
La SS et la police allemande, avec l'aide de leurs auxiliaires, déportent plus de 76 000 Juifs du district de Galicie, dans le Generalgouvernement, dont 40 000 du ghetto de Lvov (Lwow ou L'viv), vers le centre de mise à mort de Belzec, où ils sont exterminés par le détachement spécial SS.

5-17 août
La SS et la police allemande, avec l'aide de leurs auxiliaires, se débarrassent du ghetto de Radom, en Pologne occupée, déportant environ 30 000 Juifs. La majorité d'entre eux sont emmenés au centre de mise à mort de Treblinka.

13 août
Les autorités croates commencent la déportation de Juifs, remis aux mains des Allemands, qui les emmènent à Auschwitz-Birkenau.

15-28 août
Gerhart Riegner, représentant du Congrès juif mondial en Suisse, envoie un télégramme au rabbin Stephen Wise, président de ce Congrès, par l'intermédiaire de l'ambassade britannique. Il lui fait savoir de manière explicite que les Allemands sont en train d'appliquer un plan d'annihilation physique de la population juive européenne.

12 septembre
Entre le 22 juillet et le 12 septembre, la SS et la police allemande, aidées de leurs auxiliaires, déportent environ 265 000 Juifs du ghetto de Varsovie vers le centre de mise à mort de Treblinka. Au cours de ces opérations, environ 35 000 d'entre eux seront tués dans le ghetto.

22 septembre-5 novembre
Entre le 22 septembre et le 5 novembre 1942, la SS et la police allemande, aidées de leurs auxiliaires, déportent 39 000 Juifs de Czestochowa, dans le district de Radom (Generalgouvernement), ainsi que 267 000 autres venus de petites villes et de la campagne, vers le centre de mise à mort de Treblinka.

26 octobre
Avec l'aide de fonctionnaires collaborateurs, les Allemands procèdent à des rafles de Juifs en Norvège. Ils déporteront environ 770 d'entre eux vers des centres de mise à mort et des camps de concentration.

28 octobre
Partis de Vienne, les premiers convois de Juifs du Grand Reich allemand (autrichiens pour la plupart) arrivent à Auschwitz. Entre le 17 juillet 1942 et le 28 octobre 1944, les autorités allemandes y déportent plus de 70 000 Juifs allemands, autrichiens et tchèques.

5 novembre
Entre le 22 septembre et le 5 novembre 1942, la SS et la police allemande, aidées de leurs auxiliaires, déportent 39 000 Juifs de Czestochowa, dans le district de Radom (Generalgouvernement), ainsi que 267 000 autres venus de petites villes et de la campagne, vers le centre de mise à mort de Treblinka

24 novembre
Après confirmation du rapport sur le plan allemand d'annihilation des Juifs européens par le Département d'État américain, le rabbin Stephen Wise, président du Congrès juif mondial, rend public le télégramme de Riegner, divulguant au grand jour la « solution finale ».

16 décembre
Le chef SS Heinrich Himmler ordonne par décret la déportation de tous les Tsiganes vivant dans le Grand Reich allemand vers un complexe familial d'Auschwitz-Birkenau. En février 1943, près de 18 000 d'entre eux seront emmenés.

17 décembre
Dans un communiqué, les nations alliées, notamment le Royaume-Uni et les États-Unis, condamnent ouvertement le meurtre de masse des juifs européens par les autorités allemandes et proclament que les responsables de cette « politique bestiale d'extermination accomplie de sang-froid […] n'échapperont pas au châtiment ».

31 décembre
Le 19 juillet 1942, le chef SS, Heinrich Himmler avait ordonné au chef de la police et de la SS dans le Generalgouvernement de « réinstaller » tous les Juifs y résidant dans des centres de mise à mort ou dans des camps situés dans de grandes villes, et ce avant le 31 décembre.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.