Témoignage video

Barbara Ledermann Rodbell décrit le moment où elle a reçu ses premiers faux papiers

En 1933, la famille de Barbara partit s'installer à Amsterdam, aux Pays-Bas. Ils devinrent amis avec Anne Frank et sa famille. Les Allemands envahirent les Pays-Bas en 1940. Le petit ami de Barbara, Manfred, avait des contacts dans la résistance et put lui faire obtenir des faux papiers. Sa mère, sa soeur et son père furent déportés dans le camp de Westerbork puis à Auschwitz. Barbara survécut en utilisant ses faux papiers et travailla pour la résistance. Elle aida les Juifs à se cacher et en cacha certains dans un appartement qu'elle avait loué sous son nom d'emprunt.

Transcription complète

J'ai rencontré un type du nom de Art Verstijgen et il avait un ami dont il me dit qu'il pourrait m'obtenir de faux papiers. Art est venu me voir et il a dit, "Le moment est venu pour toi de réfléchir." A présent, il était Hollandais, plus Juif. Et il m'a dit, "Le moment est venu pour toi de réfléchir sur le fait de faire quelque chose pour partir." Je lui ai dit, "Art, d'où tiens-tu ça ? Tu sais, où es-tu allé chercher une telle...?" Il a dit, "J'ai un ami qui m'a tout raconté." Et il a ajouté, "Il te faut des papiers." Et encore, "Ca fera trois cents gulden." Je m'en souviens. Trois cents gulden. C'était beaucoup d'argent, vous savez. Et je suis rentrée chez moi et j'ai dit à ma mère que j'avais besoin de cette somme et elle a demandé, "Pour quoi faire ?" Je lui ai dit, "Pour les papiers." Elle m'a dit, "Demain, en rentrant de l'école, tu auras cet argent." Et ce furent mes premiers faux papiers. Et ils étaient très mal faits. Mais ils m'ont sauvé la vie. Et sur les papiers... au tout début, les faux papiers étaient ceux de gens morts ou qui les avaient réellement perdus, il y a de nombreux moyens d'obtenir des papiers. Ce qu'ils faisaient, c'était enlever la photo de la personne -- le vrai propriétaire -- et de la remplacer par votre photo, et vos empreintes, et tout ce qu'il y avait d'autre à changer. Et, bien sûr, ce n'était pas des papiers qui portaient un "J", c'étaient des papiers d'identité sans le "J." Ils avaient l'air tout à fait authentiques. A présent, les miens étaient ceux d'une jeune femme de vingt-deux ans. J'en avais dix-sept et j'en paraissais treize. Des nattes, petites. Alors ces papiers étaient assez douteux, si quelqu'un prenait le temps de les regarder, ces papiers disaient, cette fille a vingt-deux ans, vous voyez. Alors voilà comment étaient mes papiers. Mais je les avais.


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.