Filtrer par titre :

| Affichage des résultats 301-350 sur 380 pour "Article" |

  • L'invasion allemande de l'Europe de l'Ouest, mai 1940

    Article

    La campagne contre les Pays Bas et la France dura moins de six semaines. L'Allemagne attaqua par l'Ouest le 10 mai 1940. A l'origine, les commandements britannique et français pensaient que l'armée allemande attaquerait, comme pendant la Première Guerre mondiale par le centre de la Belgique, et ils postèrent donc en urgence des troupes à la frontière entre la Belgique et la France. Mais la Wehrmacht attaqua par les Ardennes au sud-est de la Belgique et au nord du Luxembourg. Les blindés et…

    L'invasion allemande de l'Europe de l'Ouest, mai 1940
  • L'invasion de la Pologne, septembre 1939

    Article

    Les troupes allemandes envahissent la Pologne le 1er septembre 1939, déclenchant la Seconde Guerre mondiale. En réaction à cette offensive, la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Allemagne nazie.

    L'invasion de la Pologne, septembre 1939
  • L'invasion de la Yougoslavie par l'Axe

    Article

    Les puissances de l'Axe envahirent la Yougoslavie le 6 avril 1941. La principale raison invoquée était l'annonce du gouvernement qu'il n'honorerait pas ses obligations définies par l'accord du 25 mars 1941. Celui-ci marquait le ralliement du pays à l'Axe et aurait ouvert le passage sur son territoire des troupes allemandes en route vers la Grèce. La signature du Pacte tripartite liant les partenaires de l'Axe avait suscité de nombreux débats et une profonde division au sein du gouvernement…

    L'invasion de la Yougoslavie par l'Axe
  • L'invasion de l'Union Soviétique, 22 juin 1941

    Article

    Le 22 juin 194, l'Allemagne nazie lance une attaque-surprise contre l'Union soviétique, son alliée contre la Pologne. Avant la fin de l'année, les troupes allemandes ont parcouru les 1600 kilomètres qui séparent Berlin de Moscou. Peu après l'invasion, des unités mobiles d'extermination organisent des opérations de massacre de masse des Juifs soviétiques. Les politiques de l'armée allemande et de l'occupation civile entraînent la mort de millions de prisonniers de guerre et de citoyens…

    L'invasion de l'Union Soviétique, 22 juin 1941
  • Lituanie

    Article

    La Lituanie est le plus méridional des pays baltes. Les Juifs de Lituanie possédaient une culture riche, qui leur était propre, et parlaient un dialecte particulier du yiddish. La communauté juive lituanienne joua un rôle important dans de nombreux mouvements idéologiques juifs, y compris dans le mouvement ouvrier juif, le sionisme et la pensée religieuse rationnelle. Avant la Seconde Guerre mondiale, les Juifs de Lituanie étaient 160 000 et représentaient 7% environ de la population du pays. La…

    Lituanie
  • Lodz

    Article

    La ville de Lodz se trouve à 120 kilomètres au sud-ouest de Varsovie, en Pologne. Avant la guerre, la communauté juive de Lodz était la seconde de Pologne, après celle de Varsovie. Lodz fut occupée par les Allemands une semaine après leur invasion de la Pologne, le 1er septembre 1939. La ville fut annexée à l'Allemagne, incorporée dans la province du Warthegau et rebaptisée Litzmannstadt, du nom du général allemand qui s'en était emparé au cours de la Première Guerre mondiale. Au début de…

    Lodz
  • Loi et justice sous le Troisième Reich

    Article

    Le Troisième Reich était un Etat policier caractérisé par l'arrestation arbitraire des opposants politiques et idéologiques et par leur emprisonnement dans des camps de concentration. La nouvelle interprétation du concept de "détention préventive" (Schutzhaft) qui eut cours à partir de 1933 permit à la police de s'affranchir de tout contrôle judiciaire. Dans la terminologie nazie, la "détention préventive" signifiait ni plus ni moins l'arrestation — sans aucun contrôle judiciaire — des…

  • L'opération "Fête des moissons"

    Article

    Lancée à l'aube du 3 novembre 1943, l'opération « Fête des moissons » (Aktion Erntefest) entraîne la mort d'environ 42 000 Juifs.

