Les Etats-Unis et la Shoah (version abrégée)

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le sauvetage des Juifs et des autres victimes des nazis ne fut pas une priorité pour le gouvernement américain. En partie à cause de l'antisémitisme (préjugé contre les Juifs ou haine des Juifs), de l'isolationnisme, de la dépression économique et de la xénophobie (préjugé contre ou peur des étrangers), la politique américaine rendit difficile l'obtention de visas d'entrée pour les réfugiés. Le Département d'Etat américain retarda également la publication de rapports sur le génocide. En août 1942, il reçut un télégramme révélant les projets nazis de tuer les Juifs d'Europe. Ce rapport ne fut toutefois pas transmis à son destinataire, le leader juif américain Stephen Wise. Le Département d'Etat demanda même à Wise, qui reçut le rapport presque simultanément par voie britannique, de s'abstenir de le diffuser.

Les Etats-Unis ne prirent pas les mesures décisives nécessaires pour sauver les victimes de la Shoah. Le 19 avril 1943, des représentants américains et britanniques se rencontrèrent aux Bermudes pour trouver des solutions au problème des réfugiés de guerre. Aucune proposition d'envergure ne ressortit de cette conférence. La même année, Jan Karski, un émissaire clandestin polonais, informa le président américain Franklin D. Roosevelt d'indications sur des massacres de masse. Néanmoins, les autorités américaines ne lancèrent aucune action visant à sauver les réfugiés avant 1944. Cette année-là, Roosevelt instaura le War Refugee Board alors que les quatre cinquièmes des victimes juives de la Shoah avaient déjà péri. Au printemps 1944, les Alliés savaient que du gaz toxique était utilisé pour perpétrer des massacres dans le camp d'Auschwitz-Birkenau. Des leaders juifs supplièrent en vain les responsables américains de bombarder les chambres à gaz et les voies ferrées menant aux camps. Les responsables alléguèrent que les avions n'avaient pas la précision nécessaire pour assurer des raids aériens efficaces sur ces cibles et que les Alliés avaient résolu de bombarder exclusivement les cibles militaires afin de gagner la guerre le plus rapidement possible.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.