Témoignage video

Abraham Bomba décrit les chambres à gaz de Treblinka

Abraham grandit à Czestochowa, en Pologne, et devint barbier. Sa famille et lui furent déportés vers le camp d'extermination de Treblinka depuis le ghetto de Czestochowa en 1942. A Treblinka, Abraham fut envoyé au travaux forcés. Il était obligé de couper les cheveux des femmes avant qu'elles ne soient envoyées dans les chambres à gaz et triait les vêtements des prisonniers des convois qui arrivaient. Abraham s'évada du camp en 1943 et repartit pour Czestochowa. Il intégra un camp de travail de juin 1943 jusqu'à sa libération par les troupes soviétiques en 1945.

Transcription complète

Maintenant, il faut que je vous parle de la chose... de la chambre à gaz. C'était, on m'a déjà demandé de parler de cette chose. La chambre à gaz, comment c'était. Très simple. Tout en béton. Pas de fenêtre. Entièrement vide. En plus, au dessus de vos têtes, il y avait des tuyaux, et on aurait dit que, vous savez, que de l'eau allait en sortir. Deux portes. En acier. D'un côté et de l'autre. Les gens entraient dans la chambre à gaz d'un côté. Comme moi, j'étais dedans, je faisais mon boulot, coiffeur. Lorsqu'elle était pleine, la chambre à gaz -- elle devait mesurer environ... je dirais six mètres sur six ou six mètres sur cinq, je ne l'ai pas mesurée, à vue d'oeil je dirais, la pièce où nous sommes, je ne saurais en donner sa superficie exacte. Et ils y ont engouffré autant de gens qu'ils pouvaient. Les gens n'avaient pas le droit d'être debout avec les bras le long du corps parce qu'il n'y avait pas assez de place, mais quand ils levaient les bras comme ça, il y avait davantage de place. Et par dessus, ils jetaient des enfants, des enfants de deux, trois, quatre ans, par dessus. Et nous sortions. Je dirais que tout ça prenait entre cinq et sept minutes. La porte s'ouvrait, pas du côté par lequel ils étaient entrés mais de l'autre côté. Et, là, de l'autre côté, les gens qui travaillaient à Treblinka numéro 2, dont le travail consistait à ne s'occuper que des morts, sortaient les corps. Certains étaient morts et d'autres encore en vie. Ils les traînaient vers les fosses et ils les ensevelissaient. De grandes fosses, et ils les ensevelissaient. Ce fut le début de Treblinka.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.