  • L'Union Soviétique et le Front de l'Est

    Article

    L'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) fut fondée en novembre 1917 par le Parti bolchevique. Après une violente guerre civile en 1921, les bolcheviques (qui s'appelèrent « communistes » plus tard), d'abord dirigés par Lénine, puis, après 1923, par Joseph Staline, établirent un nouveau régime dans l'ancien Empire russe. L'Union soviétique, comme se dénommait cette nouvelle entité politique, appelait à la révolution communiste dans le monde au nom du prolétariat…

    L'Union Soviétique et le Front de l'Est
  • L'Union Soviétique et l'Europe après 1945

    Article

    En 1945, l’Europe continentale sortait de la domination allemande, ruinée et transformée. Après la reddition allemande, la Grande-Bretagne, les États-Unis, la France et l’Union soviétique divisèrent l’Allemagne et l’Autriche en quatre zones d’occupation, chacune administrée par une puissance victorieuse. Les villes de Berlin et de Vienne furent également divisées.Avec le consentement des Alliés, les Soviétiques annexèrent à nouveau la Pologne orientale, la Bessarabie et la Bucovine…

    L'Union Soviétique et l'Europe après 1945
  • L'utilisation abusive des images de l'Holocauste de nos jours : les limites de l'antisémitisme

    Article

    Il est aujourd'hui facile de reconnaître nombre d'images de l'époque de l'Holocauste, que ce soit les symboles de la propagande nazie (comme la croix gammée), des objets ou des lieux qui sont bien connus pour leur association au génocide (par exemple, les fils barbelés ou les voies ferrées menant au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau). L'omniprésence et l'actualité de ces symboles visuels témoignent de : 1) l'horreur qu'évoquent les crimes commis à l'époque de l'Holocauste 2) une…

    Mots-clés: L'antisémitisme
  • Lutter contre le négationnisme : l'origine de la négation de l'Holocauste

    Article

    La politique nazie a largement contribué à favoriser le négationnisme alors même que les opérations d'extermination se déployaient à travers l'Europe occupée au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dans l'Allemagne nazie, l'Holocauste était un secret d'État. Les Allemands consignaient le moins possible par écrit. La plupart des ordres d'extermination se faisaient oralement, particulièrement aux plus hauts niveaux de la hiérarchie. L'ordre d'Hitler de tuer des Juifs n'était donné que très…

  • Lutter contre le négationnisme : présentation des preuves de l'Holocauste à Nuremberg

    Article

    Le procès pour crimes de guerre le plus célèbre de l'après-Seconde Guerre mondiale fut celui des « grands » criminels de guerre allemands qui se tint à Nuremberg en Allemagne. Les dirigeants du régime nazi y furent jugés devant le Tribunal militaire international (TMI) par des magistrats de Grande-Bretagne, de France, d'Union soviétique et des États-Unis. Le TMI jugea 22 Allemands qualifiés de grands criminels de guerre pour conspiration, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre…

    Mots-clés: Holocauste
    Lutter contre le négationnisme : présentation des preuves de l'Holocauste à Nuremberg
  • Luxembourg

    Article

    Après l'occupation du Luxembourg par les Allemands en mai 1940, la grande-duchesse du Luxembourg et son gouvernement se réfugièrent en Grande-Bretagne. Après une période d'administration militaire, le pays fut placé sous administration civile allemande et dirigée par Gustav Simon, le Gauleiter de la province allemande frontalière de Coblence-Trèves. En août 1942, l'Allemagne annexa officiellement le Luxembourg. Plus de 3 500 Juifs vivaient au Luxembourg avant la guerre : une majorité d'entre…

