<p>Photographie aérienne de <a href="/narrative/5337/fr">Babi Yar</a> prise par l'armée de l'air allemande. 26 septembre 1943.</p>

Kiev et Babi Yar

  • Twitter
  • Facebook
  • Citer
  • Imprimer
  • Français

    Cette page est également disponible en

Kiev était la capitale de l'Ukraine soviétique (actuelle Ukraine, nation indépendante) lors de l'invasion de l'Union soviétique par l'armée allemande en juin 1941. Quelque 160 000 Juifs y vivaient, soit environ 20 % de la population de la ville.

Une centaine de milliers parvinrent à fuir avant l'entrée des troupes allemandes le 19 septembre 1941. Les puissances de l'Axe tuèrent ou firent prisonniers plus de 600 000 soldats soviétiques dans l'immense encerclement que fut la bataille de Kiev. La plupart de ces prisonniers capturés périrent. Comme une grande partie du pays, Kiev fut alors incorporée dans le Commissariat du Reich pour l'Ukraine, dont la direction fut confiée à Erich Koch, chef nazi du district de Prusse orientale.

Dans les tout premiers jours de l'occupation allemande, le quartier général allemand et une partie du centre-ville furent détruits par deux énormes explosions, probablement déclenchées par des ingénieurs militaires soviétiques. Les Allemands prirent prétexte de ces opérations de sabotage pour exterminer la population juive encore présente à Kiev, 60 000 personnes environ, pour la plupart des femmes, des enfants, des vieillards et des malades qui n'avaient pas pu fuir.

Les 29 et 30 septembre 1941, des membres de l'Einsatzgruppe C, assistés par d'autres unités de la SS et de la police allemande, exécutèrent une grande partie de la population juive de Kiev au lieu-dit Babi Yar, un ravin situé au nord-ouest de la ville. Les victimes étaient conduites dans le ravin et abattues par petits groupes par des détachements du Sonderkommando 4a, sous le commandement du Standartenführer Paul Blobel. D'après les rapports de l'Einsatzgruppe C à son quartier général, ce sont 33 771 Juifs qui furent tués en deux jours. Il s'agit de l'un des plus importants meurtres de masse perpétrés au cours de la Seconde Guerre mondiale sur un seul lieu, avec le massacre de 50 000 Juifs à Odessa par des unités allemandes et roumaines en octobre 1941 et l'opération Fête des moissons au début de novembre 1943, où périrent entre 42 000 et 43 000 victimes juives.

Au cours des mois qui suivirent, les autorités allemandes stationnées à Kiev organisèrent au même endroit l'assassinat de milliers d'autres Juifs ainsi que des Tsiganes, des communistes, et des prisonniers de guerre et civils soviétiques. Au total, on estime que 100 000 personnes environ furent éliminées à Babi Yar.

L'armée soviétique libéra Kiev le 6 novembre 1943. En janvier 1946, un tribunal y jugea 15 membres de la police allemande pour leurs crimes à Babi Yar. L'actrice Dina Pronicheva, l'une des 29 survivantes du massacre de septembre, témoigna devant la cour soviétique.

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.