<p>Convoi de détenus juifs marchant dans la neige de la gare ferroviaire de Bauschovitz jusqu'à Theresienstadt. Tchécoslovaquie, 1942.</p>

Témoignage video

Filter by first name:

| Affichage des résultats 1-19 sur 19 pour "Témoignage video" | Next >>

  • Jerry von Halle décrit comment il s'est caché à Amsterdam

    Témoignage video

    En 1933, la famille de Jerry quitta Hambourg pour Amsterdam. Les Allemands envahirent les Pays-Bas en 1940. En 1941, le frère de Jerry mourut à Mauthausen. Jerry et ses parents allèrent tout d'abord se cacher à Amsterdam puis dans une ferme dans le Sud. La Gestapo (Police Secrète de l'Etat Allemand) arrêta le père de Jerry en 1942 mais Jerry et sa mère parvinrent à revenir dans leur cachette initiale. Ils furent libérés à…

    Mots-clés: Amsterdam
    Jerry von Halle décrit comment il s'est caché à Amsterdam
  • Jerry von Halle décrit la faim qui l'a tenaillé pendant qu'il se cachait à Amsterdam

    Témoignage video

    En 1933, la famille de Jerry quitta Hambourg pour Amsterdam. Les Allemands envahirent les Pays-Bas en 1940. En 1941, le frère de Jerry mourut à Mauthausen. Jerry et ses parents allèrent tout d'abord se cacher à Amsterdam puis dans une ferme dans le Sud. La Gestapo (Police Secrète de l'Etat Allemand) arrêta le père de Jerry en 1942 mais Jerry et sa mère parvinrent à revenir dans leur cachette initiale. Ils furent libérés à…

    Mots-clés: Amsterdam
    Jerry von Halle décrit la faim qui l'a tenaillé pendant qu'il se cachait à Amsterdam
  • Jerry von Halle décrit les restrictions imposées aux Juifs d'Amsterdam

    Témoignage video

    En 1933, la famille de Jerry quitta Hambourg pour Amsterdam. Les Allemands envahirent les Pays-Bas en 1940. En 1941, le frère de Jerry mourut à Mauthausen. Jerry et ses parents allèrent tout d'abord se cacher à Amsterdam puis dans une ferme dans le Sud. La Gestapo (Police Secrète de l'Etat Allemand) arrêta le père de Jerry en 1942 mais Jerry et sa mère parvinrent à revenir dans leur cachette initiale. Ils furent libérés à…

    Jerry von Halle décrit les restrictions imposées aux Juifs d'Amsterdam
  • Johanna Gerechter Neumann décrit la Nuit de cristal à Hambourg

    Témoignage video

    Prise en tenailles entre les mesures anti-juives de plus en plus strictes et le pogrom de la Nuit de Cristal de 1938, la famille de Johanna décida de quitter l'Allemagne. Elle obtint des visas pour l'Albanie, passa par l'Italie et partit en bateau en 1939. Tous restèrent en Albanie alors sous occupation italienne et, après que l'Italie se soit rendue en 1943, sous occupation allemande. La famille fut libérée après un combat qui opposa les Allemands et les partisans…

    Johanna Gerechter Neumann décrit la Nuit de cristal à Hambourg
  • Johanna Gerechter Neumann décrit l'arrivée de sa famille à Bologne et l'aide reçue d'étudiants italiens avant d'émigrer en Albanie

    Témoignage video

    Prise en tenailles entre les mesures anti-juives de plus en plus strictes et le pogrom de la Nuit de Cristal de 1938, la famille de Johanna décida de quitter l'Allemagne. Elle obtint des visas pour l'Albanie, passa par l'Italie et partit en bateau en 1939. Tous restèrent en Albanie alors sous occupation italienne et, après que l'Italie se soit rendue en 1943, sous occupation allemande. La famille fut libérée après un combat qui opposa les Allemands et les partisans…

    Johanna Gerechter Neumann décrit l'arrivée de sa famille à Bologne et l'aide reçue d'étudiants italiens avant d'émigrer en Albanie
  • Johanna Gerechter Neumann décrit les mesures anti-juives à Hambourg, en Allemagne