    Mots-clés: déportations
  • Lvov

    Article

    La ville de Lvov (Lviv), située dans le sud-est de la Pologne, fut occupée par l'Union soviétique en 1939 selon les dispositions du pacte germano-soviétique. Plus de 200 000 Juifs s'y trouvaient en septembre 1939, dont près de 100 000 étaient des réfugiés de Pologne sous occupation allemande. Les Allemands occupèrent Lvov à la suite de l'invasion de l'Union Soviétique en juin 1941. Encouragés par les Allemands à se livrer à des violences contre la population juive de Lvov, les nationalistes…

    Lvov
  • L'émigration des Juifs allemands, 1933-1939

    Article

    Plusieurs facteurs déterminèrent le flux et le reflux de l'émigration des Juifs d'Allemagne. Il s'agit notamment du degré de pression exercé sur la communauté juive en Allemagne et de la volonté des autres pays d'admettre des immigrants juifs. Cependant, face à l'intensification de la répression juridique et des violences physiques, de nombreux Juifs s'enfuirent d'Allemagne. Jusqu'en octobre 1941, la politique allemande encouragea officiellement l'émigration juive. Progressivement cependant, les…

    L'émigration des Juifs allemands, 1933-1939
  • L'émigration et la Conférence d'Evian

    Article

    Entre 1933 et 1941, les nazis cherchèrent à créer une Allemagne “Judenrein” (nettoyée des Juifs) en rendant si difficile la vie des quelques 600 000 Juifs allemands qu'ils seraient forcés de quitter le pays. En 1938, le quart de la population juive, soit environ 150 000 personnes, avait déjà quitté le pays. Après l'annexion allemande de l'Autriche en mars 1938, 185 000 Juifs supplémentaires se retrouvèrent sous le joug nazi. De nombreux Juifs allemands et autrichiens, désireux de partir, ne…

    L'émigration et la Conférence d'Evian
  • Majdanek et Lublin

    Article

    Le camp de Majdanek, appelé également Lublin-Majdanek, était situé dans le faubourg Majdan Tatarski de la ville de Lublin du Gouvernement général de Pologne. Outre Majdanek, il existait à Lublin d'autres camps relevant de l'autorité de la SS et du chef de la police du district de Lublin, le major général SS Odilo Globocnik. Dans ces camps, les détenus travaillaient principalement pour les usines d'armement. Majdanek fut aussi un centre de mise à mort pour de nombreuses victimes, au nombre…

    Mots-clés: camps
    Majdanek et Lublin
  • Malines (Mechelen)

    Article

    Durant l'été 1942, les Allemands préparèrent la déportation des Juifs de Belgique. Ils transformèrent la caserne Dossin de Saint-Georges, située dans la ville de Malines (Mechelen en flamand), en un camp de transit. Malines, ville de 60 000 habitants, était considérée comme le lieu idéal pour un camp de ce type. Située à mi-chemin entre Anvers et Bruxelles, qui abritaient la majorité de la population juive de Belgique, la ville disposait également de bonnes liaisons ferroviaires avec l'Est.…

    Mots-clés: camps
  • Les exécutions de masse de Juifs pendant la Shoah

    Article

    Au cours de l’été 1941, après l’attaque allemande contre l’Union soviétique, les Allemands commencent à perpétrer l’exécution de masse d’hommes, de femmes et d’enfants juifs dans les territoires pris aux forces soviétiques. Ces assassinats font partie de la « Solution finale à la question juive », le meurtre de masse des Juifs d’Europe.

    Mots-clés: Holocauste
    Les exécutions de masse de Juifs pendant la Shoah
  • Mauthausen

    Article

    Peu après l'Anschluss (l'incorporation de l'Autriche par l'Allemagne nazie les 11-13 mars 1938), le Reichsführer SS Heinrich Himmler, le général SS Oswald Pohl alors directeur du WVHA (Office central de l'administration et de l'économie de la SS) et le général SS Theodor Eicke, Inspecteur des camps de concentration, inspectèrent un site qui leur semblait adapté à l'établissement d'un camp de concentration afin d'incarcérer, selon les dires du chef de district du parti nazi de Haute-Autriche…

    Mauthausen
  • Mein Kampf

    Article

    Mein Kampf (Mon combat) d’Adolf Hitler est le texte nazi le plus connu et le plus populaire jamais publié.

