Film d’archives

Procès des Einsatzgruppen: Le procureur américain condamne le génocide

Après le procès des principaux criminels de guerre devant le Tribunal militaire international de Nuremberg, les Etats-Unis organisèrent toute une série d'autres procès pour crimes de guerre dans cette ville - les "Subsequent Nuremberg Proceedings". Le neuvième procès devant le Tribunal militaire américain de Nuremberg se concentra sur les membres des Einsatzgruppen (groupes mobiles de tuerie), chargés de l'extermination des Juifs et d'autres catégories de personnes sur le front oriental. Dans ces images tournées lors de la déclaration initiale de l'accusation, le procureur américain explique la distinction entre crimes de guerre et crimes contre l'humanité et condamne le génocide.

Transcription complète

Sir Hartley Shawcross, procureur britannique au procès international, souligne que "le droit d'intervention humanitaire en défense des droits de l'homme bafoués par un Etat d'une façon propre à blesser le sens de l'humanité, est considéré depuis longtemps comme faisant partie du droit des gens." Les professeurs de droit allemands eux-aussi l'ont déclaré dans leurs écrits. Le pouvoir juridictionnel de chaque Etat s'étend à la punition des violations du droit des gens, "quel que soit leur auteur et le lieu où elles ont été commises". Ce tribunal est donc parfaitement fondé à juger ces crimes internationaux au nom de la civilisation. La nature des chefs d'accusation. Les charges retenues contre les inculpés concernent des crimes contre l'humanité. Les mêmes actes que nous avons qualifié de "Crimes contre l'humanité" sous le chef d'accusation numéro 1 sont qualifiés de "Crimes de guerre" sous le chef numéro 2. Les mêmes actes font donc l'objet de deux chefs d'accusation distincts. Il n'y a aucune nouveauté en cela. Une agression, punissable en elle-même, peut faire partie du crime plus grave de coups et blessures, et un tribunal pourra à bon droit poursuivre leur auteur pour ces deux chefs. De la même façon, ici, le massacre de civils sans défense dans le cadre d'une guerre peut être qualifié de crime de guerre, mais ces massacres relèvent d'un autre crime. Un crime plus grave : génocide, ou crime contre l'humanité. C'est la distinction que nous faisons. Elle est réelle, et très importante. Pour éviter dès le début toute possibilité d'erreur, soulignons les différences entre ces deux crimes. Les crimes de guerre sont des actes et des omissions commis en violation des lois et des coutumes de la guerre. Par définition, ils ne peuvent affecter que les ressortissants d'un belligérant, et ne peuvent ps être commis en temps de paix. Le crime contre l'humanité n'est pas délimité de la même façon. Il est fondamentalement différent du simple crime de guerre, dans la mesure où il concerne des violations systématiques des droits fondamentaux de l'Homme, quel que soit le lieu où elles ont été commises et la nationalité des victimes.


  • National Archives - Film

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.