    Témoignage video

    Prise en tenailles entre les mesures anti-juives de plus en plus strictes et le pogrom de la Nuit de Cristal de 1938, la famille de Johanna décida de quitter l'Allemagne. Elle obtint des visas pour l'Albanie, passa par l'Italie et partit en bateau en 1939. Tous restèrent en Albanie alors sous occupation italienne et, après que l'Italie se soit rendue en 1943, sous occupation allemande. La famille fut libérée après un combat qui opposa les Allemands et les partisans…

    Johanna Gerechter Neumann décrit les mesures anti-juives à Hambourg, en Allemagne
  • John Dolibois

    Témoignage video

    John Dolibois émigra aux États-Unis en 1931 à l'âge de 13 ans. Après avoir obtenu son diplôme, Dolibois rejoignit la 16e division blindée de l'armée américaine. Grâce à ses compétences linguistiques en allemand, il participa au renseignement militaire. Il revint en Europe à ce titre vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dolibois interrogea des prisonniers de guerre allemands, dont des nazis haut placés, afin de préparer les procès d'après-guerre des criminels de guerre. Par la suite,…

    John Dolibois
  • John Dolibois

    Témoignage video

    John Dolibois émigra aux États-Unis en 1931 à l'âge de 13 ans. Après avoir obtenu son diplôme, Dolibois rejoignit la 16e division blindée de l'armée américaine. Grâce à ses compétences linguistiques en allemand, il participa au renseignement militaire. Il revint en Europe à ce titre vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dolibois interrogea des prisonniers de guerre allemands, dont des nazis haut placés, afin de préparer les procès d'après-guerre des criminels de guerre. Par la suite,…

    John Dolibois
  • John Dolibois

    Témoignage video

    John Dolibois émigra aux États-Unis en 1931 à l'âge de 13 ans. Après avoir obtenu son diplôme, Dolibois rejoignit la 16e division blindée de l'armée américaine. Grâce à ses compétences linguistiques en allemand, il participa au renseignement militaire. Il revint en Europe à ce titre vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il interrogea des prisonniers de guerre allemands, dont des nazis haut placés, afin de préparer les procès d'après-guerre des criminels de guerre. Par la suite, il fut…

    John Dolibois
  • John Komski décrit Cracovie quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté

    Témoignage video

    John, né au sein d'une famille non juive, était diplômé d'une école des beaux-arts. Après l'invasion allemande de la Pologne le 1er septembre 1939, John se trouvait à Cracovie. La nourriture devenait rare à Cracovie, et de longues files d'attente se formaient là où il restait de la nourriture. John décida de rejoindre la résistance pour lutter contre les Allemands. Au début de l'année 1940, John et deux de ses…

    John Komski décrit Cracovie quand la Seconde Guerre mondiale a éclaté
  • Joseph Maier

    Témoignage video

    Joseph émigra aux États-Unis en 1933 à la fin de ses études universitaires à Leipzig. Ses parents et son frère avaient quitté l'Allemagne avant lui pour s'y rendre. Il fréquenta l'Université Columbia puis, de 1940 à 1943, il fut rédacteur adjoint pour un journal juif allemand new-yorkais. En 1944, il travailla en tant qu'expert en propagande à l'ambassade américaine en Grande-Bretagne. Il se rendit à Nuremberg en Allemagne en 1946 comme interprète. Il analysa de la documentation et des…

    Joseph Maier
  • Joseph Maier

    Témoignage video

    Joseph émigra aux États-Unis en 1933 à la fin de ses études universitaires à Leipzig. Ses parents et son frère avaient quitté l'Allemagne avant lui pour s'y rendre. Il fréquenta l'Université Columbia, puis, de 1940 à 1943, il fut rédacteur adjoint pour un journal juif allemand new-yorkais. En 1944, il travailla en tant qu'expert en propagande à l'ambassade américaine en Grande-Bretagne. Il se rendit à Nuremberg en Allemagne en 1946 comme interprète. Il analysa de la documentation et des…

    Joseph Maier
  • Joseph Maier

    Témoignage video

    Joseph émigra aux États-Unis en 1933 à la fin de ses études universitaires à Leipzig. Ses parents et son frère avaient quitté l'Allemagne avant lui pour s'y rendre. Il fréquenta l'Université Columbia, puis, de 1940 à 1943, il fut rédacteur adjoint pour un journal juif allemand new-yorkais. En 1944, il travailla en tant qu'expert en propagande à l'ambassade américaine en Grande-Bretagne. Il se rendit à Nuremberg en Allemagne en 1946 comme interprète. Il analysa de la documentation et des…