    Mein Kampf
  • Minsk

    Article

    Les forces allemandes occupèrent Minsk, capitale de la République socialiste soviétique de Biélorussie, peu après l’invasion allemande de l'Union soviétique en juin 1941. Sous l’occupation, l'ouest de cette république devint Commissariat général de la Ruthénie blanche (Generalkommissariat Weissruthenian), une subdivision du Commissariat du Reich de l'Ostland (Reichskommissariat Ostland), avec Minsk pour capitale. À la fin juillet 1941, les Allemands créèrent un ghetto dans le nord-ouest…

    Mots-clés: Les ghettos
    Minsk
  • Mise en valeur des collections : Auschwitz vu par les SS

    Article

    Peu après la Seconde Guerre mondiale, un officier des renseignements américains résidant en Allemagne découvre un album personnel de photographies qui raconte les activités des officiers SS à Auschwitz-Birkenau. Ces images, rares, montrent les Nazis en train de chanter, de chasser, et même de décorer un arbre de Noël. Elles présentent un contraste saisissant avec celles des milliers de Juifs hongrois qui étaient…

    Mise en valeur des collections :  Auschwitz vu par les SS
  • Mohamed Helmy

    Article

    Ensemble, le Dr Mohamed Helmy, médecin égyptien vivant à Berlin, et Frieda Szturmann, une Allemande, ont œuvré pour sauver une famille juive au cœur de l'Allemagne nazie. Dr Helmy fut le premier Arabe à recevoir le titre de Juste parmi les nations.  

    Mots-clés: Berlin
    Mohamed Helmy
  • Neuengamme

    Article

    En décembre 1938, les SS créèrent Neuengamme : un sous-camp du camp de concentration de Sachsenhausen. Il était situé sur le terrain d'une briqueterie désaffectée sur les rives de l'Elbe Dove, un affluent de l'Elbe, situé près de Hambourg, dans le nord de l'Allemagne. A travers l'entreprise SS Deutsche Erd- und Steinwerke GmbH-DESt (Pierre et Terre), les responsables SS prévoyaient d'utiliser la main-d'œuvre détenue pour rouvrir et moderniser la briqueterie. Le 12 et 13 décembre 1938, les SS…

    Mots-clés: camps
    Neuengamme
  • Norvège

    Article

    Les 8 et 9 avril 1940, l'Allemagne envahit la Norvège, dans l'objectif de s'emparer de bases navales pour pouvoir combattre la flotte britannique en mer du Nord et de garantir ses approvisionnements en minerai de fer provenant de la Suède, pays resté neutre. Malgré les tentatives mises en œuvre par les Britanniques pour venir à son secours, la Norvège se rendit à l'Allemagne le 10 juin. Le roi Haakon VII et le gouvernement se réfugièrent à Londres. Vidkun Quisling, qui avait fondé en 1933 une…

    Norvège
  • Odessa

    Article

    Odessa, ville portuaire sur la mer Noire située au sud-ouest de l’Ukraine, comptait environ 600000 habitants en 1939, dont à peu près 180 000 Juifs, soit 30% de la population. Le 22 juin 1941, l’Allemagne nazie et ses alliés de l’Axe, dont la Roumanie, envahirent l’Union soviétique. En août, les forces roumaines assiégèrent la ville, qui capitula le 16 octobre. Au moins la moitié de la population juive avait fui avant que les troupes de l’Axe n'encerclent la ville. Il restait entre 80000…

    Odessa
  • Ohrdruf (version abrégée)

    Article

    Le camp d'Ohrdruf était une annexe du camp de concentration de Buchenwald. Il fut le premier camp nazi libéré par les troupes américaines. Fondé par les nazis en novembre 1944, près de la ville de Gotha en Allemagne, Ohrdruf fournissait des prisonniers soumis au travail forcé pour la construction de voies ferrées. A la fin mars 1945, le camp comptait 11 700 prisonniers qui furent presque tous évacués, au début du mois d'avril, vers Buchenwald dans des marches de la mort. Les gardes SS…

