<p>Un convoi de Juifs de Hongrie arrive à Auschwitz-Birkenau. Pologne, mai 1944.</p>

1944 : dates importantes

22 janvier
Par le décret 9417, le président américain Franklin D. Roosevelt crée le War Refugee Board, chargé de prendre des mesures pour sauver les victimes de l'oppression ennemie d'un danger de mort imminente. Grâce à ses activités, des dizaines de milliers de Juifs, peut-être jusqu'à 200 000, échappent à la déportation et à une fin certaine.

19 mars
Les troupes allemandes occupent la Hongrie.

Début du printemps
Les autorités allemandes commencent à évacuer Lublin/Majdanek et déportent les détenus encore présents à Auschwitz, Natzweiler-Struthof, Ravensbrück, Plaszow et Gross-Rosen.

5 avril
Suivant l'Allemagne, les autorités hongroises obligent tous les Juifs à porter l'étoile jaune.

16 avril
Les autorités allemandes mettent en place des points de rassemblement en vue de la déportation des Juifs de Hongrie.

29-30 avril
Les autorités hongroises remettent les deux premiers convois de Juifs aux Allemands.

15 mai-9 juillet
Guidée par les fonctionnaires allemands, la gendarmerie hongroise déporte environ 440 000 Juifs du pays. La plupart sont emmenés à Auschwitz-Birkenau et la majorité de ceux-ci y est gazée après la sélection.

15-18 mai
Les autorités allemandes déportent 7003 Juifs allemands, autrichiens et tchèques du camp-ghetto de Theresienstadt. L'objectif est d'y réduire la population avant la visite de la Croix-Rouge internationale et la Croix-Rouge danoise. Les convois sont emmenés à Birkenau et les détenus incarcérés dans le « camp des familles de Theresienstadt ».

16 mai
La SS tente de liquider le camp de famille tsigane BIIe à Auschwitz. Prévenus par un fonctionnaire du camp, les détenus s'emparent de couteaux, de pelles et autres armes, et refusent de quitter les baraquements. S'ensuit un différend au sein de la SS qui, devant cette résistance, reporte l'opération jusqu'en août 1944.

6 juin
En cette journée qui prendra le nom de « Jour J » ou « Jour du Débarquement », les troupes britanniques et américaines débarquent sur les côtes françaises.

18-22 juin
Grâce aux médias suisses, le rapport rédigé par deux prisonniers juifs slovaques après leur évasion d'Auschwitz le 7 avril 1944 est rendu public dans le monde entier.

22 juin-1er août
À l'est de la Biélorussie, les troupes soviétiques détruisent le Groupe d'armées Centre allemand et envahissent la rive Est de la Vistule, en face de Varsovie.

23 juin
Avec la permission du RSHA, des représentants de la Croix-Rouge internationale et de la Croix-rouge danoise viennent inspecter le camp-ghetto de Theresienstadt, tout spécialement « préparé » pour eux.

23 juin-14 juillet 
La SS reprend les déportations depuis le ghetto de Lodz vers le centre de mise à mort de Chelmno. Plus de 7000 Juifs y sont emmenés et assassinés.

24 juin-14 août
John Pehle, du War Refugee Board, et les représentants d'autres organisations américaines juives, notamment le Congrès juif mondial, demandent à plusieurs reprises au gouvernement américain de bombarder les chambres à gaz de Birkenau ou bien les voies ferrées qui y mènent. Le sous-secrétaire au ministère de la Défense, John McCloy, traite la plupart de ces requêtes, qui sont refusées au motif qu'Auschwitz-Birkenau n'est pas une cible militaire. Une telle opération détournerait des ressources indispensables à la victoire, et terminer rapidement la guerre serait plus efficace pour sauver des vies.

2 juillet
Les autorités allemandes entament la liquidation des camps de travail de Wilno (Vilnius) et exterminent environ 3000 Juifs dans les forêts de Ponary (Paneriai).

6 juillet
Miklos Horthy, régent de Hongrie, ordonne que le gouvernement mette un terme à la déportation des Juifs du pays, aux mains des Allemands. Elles cessent le 9 juillet.

8-12 juillet
Alors que l'armée soviétique approche, la SS liquide le camp de concentration de Kauen et transfère environ 8000 Juifs aux camps de Stutthof et de Dachau.

