Témoignage video

Bella Jakubowicz Tovey décrit les conditions de vie à Bergen-Belsen

Bella était l'aînée des quatre enfants d'une famille juive de Sosnowiec. Son père possédait une fabrique de tricots. Après que les Allemands eurent envahi la Pologne en 1939, ils confisquèrent l'usine. Les meubles de la famille furent donnés à une allemande. Bella fut obligée de travailler dans une usine du ghetto de Sosnowiec en 1941. A la fin de l'année 1942, la famille fut déportée dans le ghetto de Bedzin. Bella fut déportée à Graeben, camp annexe de Gross-Rosen en 1943 puis à Bergen-Belsen en 1944. Elle fut libérée en avril 1945.

Transcription complète

Bergen-Belsen ce n'était pas comme à Auschwitz. Là-bas, il n'y avait
pas de chambres à gaz. Ils n'en avaient pas besoin, c'était vraiment un
camp de la mort. Je me souviens qu'ils nous ont emmenés dans un grand
baraquement vide. Il n'y avait que de la paille sur le sol. On nous a poussés dans ce baraquement, tellement serrés qu'on ne pouvait étendre nos jambes. Nous étions assis avec les genoux presque sous
le menton. Et on ne pouvait pas étendre nos jambes, et il faisait froid et nous avions faim. Il faut dire qu'il n'a mouraient. Presque tout de suite, les gens sont morts tout autour de nous. Et nous avons dû sortir les morts et les porter à l'extérieur où il y avait toujours d'énormes tas de
cadavres et j'en ai transporté beaucoup. Je ne sais pas comment j'ai tenu bon. Je vais vous dire, les gens ont des moyens pour se protéger. Je sais que je ne regardais jamais, jamais les visages, je ne regardais pas les visages.


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.