Varsovie (version abrégée)

Varsovie est la capitale de la Pologne. Avant la Seconde Guerre mondiale, la ville était un important centre de vie et de culture juives. Elle comptait plus de 350 000 Juifs soit 30% de la population totale de la ville. La communauté juive de Varsovie était la plus importante d'Europe, et la deuxième du monde après celle de New York. Après l'invasion allemande de la Pologne le 1er septembre 1939, Varsovie subit d'importantes attaques. Les troupes allemandes entrèrent dans la ville le 29 septembre, peu après sa reddition. Le 23 novembre 1939, les autorités allemandes d'occupation exigèrent l'identification des Juifs de Varsovie par le port d'un brassard blanc orné d’une étoile de David bleue. Les écoles juives furent fermées, les biens des Juifs confisqués et les hommes enrôlés pour le travail obligatoire.

Le 12 octobre 1940, les Allemands ordonnèrent par décret la création d'un ghetto dans Varsovie. En novembre 1940, tous les résidents juifs eurent l'obligation de s'installer dans cette zone coupée du reste de la ville. Le ghetto fut ensuite gardé et entouré d'un mur de plus de 3 mètres de haut, surmonté de fil de fer barbelé. Le ghetto comptait plus de 400 000 habitants, car aux Juifs de Varsovie venaient s'ajouter ceux des villes voisines. Les autorités allemandes obligèrent les Juifs du ghetto à vivre dans une zone d’environ 3 km², avec une moyenne de 7,2 personnes par pièce. Dans le ghetto, des organisations juives d'entraide tentèrent de répondre aux besoins des résidents qui luttaient pour survivre. La nourriture rationnée par les Allemands était distribuée en quantité insuffisante pour assurer leur survie. 83 000 Juifs moururent dans le ghetto de faim et de maladies entre 1940 et mi-1942

Du 22 juillet au 12 septembre 1942, des SS et des policiers allemands, assistés par des auxiliaires, procédèrent à des déportations en masse du ghetto de Varsovie vers le centre de mise à mort de Treblinka. Pendant cette période, les Allemands déportèrent près de 265 000 Juifs de Varsovie vers Treblinka et tuèrent environ 35 000 Juifs dans le ghetto. En janvier 1943, les Juifs restants dans le ghetto furent déportés vers des camps de travail forcé. Mais cette fois, de nombreux Juifs résistèrent, dont certains à l’aide d’armes de contrebande. Après avoir arrêté environ 5 000 Juifs, les SS et les policiers stoppèrent l’opération et se retirèrent. Le 19 avril 1943, de nouveaux SS et policiers se massèrent à la frontière du ghetto avec l'intention de mener une opération de déportation des Juifs restants. Les habitants du ghetto résistèrent violemment, faisant des victimes parmi les Allemands pourtant bien armés. Pendant quatre semaines, ils résistèrent avant que les Allemands ne l’emportent le 16 mai. Environ 42 000 Juifs, qui avaient été arrêtés pendant le soulèvement, furent déportés dans des camps de travail forcé et au camp de concentration de Majdanek. Au moins 7 000 Juifs moururent pendant le soulèvement du ghetto et 7 000 autres furent envoyés à la mort à Treblinka.

Le 1er août 1944, stimulée par l'approche des troupes soviétiques, la résistance polonaise (l'armée nationale polonaise) se révolta contre les occupants allemands dans l'espoir de libérer Varsovie. Les Soviétiques n'intervinrent pas et en octobre 1944, les Allemands écrasèrent la révolte et rasèrent le centre de la ville. S'ils traitèrent les résistants polonais comme des prisonniers de guerre, les Allemands arrêtèrent et envoyèrent des milliers de civils polonais dans des camps de concentration. 166 000 personnes perdirent la vie durant le soulèvement de Varsovie, dont 17 000 Juifs polonais. Quand les troupes soviétiques reprirent leur offensive le 17 janvier 1945, elles libérèrent une ville dévastée. Il ne restait que 174 000 personnes à Varsovie, ce qui représentait moins de 6% de la population d’avant la guerre. Environ 11 500 des survivants étaient Juifs.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.