9 juillet
Raoul Wallenberg arrive à Budapest en tant que premier secrétaire à la légation suédoise en Hongrie et grâce au financement du War Refugee Board américain. Son activisme inspire également de nombreuses autres légations, entre autres la suisse, la turque, l'italienne et plusieurs latino-américaines, qui réussiront à protéger des dizaines de milliers de Juifs de Budapest menacés de déportation en conséquence des projets allemands et hongrois.

13 juillet 
L'armée soviétique libère Wilno (Vilnius), en Lituanie.

23-24 juillet
L'armée soviétique libère le camp de concentration de Lublin/Majdanek. Elle surprend la SS, qui avait évacué vers l'ouest les derniers prisonniers pour lui échapper, mais qui ne s'attendait pas à une avancée si rapide et n'a pas eu le temps de détruire le camp et les preuves de meurtres de masse.

25 juillet-15 septembre
Les forces alliées parviennent à percer et mettre en déroute la défense allemande. Le 25 août, les troupes de la France libre libèrent Paris. Au 15 septembre, les Américains auront atteint la frontière allemande.

1er août
L'armée soviétique libère la ville de Kaunas.

1er août-octobre
Le mouvement militaire clandestin polonais se soulève contre les Allemands dans l'espoir de jouer un rôle dans la libération de Varsovie.

2 août
À Auschwitz-Birkenau, la SS liquide le camp de famille BIIe et emmène 1408 des Tsiganes qui s'y trouvaient au camp de concentration de Buchenwald. Les 2897 détenus qui restent sont gazés sur place à Birkenau.

6 août
La SS évacue les quelques Juifs encore à Kaiserwald vers Buchenwald et Dachau en passant par Stutthof.

9-28 août
La SS et des unités de police liquident le ghetto de Lodz. Elles déportent plus de 60 000 Juifs et un nombre indéterminé de Tsiganes à Auschwitz-Birkenau.

29 août-28 octobre
Des organisations de résistance slovaques se soulèvent contre le gouvernement soutenu par l'Allemagne. Entre septembre et octobre, la SS et la police, avec l'aide d'unités militaires allemandes et d'unités paramilitaires fascistes slovaques, déportent environ 12 600 Juifs, la plupart vers Auschwitz-Birkenau.

3 octobre
La SS exécute environ 3000 prisonniers à Vaivara, soit 1500 Juifs, hommes et femmes, 800 prisonniers de guerre soviétiques et 700 prisonniers politiques estoniens. La plupart des survivants sont évacués vers le camp de concentration de Stutthof.

7 octobre
À Auschwitz-Birkenau, le Sonderkommando (détachement spécial de détenus juifs chargés d'amener les corps dans les chambres à gaz et de les brûler) fait exploser le four crématoire IV et abat les gardiens. Environ 250 participants à la révolte meurent en combattant les unités SS et de police, qui en exécute 200 autres après la bataille.

28 octobre
Le 27 août 1943, l'Inspection des camps de concentration avait établi Mittelbau-Dora (ou Nordhausen-Dora) comme un sous-camp de Buchenwald, elle le redéfinit comme camp de concentration autonome.

30 octobre
Le dernier convoi en provenance du camp-ghetto de Theresienstadt arrive à Auschwitz. Pour une majorité, les 18 000 Juifs transportés au cours du mois d'octobre sont assassinés dans les chambres à gaz de Birkenau.

23 novembre
Les troupes américaines libèrent le camp de concentration de Natzweiler-Struthof.

25 novembre
Sur les ordres de Heinrich Himmler, les autorités du camp d'Auschwitz détruisent les chambres à gaz et le crématorium d'Auschwitz-Birkenau.

Décembre
L'Inspection des camps de concentration renomme officiellement le camp de concentration de Bergen-Belsen en « camp de résidence ».

11 décembre
À Hartheim, les autorités allemandes procèdent aux dernières opérations de gazage des détenus. Sous l'œil de la SS, les prisonniers de Mauthausen démolissent les installations de mise à mort. Entre avril et décembre 1940, plus de 6000 détenus venus de Mauthausen, Gusen et Dachau ont été tués à Hartheim. Au total, environ 30 000 personnes, prisonniers de camps de concentration et victimes des programmes « d'euthanasie » y ont perdu la vie.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.