Témoignage video

Aron (Dereczynski) Derman décrit les événements qui se produisirent dès l'invasion allemande de Slonim, en Pologne

Aron naquit au sein d'une famille juive de classe moyenne à Slonim, dans une région de la Pologne située entre deux mondes en guerre. Ses parents possédaient un magasin de vêtements. Après avoir terminé ses études dans une école technique, Aron travailla comme projectionniste de cinéma dans une petite ville près de Slonim. l'armée soviétique prit Slonim en septembre 1939. La guerre éclata entre l'Allemagne et l'Union Soviétique en juin 1941. Aron repartit pour Slonim. Les Allemands occupèrent bientôt la ville et entassèrent ensuite les Juifs dans un ghetto. Aron fut forcé de travailler dans une usine d'armement et put faire passer des armes clandestinement à l'intérieur du ghetto. Après avoir aidé sa famille à s'échapper lorsque les Allemands détruisirent le ghetto, Aron travailla à Grodno jusqu'à son arrestation. Pendant sa déportation, Aron sauta du wagon à bestiaux. Il parvint à s'échapper de Grodno et rejoignit la résistance à l'extérieur de Vilno. Après la guerre, sa femme (qu'il avait rencontrée dans le ghetto de Slonim) et lui émigrèrent aux Etats-Unis et s'installèrent à Chicago.

Transcription complète

Plus tard, vers neuf ou dix heures, nous étions prêts à aller nous coucher. Et nous n'avons pas été longs à entendre -- avant même que j'ai eu le temps de m'endormir -- des genres de craquements sur le toit. La première chose que nous avons entendu sont des tirs dans la cour. Je vivais dans cette petit cour. Et les tirs continuaient et, les uns après les autres, ils s'intensifiaient, la fréquence des tirs s'accélérait. Puis j'ai entendu des craquements sur le toit. Je me suis dit, "Merci mon dieu, il pleut." Mais ce n'était pas la pluie. La maison était en feu. C'était une maison en bois et elle a pris feu. Alors nous avons dû sortir... il était environ deux heures du matin, et c'était... on ne voyait que la lune, le clair de lune. On pouvait voir tout ce qui se passait. Alors, à un moment, nous nous sommes glissés hors de la maison et nous nous sommes retrouvés dans la cour, et là, nous étions au milieu du combat qui opposait les Allemands aux Russes. Ce qui s'était passé, c'est qu'un groupe de Russes s'était égaré. Le front était très loin de là où nous étions, mais ils ne le savaient pas, les Russes ne savaient pas que le front s'était déplacé et ils se sont battus. Alors nous sommes sortis au beau milieu de la nuit et nous avons immédiatement été arrêtés par les Allemands. Et ils nous ont mis à un endroit, nous étions environ quinze ou dix-huit hommes, et femmes, ils avaient pris des femmes, mais ils les mirent sur le côté, et ils prirent les hommes, et tout le monde, si quelqu'un portait une casquette, ils demandaient à tout le monde d'enlever sa casquette. Et si quelqu'un n'avait pas de cheveux, ils le mettaient à un endroit et ils l'exécutaient. Ils les exécutaient dans notre cour. Alors, moi, j'étais un jeune gars, j'avais perdu ma maison, et j'étais le témoin du terrible massacre de huit ou dix hommes. Par chance, ils ne m'ont pas pris parce que j'avais des cheveux, je n'étais pas dans l'armée. La raison pour laquelle ils cherchaient des chauves, c'est parce qu'ils pensaient que les Russes, [avaient] changé de vêtements. Alors, alors ils prenaient les gens... et mon père n'était pas très chevelu, mais il leur a certainement semblé trop vieux, alors ils ne l'ont pas pris non plus. Mais je sais pourquoi ils ne m'ont pas pris. Alors ils les ont tués, et nous avons dû creuser une énorme tombe, un grand trou, dans notre cour. Et nous avons enterré les gens dedans.


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.