  • Ona Simaite, Joop Westerweel et Irena Sendlerowa

    Article

    L'histoire de la Shoah ne se résume pas à l'indifférence, aux destructions et aux morts. Elle est également survie, résistance et courage. Face aux sévices et aux dangers, certains refusèrent de demeurer spectateurs et se lancèrent dans l'action, payant souvent leur engagement de leur vie. Ils proclamèrent ainsi la suprématie de la vie et le respect de l'humanité. Parmi eux: ONA SIMAITE (1899-1970), Lituanie Ona Simaite, une bibliothécaire de l'Université de Vilna, utilisa ses fonctions pour…

    Mots-clés: résistance
  • Opération Torch : l'invasion anglo-américaine en Afrique du Nord

    Article

    L'opération L'Opération Torch désigne l'invasion anglo-américaine du Maroc et de l'Algérie français pendant la campagne nord-africaine de la Seconde Guerre mondiale. Fruit d'un compromis délicat entre les Alliés, elle se déroula du 8 au 16 novembre 1942 et visait à diminuer la pression sur l'Union soviétique en mettant en danger les forces de l'Axe dans la région et en ouvrant la voie à une invasion de l'Europe méridionale en 1943. Commandée par le général Dwight D. Eisenhower,…

  • Oradour-sur-Glane

    Article

    Oradour-sur-Glane était un petit bourg agricole d'environ 350 habitants situé près de Clermont-Ferrand, à 25 kilomètres au nord-ouest de Limoges. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le village se trouvait en zone française sous occupation allemande. Le 10 juin 1944, des troupes de la 2e Panzerdivision de la Waffen-SS (division blindée) Das Reich massacrèrent 642 personnes (presque toute la population qui s'y trouvait alors), puis détruisirent le village. Après la guerre, Oradour-sur-Glane…

    Mots-clés: résistance
    Oradour-sur-Glane
  • Oskar Schindler

    Article

    Oskar Schindler (1908-1974) naquit le 28 avril 1908 à Svitavy (Zwittau) en Moravie qui était à l'époque une province austro-hongroise. Allemand et catholique, il resta à Svitany entre les deux guerres et pris la citoyenneté tchèque après l'incorporation de la Moravie dans la nouvelle République tchécoslovaque en 1918. Après avoir fréquenté différentes écoles de commerce à Brno et épousé Emilie Pelel en 1928, Schindler occupa divers emplois : il travailla notamment dans l'usine de…

    Oskar Schindler
  • Oskar Schindler (version abrégée)

    Article

    Oskar Schindler (1908-1974) naquit à Svitavy (Zwittau) en Moravie qui était alors une province de la monarchie austro-hongroise. Allemand et catholique, Oskar Schindler sauva, pendant la seconde guerre mondiale, près de 1200 Juifs de la déportation vers Auschwitz. En 1936, Oskar Schindler commença à travailler avec le service du renseignement militaire allemand. Il adhéra au parti nazi en février 1939. Homme d’affaires opportuniste, bon vivant, Oskar Schindler n'avait pas le profil le plus…

    Mots-clés: résistance
  • Paris

    Article

    Lorsque les Allemands envahirent la France en mai 1940, environ 175000 Juifs habitaient la capitale ou y avaient trouvé refuge. Nombre d'entre eux avaient déjà fui la ville pour n'y retourner qu'après la signature de l'armistice, en juin, lorsque Paris devint le siège de l'administration militaire allemande. La majorité des Juifs parisiens vivaient dans les 4e, 11e, 18e et 20e arrondissements. Fin septembre 1940, un recensement allemand en enregistrait 150000, dont 64000 étrangers. La persécution…

    Mots-clés: déportations
    Paris
  • Pays-Bas

    Article

    Après l'invasion des Pays-Bas par l'Allemagne en mai 1940, une administration civile sous l'égide de la SS fut mise en place. Arthur Seyss-Inquart fut nommé commissaire du Reich et placé à la tête d'une administration allemande, comprenant de nombreux nazis d'origine autrichienne, chargée de superviser l'administration publique néerlandaise. Ce dispositif allait se révéler fatal pour les Juifs des Pays-Bas. Au cours de l'année 1940, les autorités d'occupation allemandes exclurent les Juifs de…

