Golda (Olga) Bancic

Golda (Olga) Bancic

Date de naissance: May 10, 1912

Chisinau, Roumanie

Olga naquit dans une famille nombreuse juive de la province de Bessarabie, celle-ci faisait encore partie de l’Empire Russe. En 1918, la province fut annexée par la Roumanie. A 12 ans, Olga fut arrêtée pour la première fois pour avoir participé à une grève dans l’usine de matelas où elle travaillait. Malgré son jeune âge, elle fut incarcérée et frappée.

1933-39 : Olga était un membre actif du syndicat ouvrier local et savait se faire entendre. Elle avait été arrêtée et emprisonnée si souvent qu’elle considérait cela comme les risques du métier. En 1938, elle se rendit en France où elle travailla avec des résistants français de gauche, les aidant à faire parvenir des armes aux Républicains espagnols dans leur lutte contre le fascisme. Juste avant que les Allemands n’envahissent la Pologne en 1939, elle donna naissance à une petite fille, Dolorès.

1940-44 : La France tomba sous le joug de l’armée allemande en 1940. Olga confia sa fille à une famille française et rejoignit le groupe de résistance armée, Franc-Tireurs et Partisans, pour combattre les Allemands. Elle assemblait des bombes et participait au transport des explosifs utilisés pour faire dérailler les trains qui convoyaient les troupes allemandes et leurs approvisionnements. Le 6 novembre 1943, elle fut arrêtée lors d’une descente de la Gestapo. Elle fut torturée mais ne révéla aucune information. Même après sa condamnation à mort, ils continuèrent à l’interroger et à la torturer.

Olga fut transférée vers une prison de Stuttgart où elle fut jugée à nouveau et condamnée à mort. Le 10 mai 1944, le jour de ses 32 ans, Olga fut décapitée.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.