Témoignage video

Tomasz (Toivi) Blatt décrit le processus des chambres à gaz du camp d'extermination de Sobibor

Tomasz naquit au sein d'une famille juive d'Izbica. Après le début de la guerre, en septembre 1939, les Allemands établirent un ghetto à Izbica. L'emploi qu'occupait Tomasz dans un garage le protégea pour un temps des rafles qui sévissaient dans le ghetto. En 1942, il tenta de fuir vers la Hongrie, muni de faux papiers. Il fut pris mais parvint à retourner à Izbica. En avril 1943, sa famille et lui furent déportés à Sobibor. Tomasz s'évada au cours de l'insurrection de Sobibor. Il alla se cacher et travailla comme courrier pour la résistance polonaise.

Transcription complète

Je suis sûr que quand ils sont entrés dans les chambres à gaz, ils n'y ont
pas cru. Lorsque les premiers gaz ont été lâchés, ils n'ont probablement pas compris ce qui leur arrivait. Après avoir fini de leur couper les cheveux, on nous a dit de sortir et pendant que je rentrais dans le camp où se trouvaient nos baraquements, j'entendais déjà le moteur, le moteur à gaz qui fonctionnait avec un fort... Vous savez le moteur à gaz, un hurlement. Au début c'était fort, fort comme "Ahhh....," très fort, ça couvrait même le bruit du moteur. Il y avait un moteur énorme là dedans. Puis environ quinze minutes après, plus faible... faible jusqu'au calme. C'était ça, Sobibor.


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Share This