    Pays-Bas
  • Persécution nazie des prisonniers de guerre soviétiques

    Article

    L'Allemagne envahit l'Union soviétique le 22 juin 1941. Des troupes finlandaises, roumaines, hongroises, italiennes, slovaques et croates vinrent renforcer une armée allemande composée de trois millions de soldats. En quelques semaines, les divisions allemandes conquirent les républiques baltes de Lettonie, Lituanie et Estonie. En septembre, les Allemands assiégèrent Sébastopol et Leningrad. Minsk, Smolensk, Kiev, Odessa et Kharkov tombèrent avant la fin octobre. Des millions de soldats…

    Persécution nazie des prisonniers de guerre soviétiques
  • Plaszow

    Article

    Le camp de Plaszow, ouvert en 1942 sous l'autorité des dirigeants de la SS et de la police de Cracovie, était à l'origine un camp de travaux forcés pour les Juifs. Le site originel du camp comprenait deux cimetières juifs. Les SS agrandirent petit à petit le camp qui atteignit sa taille maximale en 1944, année où il devint camp de concentration. Jusqu'à cette date, la plupart des gardes du camp étaient des auxiliaires de police ukrainiens, sélectionnés parmi les soldats soviétiques des camps…

    Mots-clés: camps
    Plaszow
  • Première Guerre mondiale

    Article

    DÉCLENCHEMENT DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE La Première Guerre mondiale constitua le premier grand conflit international du XXe siècle. L'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois, et de sa femme, l'archiduchesse Sophie, à Sarajevo le 28 juin 1914, entraîna les hostilités qui commencèrent en août 1914 et se poursuivirent sur plusieurs fronts, pendant 4 ans. L'ENTENTE ET LES PUISSANCES CENTRALES DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE Lors de la Première Guerre…

    Première Guerre mondiale
  • Première Guerre mondiale: les conséquences

    Article

    Les lourdes réparations imposées après la Première Guerre mondiale, associées à une période d'inflation générale en Europe dans les années 1920 (conséquence directe des destructions matérielles massives de la guerre) entraînèrent une hyperinflation du Reichsmark allemand dès 1923. Cette hyperinflation, combinée à partir de 1929 aux effets de la Grande dépression, ébranla gravement la stabilité de l'économie allemande en privant la classe moyenne de ses économies et en générant un…

    Première Guerre mondiale: les conséquences
  • Première Guerre mondiale : les traités et les réparations

    Article

    Après les dévastations de la Première Guerre mondiale, les puissances occidentales victorieuses imposèrent aux nations vaincues plusieurs traités. Ces traités, dont les clauses étaient très sévères, amputaient les puissances centrales (l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie, rejointes par la Turquie ottomane et la Bulgarie) d'importants territoires et leur imposaient des paiements considérables au titre des réparations. Rarement auparavant, l'Europe avait été si fondamentalement modifiée. Comme…

    Première Guerre mondiale : les traités et les réparations
  • Présentation de la Shoah : thèmes d'enseignement

    Article

    Recommandations de ressources et de thèmes d'études si vous disposez de peu de temps pour enseigner la Shoah.

    Mots-clés: Holocauste
    Présentation de la Shoah : thèmes d'enseignement
  • Raoul Wallenberg et le sauvetage des Juifs à Budapest

    Article

    Points de repère – Le diplomate suédois Raoul Wallenberg mena l'une des plus importantes opérations de secours de l'époque nazie, et l'une des plus réussies. Grâce à son travail auprès du War Refugee Board américain (WRB) et du Congrès juif mondial, il sauva la vie de milliers de Juifs hongrois. – Peu après son arrivée à Budapest, en Hongrie, en juillet 1944, Wallenberg distribua des certificats de protection aux Juifs. Pendant l'automne, il ne cessa d'intervenir pour s'assurer que ceux-ci…

