Film d’archives

L'Allemagne rejette le désarmement et la coopération internationale

La politique étrangère de Hitler visait à établir par la guerre un empire européen sous domination allemande. Cette politique imposait l'expansion rapide de la puissance militaire allemande. La Conférence sur le désarmement de Genève, qui commença en 1932, chercha à éviter une autre guerre européenne en négociant une réduction des armements. Hitler rejeta cette tentative en retirant l'Allemagne de la conférence en octobre 1933. En même temps, il rejeta le principe de la sécurité collective dans les affaires internationales en se retirant de la Société des Nations. L'Allemagne commença alors un vaste programme de production militaire.

Transcription complète

"Au nom du gouvernement, j'ai l'honneur de vous faire la communication suivante: "A la lumière des [directions] que les récentes discussions des puissances concernées ont pris en matière de désarmement, il est clair à présent que la Conférence sur le désarmement n'atteindra pas ce qui est son seul objet, à savoir un désarmement général.'" En plus de quitter la Conférence, l'Allemagne se retire aussi de la Société des Nations, ce qui crée une situation grave. Les [chiens de la guerre] vont-ils être lâchés sur l'Europe une fois de plus? D'une voix morose, Henderson lit sa réponse à l'ultimatum allemand. "Je regrette, par conséquent, que cette décision grave ait été prise par votre gouvernement, pour des motifs à mes yeux infondés. Henderson, président de la Conférence pour la réduction et la limitation des armements."


  • John E. Allen, Inc.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.