Témoignage video

Alisa (Lisa) Nussbaum Derman décrit l'émigration d'après-guerre avec le mouvement Brihah

Lisa était l'un des trois enfants d'une famille juive pratiquante. A la suite de l'occupation de sa ville par les Allemands en 1939, Lisa et sa famille s'installèrent d'abord à Augustow puis à Slonim (à l'est de la Pologne, occupée par les Soviétiques). Les troupes allemandes s'emparèrent de Slonim en juin 1941, pendant l'invasion de l'Union Soviétique. A Slonim, les Allemands établirent un ghetto qui dura de 1941 à 1942. Lisa s'évada de Slonim et partit pour Grodno puis pour Vilno où elle entra dans la résistance. Elle rejoignit un groupe de partisans qui combattaient les Allemands depuis leurs bases de la forêt de Naroch. les forces soviétiques libérèrent la région en 1944. Dans le cadre de la Brihah ("envolée," "fuite"), un mouvement de 250.000 survivants juifs de la Shoah originaires d'Europe de l'Est, Lisa et son mari Aron pensèrent à quitter l'Europe. Dans l'impossibilité d'entrer en Palestine, ils s'installèrent aux Etats-Unis.

Transcription complète

De Bialystok nous sommes arrivés à Lublin. A Lublin nous avons rencontré un grand nombre de jeunes gens et de jeunes femmes que connaissait Aron et qui étaient membres du Ha-Shomer ha-Tsa'ir ; c'était ses amis et ceux de sa soeur. Nous avons voyagé avec eux. On nous a donné des passeports qui nous faisaient passer pour des Juifs grecs et nous avons entamé notre périple. De Lublin, nous sommes allés à Cracovie, de Cracovie nous sommes allés en Tchécoslovaquie, à Bratislava. De Bratislava nous sommes allés en Hongrie, et où que nous allions, nous étions attendus par le Brihah. Ils organisaient les rencontres là où les trains arrivaient. Le continent européen tout entier, les gens voyageaient en masse, rentrant chez eux, chez eux. Tout le monde avait sa place, sauf les Juifs. Ils rentraient en Italie, en Tchécoslovaquie, en Roumanie, partout. Les gens voyageaient, les trains étaient bondés, on s'y accrochait, les gens s'agrippaient à l'extérieur des wagons de marchandises et aux wagons de voyageurs. Il n'y avait pas de billets, les gens voyageaient, c'est tout. La Croix Rouge annonça également qu'il y avait des simplifications. La Croix Rouge nous donna de vrais passeports de réfugiés. Et nous sommes arrivés à Graz en provenance de Hongrie, nous sommes arrivés à Graz. Et à Graz nous avons dû traverser le fleuve pour atteindre la zone Ouest de l'Europe occupée. Nous y sommes parvenus avec l'aide du Brihah. Ils nous ont guidés, un groupe est parti en éclaireur, ils ont traversé le fleuve à la nage, certains se sont noyés. Et ils ont décidé d'arrêter et d'envoyer le reste des groupes passer par les Alpes. Alors nous sommes passés par les Alpes, avec nos guides en tête. Puis nous sommes arrivés à Trévise. Trévise, c'était déjà l'Italie. Et à Trévise, nous avons rencontré les Brigades Juives [un groupe de volontaires Juifs de Palestine appartenant à l'armée britannique].


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.