<p>Convoi de détenus juifs marchant dans la neige de la gare ferroviaire de Bauschovitz jusqu'à Theresienstadt. Tchécoslovaquie, 1942.</p>

Article

Filtrer par titre :

| Affichage des résultats 1-8 sur 10 pour "Article" | Next >>

  • Tarnow

    Article

    Avant la Seconde Guerre mondiale, 25 000 Juifs vivaient à Tarnow, une ville située dans le sud de la Pologne, 70 kilomètres à l’est de Cracovie. Leur présence y est attestée depuis le milieu du XVe siècle, et ils constituaient alors environ la moitié de la population totale. Ils travaillaient surtout à la confection de vêtements et de chapeaux. Diversifiée sur le plan idéologique, la communauté comprenait aussi bien des hassidim religieux que des sionistes laïques.La persécution des Juifs…

  • Tchécoslovaquie

    Article

    La Tchécoslovaquie fut fondée à la fin de la Première Guerre mondiale, en 1918, après l'effondrement de l'Empire austro-hongrois. Le pays comprenait alors les provinces de Bohème-Moravie, de Slovaquie, ainsi que la Ruthénie Subcarpathique (Ukraine transcarpathique) et des parties de la Silésie. Des recensements d'avant-guerre divisent la population de la Tchécoslovaquie en plusieurs groupes linguistiques : le tchèque (50%), l'allemand (22,3%), le slovaque (16%), le hongrois (4,78%), l'ukrainien…

    Tchécoslovaquie
  • Terezin (Theresienstadt)

    Article

    Le « camp-ghetto » de Terezin fut actif pendant trois ans et demi, du 24 novembre 1941 au 9 mai 1945, et remplissait trois fonctions : 1) Un camp de transit pour les Juifs tchèques déportés vers les centres de mise à mort, les camps de concentration ou de travaux forcés sur les territoires occupés de Pologne, de Biélorussie et des États baltes. 2) Un ghetto-camp de travail où les SS déportaient et incarcéraient certaines catégories de Juifs allemands, autrichiens et tchèques, définies…

    Mots-clés: Les ghettos
    Terezin (Theresienstadt)
  • Traitement des prisonniers de guerre soviétiques : privation de nourriture, maladies et exécutions

    Article

    Dès le début, la politique allemande de traitement des prisonniers de guerre soviétiques fut déterminée par l'idéologie nazie. Les responsables militaires et politiques allemands considéraient les prisonniers de guerre soviétiques comme des êtres inférieurs sur le plan racial mais également comme des ennemis et des obstacles potentiels à la conquête allemande du "Lebensraum" (espace vital). Le régime nazi affirmait n'être nullement tenu de traiter humainement les prisonniers de guerre de…

    Traitement des prisonniers de guerre soviétiques : privation de nourriture, maladies et exécutions
  • Travail forcé : prisonniers de guerre soviétiques, janvier 1942 - mai 1945

    Article

    La campagne militaire contre l'Union soviétique Adolf Hitler pensait que la campagne contre l'Union soviétique serait rapide. Ses stratèges militaires et lui-même furent ainsi pris au piège de leurs stéréotypes ethniques et raciaux. Ils s'imaginaient que les Slaves étaient stupides et incompétents et que l'Union soviétique communiste était aux mains des Juifs qu'ils considéraient comme lâches et perfides. Cette attitude conduisit les dirigeants allemands à commettre de graves erreurs de…

    Travail forcé : prisonniers de guerre soviétiques, janvier 1942 - mai 1945
  • Treblinka

    Article

    Pour mener à bien le meurtre de masse des Juifs d'Europe, la SS met en place des centres de mise à mort dédiés exclusivement ou principalement à l'anéantissement d'êtres humains dans des chambres à gaz. Parmi eux figure Treblinka, l'un des trois sites associés à l'Opération Reinhard. Ce plan élaboré par la SS vise à assassiner près de deux millions de Juifs vivant sur le territoire administré par l'Allemagne en Pologne occupée que l'on appelle le gouvernement général.

    Treblinka
  • Treblinka : Chronologie

    Article

    Treblinka - Photographie GLOBOCNIK À LA TÊTE DE LA SS ET DE LA POLICE DE LUBLIN1er novembre 1939 - septembre 1943 Heinrich Himmler, Reichsführer-SS et chef de la police allemande, nomme le général SS Odilo Globocnik à la tête de la SS et de la police du district de Lublin le 1er novembre 1939. Le 17 juillet 1941, il l'affecte au poste de commissaire pour l'Établissement des bases SS et de police dans les territoires occupés de l'est. Au début de l'automne suivant, Himmler ordonne à Globocnik…

    Treblinka : Chronologie
  • Treblinka (version abrégée)

    Article

    Treblinka - Photographie En novembre 1941, les autorités allemandes créèrent un camp de travail forcé connu plus tard sous le nom de Treblinka I, à environ 80 kilomètres au nord-est de Varsovie, en Pologne occupée. En juillet 1942, elles achevèrent la construction d’un centre de mise à mort, Treblinka II. On estime qu'entre juillet 1942 et novembre 1943, les Allemands et leurs collaborateurs assassinèrent à Treblinka environ 925 000 Juifs, ainsi qu'un nombre indéterminé de Polonais, de…

Thank you for supporting our work

We would like to thank Crown Family Philanthropies and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.