    Raoul Wallenberg et le sauvetage des Juifs à Budapest
  • Ravensbrück

    Article

    Le camp de concentration de Ravensbrück était le plus grand camp pour femmes du Reich, et le deuxième plus grand dans le système concentrationnaire en général, après Auschwitz-Birkenau. Quand celui de Lichtenburg a fermé, en 1939, il était le seul camp (à distinguer des sous-camps) exclusivement réservé aux femmes. Les Allemands commencèrent la construction du camp en novembre 1938 à proximité du village de Ravensbrück, dans le nord de l’Allemagne, à environ 80 km au nord de Berlin. En…

    Ravensbrück
  • Riga

    Article

    De 1918 à 1940, Riga fut la capitale de la Lettonie indépendante. Avant la Seconde Guerre mondiale, environ 43 000 Juifs y vivaient, soit un peu plus de 10% de la population. La communauté, dotée d’un réseau bien organisé d’écoles hébraïques et yiddish, avait développé une intense vie culturelle. Les Juifs de Riga participaient pleinement à la vie quotidienne, et siégeaient même au conseil municipal. En août 1940, l’Union soviétique annexa la Lettonie et Riga devint la capitale de la…

    Mots-clés: Les ghettos
    Riga
  • Rome

    Article

    Quand les Allemands occupèrent le centre et le nord de l'Italie au début de septembre 1943, Rome comptait environ 12 000 Juifs. Ceux-ci faisaient désormais partie de la « solution finale ».Le commandant de la Police de sûreté allemande (Sipo) et des Services de sécurité (SD) à Rome exigea des Juifs qui y vivaient une rançon d'environ 50 kilos d'or en contrepartie de leur sécurité, qu'ils payèrent en septembre 1943. Malgré cela, les Allemands continuèrent à planifier leur déportation. Ils…

  • Roumanie

    Article

    Les traités signés après la Première Guerre mondiale conférèrent à la Roumanie un territoire et une population plus que doublés par rapport à l’avant-guerre. Le recensement effectué en Roumanie en 1930 faisait état de 728 115 personnes se définissant comme juives, soit environ 4% de la population. Traditionnellement, la Roumanie entretenait d’étroites relations avec la France, mais, dans les années 1930, (sous le règne de Carol II), elle tenta de demeurer neutre. Lors de la défaite de…

    Roumanie
  • Rwanda : la première condamnation pour génocide

    Article

    À l’époque du procès de Nuremberg, le concept juridique de « génocide » n’existait pas. Le 2 septembre 1998 fut prononcée pour la première fois au monde une condamnation pour crime de génocide, au terme d’un procès tenu devant une cour internationale, celle du Tribunal pénal international pour le Rwanda (créé par les Nations unies). Un homme du nom de Jean-Paul Akayesu y fut jugé coupable de génocide et de crimes contre l’humanité pour les actes qu’il avait commis et…

    Rwanda : la première condamnation pour génocide
  • Sachsenhausen

    Article

    Le camp de concentration de Sachsenhausen fut le principal camp nazi de la région berlinoise, situé près d’Oranienburg, au nord de la capitale. Sa construction commença le 12 juillet 1936, lorsque 50 prisonniers du camp de concentration d’Esterwegen y furent transférés. Les prisonniers Dans un premier temps, ce sont surtout des prisonniers politiques qui furent détenus à Sachsenhausen, ainsi que des criminels, réels ou considérés comme tels. À la fin de l'année 1936, on y comptait 1600…

    Sachsenhausen
  • Salonique

    Article

    La ville de Salonique est située au nord de la Grèce. Après l'invasion et l'occupation de la Grèce en avril 1941, Salonique se retrouva en zone d'occupation allemande. Dès le début avril, les forces allemandes étaient déjà dans la ville. Avant la Seconde Guerre mondiale, Salonique constituait la plus grande communauté juive de Grèce. Au début de l'occupation, la population juive s'élevait à environ 50 000 âmes, soit la moitié de la population. Dans la première semaine de l'occupation, les…

    Salonique

Thank you for supporting our work

We would like to thank Crown Family Philanthropies and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.