Témoignage video

Martin Spett décrit le massacre des Juifs de Tarnow

Les Allemands occupèrent Tarnow en 1939. En 1940, Martin et sa famille furent expulsés de leur appartement. Au cours du premier massacre de Juifs, Martin se cacha dans un grenier. La famille se cacha pour échapper à deux autres rafles. En mai 1943, ils furent inscrits sur une prétendue liste d'échange contre des prisonniers de guerre allemands, car la mère de Martin était née aux Etats-Unis. On les emmena par le train à Cracovie puis, de là, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen. Martin fut libéré en 1945 et il partit s'installer aux Etats-Unis en 1947.

Transcription complète

Nous entendions les colonnes de Juifs sous escorte allemande, pendant la nuit. En permanence. Ils passaient devant notre maison car elle se situait à la sortie de la ville, le cimetière, et ils les emmenaient vers les bois, derièrre la ville. Et nous avons découvert par la suite que c'est là qu'ils avaient été exécutés. Pendant la journée, je regardais à travers les bardeaux. Mon père disait que je ne devais pas regarder mais, j'étais enfant et j'étais curieux. Et le toit surplombait le cimetière et des wagons pleins de corps, de cadavres, arrivaient. Des groupes, ils amenaient des groupes de Juifs qui devaient creuser des fosses, et les corps y étaient déversés, et après que ces Juifs aient creusé les fosses, ils étaient exécutés eux aussi et jetés, par le groupe qui les remplaçait, dans ces fosses, puis on versait de la chaux, sur les corps et le groupe suivant comblait la fosse et en creusait d'autres. Ils ont amené [pause] ils ont amené [pause] des femmes enceintes et ils ne se sont pas servis de leurs balles. Ils se sont servis de leurs baïonnettes [pause]. Les hurlements de ces mères dont ils enlevaient les enfants des bras [pause]. Et les hurlements de ces enfants, je les entends encore.


Mots-clés


  • US Holocaust Memorial Museum Collection
Références

Cette page est également disponible en

Thank you for supporting our work

We would like to thank The Crown and Goodman Family and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.