Témoignage video

Joseph Maier

Joseph émigra aux États-Unis en 1933 à la fin de ses études universitaires à Leipzig. Ses parents et son frère avaient quitté l'Allemagne avant lui pour s'y rendre. Il fréquenta l'Université Columbia, puis, de 1940 à 1943, il fut rédacteur adjoint pour un journal juif allemand new-yorkais. En 1944, il travailla en tant qu'expert en propagande à l'ambassade américaine en Grande-Bretagne. Il se rendit à Nuremberg en Allemagne en 1946 comme interprète. Il analysa de la documentation et des transcriptions, et participa à de nombreux interrogatoires lors des procès de Nuremberg.

Transcription complète

Tous autant qu'ils étaient, à une seule exception, m'ont fait la même
impression. Une impression triste et fade. La seule
exception, parce qu'il avait un QI extraordinaire, fut Hjalmar
Schacht, l'ancien président de la Reichsbank [banque de l'état Allemand]. Il
avait un Qi très élevé. Oui mais, vous savez, ce qui est étrange,
c'est qu'il voulait être interrogé, ce qu'il allait être, par un
colonel qui était devenu
juge dans une Cour de District américaine. Il était brillant en économie et il voulait
être interrogé sur ses compétences économiques et sur ses différents domaines
de prédilection, puis il insista pour pouvoir vraiment révéler à la personne
qui l'interrogerait ce qu'avait été, quelle avait été sa contribution
à la constitution et à l'ébranlement, de l'intérieur,
du gouvernement Nazi jusqu'à ce qu'il en soit exclu. Cet homme
extrêmement intelligent, ayant un QI aussi élevé, le seul qui m'ait autant
impressionné, s'est assis sur le banc des accusés du Tribunal Militaire
comme si nous avions fait une erreur, comme s'il avait été associé au mauvais
groupe. Il a dit... "comme si j'avais quelque chose à voir là-dedans,
ça ne concerne que ces énergumènes, là-bas. Mais bon,
bon. Mais je ne devrais pas [être] mêlés à eux." Il fut
acquitté.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.