Témoignage video

Emanuel Tanay décrit la constitution du ghetto de Miechow

Emanuel et sa famille vivaient dans la petite ville de Miechow, située au nord de Cracovie. Après l'invasion de la Pologne en décembre 1939, la persécution des Juifs s'accrut. Les Allemands établirent un ghetto à Miechow. Emanuel fut contraint de vivre dans le ghetto. Emanuel, sa mère et sa soeur s'évadèrent du ghetto avant sa destruction en 1942. Il séjourna dans un monastère, sous une identité d'emprunt, avec des membres de la résistance polonaise. Emanuel quitta le monastère près d'un an plus tard, lorsque l'un des professeurs le soupçonna d'être Juif. Emanuel fit passer clandestinement des marchandises entre Cracovie et Varsovie. Il s'enfuit en Hongrie à l'automne 1943. En 1944, lors de l'occupation de la Hongrie par les Allemands, Emanuel tenta à nouveau de s'enfuir mais il fut arrêté et emprisonné. Il survécut à la guerre.

Transcription complète

Un jour, on entendit dire qu'il allait y avoir des quartiers juifs, qu'on appellerait 'le ghetto'. Mais les Allemands, l'appelaient les quartiers juifs, tout simplement. Et c'était en fait un périmètre dans lequel les juifs pouvaient vivre, une toute petite partie de la ville, et je parle de la ville où j'ai vécu, mais c'était à peu près la même chose dans d'autres villes. Et les Polonais qui vivaient dans cette zone ont dû l'évacuer mais ça ne leur posait pas de problème parce que la zone que les Juifs avaient quittée était bien plus grande, alors les Polonais se retrouvaient dans de meilleurs quartiers, mais pas l'inverse. Concernant l'installation des juifs, il y avait peu de familles réunies en une même pièce, deux familles, peut-être même une seule dans une pièce au départ. Au début le ghetto était ouvert, alors on pouvait aller et venir à certaines heures. Par exemple, là-bas, un Juif ne pouvait pas sortir dans la rue après sept heures. Mais à d'autres heures, on pouvait sortir et se mêler aux gens, être dehors. Un jour, on a annoncé : le ghetto est fermé. Et il y eut des barrières, des murs, ils construisirent des murs, et on ne put plus sortir. Alors, vous voyez, le degré de persécution n'arrêtait pas d'augmenter.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.