    Joseph Maier
  • Joseph Stanley Wardzala décrit le badge que les Polonais devaient porter dans les camps de travaux forcés en Allemagne

    Témoignage video

    Joseph et sa famille étaient catholiques. Après l'invasion de la Pologne en 1939, les rafles de Polonais en vue de leur envoi aux travaux forcés en Allemagne commencèrent. Joseph échappa aux arrestations par deux fois mais, la troisième, en 1941, il fut déporté dans un camp de travaux forcés à Hanovre, en Allemagne. Pendant plus de quatre ans, il fut obligé de travailler à la construction d'abris anti-aériens en…

    Joseph Stanley Wardzala décrit le badge que les Polonais devaient porter dans les camps de travaux forcés en Allemagne
  • Joseph Stanley Wardzala décrit les conditions de vie dans le camp de travail forcé d'Hanovre

    Témoignage video

    Joseph et sa famille étaient catholiques. Après l'invastion de la Pologne en 1939, les rafles de Polonais en vue de leur envoi aux travaux forcés en Allemagne commencèrent. Joseph échappa aux arrestations par deux fois mais, la troisième, en 1941, il fut déporté dans un camp de travaux forcés à Hanovre, en Allemagne. Pendant plus de quatre ans, il fut obligé de travailler à la construction d'abris anti-aériens en…

    Joseph Stanley Wardzala décrit les conditions de vie dans le camp de travail forcé d'Hanovre
  • Joseph Stanley Wardzala décrit les travaux forcés à Hanovre

    Témoignage video

    Joseph et sa famille étaient catholiques. Après l'invastion de la Pologne en 1939, les rafles de Polonais en vue de leur envoi aux travaux forcés en Allemagne commencèrent. Joseph échappa aux arrestations par deux fois mais, la troisième, en 1941, il fut déporté dans un camp de travaux forcés à Hanovre, en Allemagne. Pendant plus de quatre ans, il fut obligé de travailler à la construction d'abris anti-aériens en…

    Joseph Stanley Wardzala décrit les travaux forcés à Hanovre
  • Judith Meisel décrit l'arrivée au camp de Stutthof

    Témoignage video

    A la mort de son père, Judith et sa famille allèrent s'installer à Kovno. Bientôt, elles furent confinées dans le ghetto de Kovno que les Allemands avaient établi en août 1941. Judith, sa soeur et sa mère furent déportées à Stutthof, où sa mère mourut. Judith et sa soeur s'échappèrent lors d'une marche vers la mort hors de Stutthof. Elles se firent passer pour non juives et trouvèrent du travail…

    Judith Meisel décrit l'arrivée au camp de Stutthof
  • Judith Meisel décrit l'introduction clandestine de nourriture dans le ghetto de Kovno lorsqu'elle était enfant

    Témoignage video

    A la mort de son père, Judith et sa famille allèrent s'installer à Kovno. Bientôt, elles furent confinées dans le ghetto de Kovno que les Allemands avaient établi en août 1941. Judith, sa soeur et sa mère furent déportées à Stutthof, où sa mère mourut. Judith et sa soeur s'échappèrent lors d'une marche vers la mort hors de Stutthof. Elles se firent passer pour non juives et trouvèrent du travail…

    Mots-clés: Les ghettos
    Judith Meisel décrit l'introduction clandestine de nourriture dans le ghetto de Kovno lorsqu'elle était enfant
  • Julian Noga décrit les conditions de vie à Flossenbürg

    Témoignage video

    Les parents catholiques de Julian s'étaient installés aux Etats-Unis mais sa mère était revenue en Pologne. En 1939, Julian fut déporté vers l'Autriche pour travailler dans une ferme après qu'il eut été arrêté pour avoir caché un fusil. Dans cette ferme, il fit la connaissance de la fille du propriétaire, Freida, qui allait devenir son épouse. Il fut arrêté en 1941 parce que les relations entre…

    Julian Noga décrit les conditions de vie à Flossenbürg

Thank you for supporting our work

We would like to thank Crown Family Philanthropies and the Abe and Ida Cooper Foundation for supporting the ongoing work to create content and resources for the Holocaust Encyclopedia. View the list of all donors.